La Ligue séparatiste / Ligue des séparatistes

Guildes de roleplay intégral (RPvE) @ KirinTor
 
AccueilCodexS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Draeneï : le guide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ajaxandriel
Haut-examinateur
Haut-examinateur
avatar

Messages : 829
Date d'inscription : 02/04/2011
Age : 30
Localisation : Ruines de Lune-d'Argent

MessageSujet: Draeneï : le guide   Dim 10 Juil - 14:01


Sujet résumant les informations "clef-en-main" pour commencer à jouer draeneï (dans la Ligue).

Citation :

  • Langues : Draeneï, Commun (mais aussi Eredun, aussi appelé Démoniaque, pour les Erédars)

  • Noms draeneïs typiques :
    Des noms en un seul mot dans 97% de cas (très rarement suivi du lieu d'origine).
    Les noms dépassent rarement quelques consonnes. Les inspirations sont diverses, allant des langues d’Inde ou d'Arabie (noms féminins se finissant souvent en -i, mots en -at) au grec (certains noms masculins en -os ou -on). Les doublement de voyelle (aa, uu…) sont monnaie courante, avec les lettres B, D, K, H, L, M, N, R, T, Y...


  • Points culturels :
    Du point de vue IRL, les draeneï ont été créés à partir des clichés du "new age" (voire du "hare krishna") ainsi que des voyageurs cosmiques de la culture pop. A ce titre ils reprennent des références à la culture indienne (monture semblable aux éléphants, accent), mais certains leur trouvent des traits hébreux (l’exil de la terre ancestrale, la piété). Il faut rappeler leur apparition à Burning Crusade en tant que concept de "Démons de Lumière", par contraste avec les autres Erédars, eux-même nettement inspirés des Tieffelins (demi-démons de Donjons & Dragons). Les femelles rappellent ainsi les Démonettes (Warhammer), cornes + sabots + queue étant un combo classique de créatures démoniaques. Les mâles quant à eux reprennent le visage des Klingons (Star Trek).
    Leur danse est une référence orientale également : la chorégraphie du clip indien "Tunak Tunak Tun" pour les mâles, et des éléments de danses arabes (du ventre notamment), indiennes et indonésiennes pour les femelles.

    Leur religion est tournée vers la Lumière, dont les Naaru (cristaux vivants en lévitation communiquant par tintements mélodieux et par télépathie) sont les messagers.

    Mode de vie urbain, où se mêlent marchands et artisans, guides spirituels et gardes.
    Les Draeneï ont passé une bonne part de leur existence à vivre dans un vaisseau de cristal, mais ils sont encore capables de bâtir leurs propres bâtiments voire d’imiter la techno-magie naaru.
    Leur clergé est formé par les "anachorètes" (prêtres-ermites et guides spirituels) et "prêtres de l’âme" ou "prêtres des morts" (ordre Auchenaï de la nécropole d’Auchindoun), leur ancienne civilisation était maîtresse des arcanes (tradition de magi – pluriel de magus – ayant perduré). Les explorateurs (utiles sur les mondes découverts) sont appelés "rangari", les ingénieurs (en techno-magie cristalline) sont les "arficiers". Les combattants sacrés sont les "redresseurs de torts", commandés par des "exarques". Les gardes civils sont des "garde-paix". Notons un sport de lutte rituelle (basée sur le choc crâne-contre-crâne et réservé aux mâles, répartis entre maîtres, adeptes et novices selon la tradition argusséenne) : le "Jed’hin".
    Enfin, suite au désastre moral des guerres et de la dégénérescence en Roués, un nouveau type de guide spirituel est apparu en Outreterre (et transmis aux Draeneï de l’Exodar) : le chaman, intercesseur auprès des Éléments. Les Auchenaï d'Outreterre, jadis moines, prêtres et gardes, se sont tournés par désespoir et folie vers la nécromancie et l'Ombre.

    Les érédars Man'ari ont quant à eux embrassé les magies noires et sont pour beaucoup des démonistes, des assassins (classes inaccessibles au Draeneï jouable), des manieurs de Vide, des guerriers avides de massacres... (dont les Garde-courroux, oui, l'un des familiers obtenables par la classe Démoniste !)



  • Histoire générale :
    Les Draeneï se sont constitués comme peuple à partir d’une scission de la race Érédar, lorsqu’il y a 25000 ans, Velen refusa l’offre de Sargeras et se mit à dos ses co-dirigeants Kil’Jaeden et Archimonde. Velen et environ un tiers des érédars affrontèrent alors leurs congénères convertis en démons de la Légion ardente (les Man’ari).
    Sur le point d’être massacrés, les résistants s’en remirent à Velen : son Cristal d’Ata’mal permit de faire apparaître le Genedar, vaisseau dimensionnel d’entités appelées Naaru, qui récupéra les érédars non démoniaques et les emmena en Exil à travers l’espace (la Ténèbre de l’Au-delà). Les fuyards prirent le nom de Draeneï qui signifie Exilés.
    On ignore ce qui se déroula durant ces millénaires de fuite si ce n’est que les Man’ari les traquèrent dans le but de les convertir à la Légion ou les exterminer.


Citation :
Sous-division : DRAENEÏ (GENEDARI)

  • Jouabilité RP : Parfaite pour les Draeneï de l’Exodar, très bonne pour les Draeneï d’Outreterre et ceux de Draenor.
  • Capitales : Exodar, Shattrath (Outreterre), Karabor et Shattrath (Draenor).
  • Aire de répartition : Archipel de Brume-Azur (d’où des ambassades de quelques individus un peu partout en Azeroth). Outreterre. Draenor (Talador et Ombrelune principalement).
  • Lieux de naissance possibles : Draenor (de la ligne du temps originale ou alternative), Genedar (vaisseau naaru qui leur permit de voyager dans le cosmos jusqu’à s’écraser sur Draenor), Argus (monde quitté 25000 ans plus tôt), monde visité entre deux (dont le nom a été oublié).
  • Évènements récents :
    Il y a environ deux siècles, le Genedar s’écrase sur le monde de Draenor notamment peuplé d’orcs. Son épave sera baptisée par ces derniers "Oshu’gun".

    Le terme "Genedari" n’apparaît pas en jeu mais nous servira à identifier cette branche des érédar ayant suivi Velen au moins jusqu’à la découverte de Draenor.
    *Voie de la Draenor originale (BC)*
    Près de 200 ans plus tard, quelques années avant l’Ouverture de la Porte des Ténèbres, les orcs manipulés par la Légion ardente lancent une guerre d’extermination contre les Draeneï. Ils vont jusqu’à utiliser une sorte d’arme magico-chimique qui fait dégénérer les Draeneï touchés en Roués (Krokuls) dans les cas plus graves, en Perdus. Ce massacre ne se calmera qu’avec la déroute des orcs sur Azeroth (de l’autre côté de la Porte) et la contre-offensive des azérothiens (l’expédition des Fils de Lothar composée d’humains, nains et hauts-elfes) qui se soldera par l’explosion de Draenor. Sur les vestiges de ce monde, désormais appelé Outreterre, envahi par la Légion ardente, les survivants errent et se cachent.
    Une vingtaine d’années après l’Ouverture de la Porte, d’autres azérothiens envahissent l’Outreterre et s’en emparent : les Illidari (partisans de l’Elfe de la nuit, chasseur de démons, Illidan Hurlorage) composés d’Elfes de sang (hauts-elfes), d’Elfes de la nuit et de Naga. Les Roués de l’ex-exarque Akama se rangent à leurs côtés.
    Les autres Draeneï se retrouvent à nouveau persécutés par les Elfes de sang sous les ordres du Prince Kael’thas (celui-ci ayant secrètement trahi les Illidari pour la Légion ardente). Tandis que ceux de Shattrath sont sauvés par la défection des armées de Voren’thal le Voyant en leur faveur, ceux d’autres régions d’Outreterre fuient avec Velen jusqu’en Raz-de-Néant pour se réfugier dans le Donjon de la Tempête, le complexe de vaisseaux des Naaru sha’tar. Le complexe tombe aux mains de leurs poursuivants et ils parviennent de justesse à s’enfuir à bord de l’un d’eux : l’Exodar. Cependant, des Elfes de sang de la Légion (ainsi que des espions Man’ari) se trouvent à bord et provoquent le crash du vaisseau sur Azeroth, où il se trouve encore de nos jours.
    Très récemment, les Draeneï de l’Exodar ont pu rebâtir un vaisseau pour attaquer Argus : le Vindicaar.
    *Voie de la Draenor alternative (WoD)*
    Du fait des interférences de Garrosh (aidé de Kairozdormu avant le meurtre de celui-ci) au temps où la Porte des ténèbres devait être bâtie côté Draenor, les orcs ne sont pas massivement tombés sous la coupe de la Légion, mais cela n’empêche pas leur Horde de fer de se lancer à la conquête des terres draeneï. Malgré des batailles féroces, des dégâts matériels importants, des trahisons internes (les Sargereï) et l’intervention directe de la Légion ardente, les Draeneï de Draenor alternative ont conservé l’essentiel de leurs sites. La victoire sur la Légion et ses sbires à la Citadelle de Tanaan semble avoir scellé une paix nouvelle entre ces Draeneï et leurs voisins orcs, en particulier les Loup-de-Givre de Draenor.



Citation :
Sous-division : DRAENEÏ SANCTEFORGE (XENEDARI)

  • Jouabilité RP : Acceptable actuellement (Legion). Très bonne sous le choix de Race Alliée correspondant.
  • Capitales : -
  • Aire de répartition : Argus, notamment les abords de l’épave du Xenedar, et le Vindicaar (rejoint peu après).
  • Lieux de naissance possibles : Argus (et peut-être le Xenedar, voire des mondes visités entretemps dont le nom a été oublié).
  • Évènements récents :
    A un point indéterminé de leur Exil, le Genedar se scinda : le Xenedar d’un côté, alors que le Genedar (qui deviendrait plus tard Oshu’gun en Draenor) avec à son bord, les Draeneï de Velen (et les naaru D’ore, K’ure et K’ara), poursuivaient leur fuite de l’autre.
    Le Xenedar (dirigé par la naaru X’era) est habité par les membres de l’Armée de la Lumière, déterminés à mener la guerre à la Légion ardente. Ils ont tous passé un rituel d’infusion de Lumière appelé sancteforge, qui semble s’appliquer à toutes les races, bien que tous soient des Draeneï (à l’exception du nathrezim Lothraxxion et de l’humain Turalyon, et probablement de l’elfe Illidan s’il s’était laissé faire).

    Lorsqu’après la victoire sur les Iles Brisées, les forces azérothiennes suivent les Draeneï de Velen à bord du Vindicaar sur Argus, elles sont témoins du crash du Xenedar abattu par les défenses de la Légion. La naaru X’era, restaurée mais toujours porté par sa prophétie d’Illidan "l’Élu", est désintégrée par ce dernier à bord du Vindicaar.

    Le terme "Xenedari" n’apparaît pas en jeu mais nous servira à identifier cette branche des érédar s’étant séparé quelque temps après l’Exil d’Argus pour combattre dans l’Armée de la Lumière.
    NB : A noter que les Sancteforges jouables par défaut (BfA) seraient censés être des Draeneï Genedari récemment convertis en Sancteforge, choisir cette voie roleplay renvoie donc à un background de Genedari (voir plus haut).


Citation :
Sous-division : EREDARS (MAN’ARI)

  • Jouabilité RP : Choix de peau limité aux teintes les plus sombres.
  • Capitales : Argus
  • Aire de répartition : Argus, le Néant distordu, diverses zones envahies (PNJs de la Légion ardente)
  • Lieux de naissance possibles : Argus
  • Évènements récents :
    Les Man’ari sont les érédars ayant accepté le don de Sargeras (la Magie gangrenée) en entrant au service de la Légion ardente. Ils font partie des démons potentiellement les plus puissants de celle-ci.

    Avant la visite de Sargeras sur Argus, un puissant sorcier nommé Thal’kiel, à la tête d’un ordre appelés les Éveilleurs, découvrit la Magie gangrenée et tenta de s’en servir, d’abord au profit de la civilisation érédar, puis, devant le rejet des co-dirigeants Velen et Kil’Jaeden, au profit d’un coup-d’Etat. Trahi par son lieutenant Archimonde, ce plan échoua.
    Quelque temps plus tard, Archimonde et Kil’Jaeden déchaînèrent la Magie gangrenée proposée par Sargeras, faisant de leurs érédars le peuple fondateur de la Légion ardente.

    NB : Il va de soi que d’ici la défaite de Sargeras, il ne peut y avoir de Man’ari de la Légion ardente joué au sein de la Ligue des séparatistes. En revanche, la Contre-légion rend possible l’intégration d’Erédars gangrenés rebelles à la Légion. Par exemple, il existe au moins un PNJ érédar parmi les forces illidari d’Outreterre (BC).


Pour aller plus loin et intégrer votre background à celui de la Ligue, consulter le sujet : http://ligueseparatiste.guildjdr.com/t526-alladarai


Dernière édition par Ajaxandriel le Mar 21 Nov - 18:36, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://ligueseparatiste.guildjdr.com
Daelan
Tribun déchaîné
Tribun déchaîné
avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 04/09/2011
Age : 19

MessageSujet: Re: Draeneï : le guide   Dim 1 Avr - 15:47

Infos semi-obsolètes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ajaxandriel
Haut-examinateur
Haut-examinateur
avatar

Messages : 829
Date d'inscription : 02/04/2011
Age : 30
Localisation : Ruines de Lune-d'Argent

MessageSujet: Re: Draeneï : le guide   Mar 21 Nov - 18:41

Deuxième guide "complet" après celui des Trolls au printemps derniers - OP édité !

(PS : Hum... Je profite de ce moment d'inattention de Daelan pour "archiver" son post de réponse, à l'époque on n'avait que le lore de BC sous la main et quelques trucs se sont fait préciser ou retcon :3
Revenir en haut Aller en bas
http://ligueseparatiste.guildjdr.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Draeneï : le guide   

Revenir en haut Aller en bas
 
Draeneï : le guide
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Ligue séparatiste / Ligue des séparatistes :: Antichambre du Néant distordu (Rubriques hors-roleplay) :: Néantespace :: La documentation-
Sauter vers: