La Ligue séparatiste / Ligue des séparatistes

Guildes de roleplay intégral (RPvE) @ KirinTor
 
AccueilCodexS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Intervention] Le premier assaut du Rivage Brisé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ajaxandriel
Haut-examinateur
Haut-examinateur
avatar

Messages : 829
Date d'inscription : 02/04/2011
Age : 30
Localisation : Ruines de Lune-d'Argent

MessageSujet: [Intervention] Le premier assaut du Rivage Brisé   Mer 12 Oct - 4:13

La Horde était en état d’alerte depuis les avertissements d’une invasion du monde par la Légion ardente. Les divagations d’auspices funestes, et bien sûr la prophétie de l’ancien roi nain Magni Barbe-de-Bronze, autant de signes avant-coureurs et de prédictions, relayés aux Pitons-du-Tonnerre par les émissaires séparatistes lors du Conseil consultatif de la Horde

Tout ceci se concrétisait tragiquement en cette mi-août : la croisade d’Argent, suivie des flottes de l’Alliance et de la Horde, convergeaient vers le Rivage Brisé. C’est là que la Légion, invoquée par un Gul’dan revenu à travers les dimensions, lançait sa tête-de-pont sur Azeroth et empoignait de ses serres gangrenées une contrée malsaine et oubliée des Îles Brisées, là où gisait la mythique Tombe de Sargeras.

La Ligue ne pouvait se résoudre à attendre en simple observatrice, et manda certains de ses plus grands champions ou de ses plus courageux volontaires pour accompagner les autres armées d’Azeroth au Rivage Brisé.
C’est de Durotar que le principal contingent séparatiste s’élança, sur un navire mis à disposition par la Horde, son alliée depuis la Prise d’Orgrimmar.




Parmi ce contingent du 24 Thermidor de l’An 36, comptons entre autres : Kythra Cours-la-brume des Nations taurènes, les seigneurs thalassiens Amyndel Bal’amash et Ajaxandriel Givreciel, du Domaine Givreciel, Vilzink Tranchécrou, chercheur aqirologue du Corps Expéditionnaire Gentepression, et Wazli, scribe de la société de la Racine-envoûtée.

Les séparatistes sin’dorei employèrent leur principale force armée, la Cavalerie solaire, et sa puissante magie héliomantique, renforcée par les trouvailles de l’expédition dans les Flèches d’Arakk d’antan.






Quelques jours de navigation les attendaient…








A l’autre bout du monde, se présenta une délégation de la Ligue à Hurlevent menée par le géologue Macheferrac, membre du Cercle terrestre et surtout, membre du Conseil séparatiste comme représentant marteau-hardi au Sénat des clans indépendants.

Il demanda à embarquer en soutien, sur un quelconque navire de l’Alliance en partance.




La procédure ne relevant pas d’un enrôlement classique dans l’armée de l’Alliance, il se heurta à des complications administratives… heureusement dissipées par un officier de passage.
Au prix de nombreuses palabres et signatures officielles, Macheferrac obtint finalement une place pour lui-même et pour le draeneï Kazuur à bord du navire attribué aux forces gilnéennes de la Maison Roncesang. Le reste de la délégation de la Ligue se convainquit de retourner assurer la défense de leurs terres respectives en souhaitant bonne chance aux deux chamans.
Macheferrac demanda en particulier à la druidesse Elanah Reflets-d’argent de retrouver et prévenir l’ermite Vendebrume.




S’apprêtant à rejoindre les gilnéens, nos deux chamans firent la connaissance de deux autres passagers de dernière minute, une bien-née semblant sortie de nulle-part, Ombeline Clairfeu, et un gnome à cheveux verts que la postérité retiendra sous le sobriquet de "Punching-ball".




Un dernier repas et quelques préparatifs, et ils se dirigèrent vers les quais pour l’embarquement.








_____




Lorsqu'ils arrivèrent sur les côtes corrompues des Îles Brisées, ils durent, comme tous ceux qui s'y aventuraient, essuyer une tempête de feu gangrené et encaisser un accostage chaotique.




Très vite, ils se mêlèrent aux combats qui faisaient rage.

Les forces de l'Alliance avec Jaina Portvaillant et le roi Genn Grisetête d'un côté de l'île, la Horde avec Thrall et Vol'jin de l'autre, cherchaient à se déblayer un chemin vers les forces de la Croisade d'Argent, de Varian Wrynn et Gelbin Mekkanivelle, ou de Sylvanas Coursevent, qui avaient déjà pénétré l'intérieur des terres...ou ce qu'il en restait.
















C'est décimées ou capturées qu'ils découvrirent les troupes d'Argent.




Tirion Fordring lui-même fut brisé par Gul'dan devant les armées et les champions de tous bords, dans une terrible démonstration de force.

Les armées de l'Alliance poursuivirent Gul'dan, lequel les narguait impunément derrière d'infinies vagues de démons. Les héros s'engagèrent néanmoins dans une lutte acharnée, comptant sur les autres armées pour sécuriser ses flancs et ses arrières.




Or, par-delà les falaises temporairement tenues par les forces de la Horde, du Cercle terrestre et de la Ligue des séparatistes, les démons déferlaient en nombre tout aussi infini.
Des rayons de feu gangrené pleuvaient d'un ciel déchiré, tirés depuis des vaisseaux dimensionnels flottants.




La Horde et ses alliés furent littéralement écrasés par la Légion.

Des témoins virent le Chef de guerre Vol'jin transpercé par la lance d'un démon. Thrall, Baine Sabot-de-sang et les survivants ne purent s'échapper du massacre que par l'intervention in extremis des val'kyr de Sylvanas.

Dans ce repli inévitable, Ajaxandriel put à grand peine téléporter les champions de la Ligue avant qu'ils ne tombent tous à leur tour. Ceux-ci ranimèrent à temps une camarade touchée par la gangrène, la haute-elfe Eriven An'Sera. Des recrues n'eurent pas cette chance, tels les cataphractes de la Cavalerie solaire.

C'est le moral très affecté qu'ils retrouvèrent les côtes de Durotar, blessés physiquement ou psychiquement.
Ainsi Eriven, retirant son heaume, révéla des yeux imprégnés par le feu émeraude de la magie gangrenée qui l'avait submergée.




Du côté de Macheferrac et Kazuur, on pansa aussi des plaies. L'ami gnome avait encaissé bien des coups.




Une prêtresse de Roncesang fit un malaise sérieux à bord de la canonnière qui les ramenait. Ceci révéla une blessure gangrenée, qui requit tous les efforts de leur sorcière des moissons, avec l'assistance chamanique.





Mais les conséquences ne s'arrêtaient pas là.

Du fait de la débâcle, certains dirigeants de l'Alliance accusaient ouvertement la Horde de traîtrise, faisant rejaillir d'anciens griefs jamais cicatrisés... Le roi Grisetête chassé de son royaume par l'invasion des réprouvés de Sylvanas, sous Garrosh Hurlenfer, quelques années plus tôt. Et Jaina Portvaillant, à la santé mentale suspecte depuis la destruction de Théramore par ce même Garrosh, et depuis la purge ethnique de Dalaran pendant la campagne de Pandarie...

Heureusement, le prince héritier et nouveau roi d'Hurlevent Anduin Wrynn, conseillé par le sage Velen, ainsi que l'archimage Khadgar, n'avaient pas approuvé l'opprobre jetée contre la Horde. Mais la division des peuples d'Azeroth allait perdurer.

La Horde justement, dont la survie-même semblait bien menacée, quand la délégation de champions séparatistes se rendit à Orgrimmar.




Ils trouvèrent la cité endeuillée.




Vol'jin, qui avait lutté contre la blessure infectieuse des démons, venait de succomber. Un chef de tribu respecté, un soutien de poids de la Ligue, garant de l'amitié entre les séparatistes et la Horde, venait de disparaître...



Le trône du Fort Grommash vide...

Avant de rejoindre Bwonsamdi et les loas, Vol'jin avait désigné Sylvanas comme nouvelle Chef de guerre. La Reine-banshee allait désormais diriger la Horde entière...



Le malaise saisit Ajaxandriel.

Il ne faudrait plus s'appuyer sur la Horde, pensa-t-il, sur ce rêve de pacte révolutionnaire né de la prise d'Orgrimmar... La Horde s'effondrait en ce jour-même, peut-être. Ou peut-être était-ce pour un autre jour. Ou bien, dans le pire des cas, se muerait-elle en une nouvelle tyrannie, un nouvel Empire Noir, voué à la souffrance et à la non-mort. Il ne faudrait pas compter sur la Horde, ses orcs serviles, ses morts-vivants hypnotisés, ses sin'dorei complaisants, pas plus que sur les humains barbares et leurs faire-valoir de l'Alliance. Non...

La Ligue séparatiste ne devrait pas brader sa cause, ni baisser sa garde, ni céder au désarroi d'un monde en plein effondrement.
Revenir en haut Aller en bas
http://ligueseparatiste.guildjdr.com
 
[Intervention] Le premier assaut du Rivage Brisé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Ligue séparatiste / Ligue des séparatistes :: Écrits d'Azeroth et de Draenor (Rubriques roleplay) :: Mémoires et comptes-rendus-
Sauter vers: