La Ligue séparatiste / Ligue des séparatistes

Guildes de roleplay intégral (RPvE) @ KirinTor
 
AccueilCodexS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Bestiaire] Dressage d'un Sabre-d'hiver (fauve des neiges de Kalimdor)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ajaxandriel
Haut-examinateur
Haut-examinateur
avatar

Messages : 783
Date d'inscription : 02/04/2011
Age : 29
Localisation : Ruines de Lune-d'Argent

MessageSujet: [Bestiaire] Dressage d'un Sabre-d'hiver (fauve des neiges de Kalimdor)   Jeu 4 Aoû - 22:38

Citation :
Par Acedia

En ce début de mai de l'an 31, à Long-Guet, Berceau-de-l'Hiver où j'étais installé depuis quelque temps.

Non pas que le climat me convenait mieux que celui de Baie-du-Butin... Non pas que j'espérais vainement le retour d'Hellebora, qui m'avait quitté pour les glaces du Berceau-de-l'hiver... Ces murmures dans sa tête, qui l'avaient appelée dans cette contrée glacée, ne me laissaient pas beaucoup d'espoir.
Non, c'est l'expérience passionnante de l'apprivoisement d'une créature mortelle qui requérait toute mon attention.

Au cours de mes différentes corvées différents travaux pour assurer la position de la Ligue naturaliste au sein de la ville gobeline, je fus amené à m'aventurer dans une partie reculée du nord de cette région.
J'y fis la connaissance des légendaires éleveurs de Sabre-d'hiver, des ermites elfes de la nuit vivant reclus parmi leurs bêtes apprivoisées.
Bien, je dois l'avouer, Vendebrume m'avait conté ces légendes séculaires et avait aiguisé ma curiosité.

Il ne fut pas facile de convaincre Givern Givrevent, le plus connu d'entre eux, d'accepter de me former à leur art de dresseurs... mais les mots que Vendebrume m'avait recommandés surent finalement le convaincre, malgré l'aveu de mes pratiques démonologiques, qui ont toujours grand mal à être acceptées chez ces arriérés fiers ascètes.

C'est ainsi que je capturai le petit Thori'dal dans une portée de jeunes sabres-de-givre du Berceau-de-l'hiver, afin de commencer notre entraînement réciproque.
Que ceux qui trouvent la pratique cruelle me jettent la première pierre ! ... *aïe!* Cette capture est une tradition multiséculaire dans la région, en harmonie avec l'ordre naturel. On peut faire confiance aux kaldoreis pour ceci.

Intéressée par mes notes, l'étudiante en magie Hipnos Cirilith, alors sous contrat avec la Ligue, vint donc me retrouver pour rencontrer le vénérable éleveur et pourquoi pas, élever son propre petit félidé.



A peine arrivée qu'elle s'inquiéta de la distance à parcourir. J'invoquais mon palefroi Météore sans difficulté, mais elle m'avoua ne pas disposer de monture, justement.
Heureusement, les liens étroits entre la Ligue et le Cartel gobelin nous permirent de louer un bélier ...gratuitement...et...qui plus est...pour une somme modique.



Je pus donc lui indiquer (avec quelques difficultés je l'admets) le chemin du territoire des sabres-de-givre.



Nous arrivâmes après des heures de chevauchée dans un neige crissante, et sous un vent battant, au seuil du territoire sauvage.



Le vénérable Givern nous attendait probablement à son repaire, au sommet de son promontoire, qui se détachait à peine dans la brume glaciale de ces montagnes.

Je lui présentai la demoiselle, qui reçut à peine plus de sympathie que moi de prime abord, en tant qu'apprentie des magies arcaniques...
Nous devions faire nos preuves en tant qu'éleveurs !





____

Je passai ainsi de nombreux jours à entraîner Thori'dal dans les montagnes enneigées et les forêts de sapins, selon les conseils de l'éleveur elfe.

Entraînement à la chasse au lièvre alpin...



Jeux divers... et nombreuses rations alimentaires !



Ces exercices ne furent pas sans peine, pour ne pas dire une vraie corvée !



Et malgré quelques désaccords avec Moi-Même, le dressage se poursuivait, et le petit tigre grandissait, lentement mais sûrement !
Le soir, j'aimais à discuter de ces adorables créatures mortelles avec une jeune femme, Michelle de Rum, elle aussi passionnée par les sabres-de-givre de la région.





Le jour vint où je retournai voir Givern et lui montrer les progrès accomplis, et prouver la capacité des humains aussi, à se lier aux animaux.

Il me remit peu après de quoi seller Thori'dal, des rênes artisanales de sa fabrication.

C'est ainsi que depuis lors, ce sabre-de-givre est devenu mon compagnon.
Il m'est cependant si précieux que je le laisse la plupart du temps dans la campagne hurleventoise, aux soins de Vendebrume et de ses autres sabres de monte, préférant mon griffon Anthracite ou mon palefroi Météore pour les expéditions plus corsées.



Dernière édition par Ajaxandriel le Ven 13 Sep - 0:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://ligueseparatiste.guildjdr.com
 
[Bestiaire] Dressage d'un Sabre-d'hiver (fauve des neiges de Kalimdor)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Ligue séparatiste / Ligue des séparatistes :: Écrits d'Azeroth et de Draenor (Rubriques roleplay) :: Mémoires et comptes-rendus-
Sauter vers: