La Ligue séparatiste / Ligue des séparatistes

Guildes de roleplay intégral (RPvE) @ KirinTor
 
AccueilCodexS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Politique] Consultation des forces rebelles de La Croisée et des Tarides

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ajaxandriel
Haut-examinateur
Haut-examinateur
avatar

Messages : 749
Date d'inscription : 02/04/2011
Age : 29
Localisation : Ruines de Lune-d'Argent

MessageSujet: [Politique] Consultation des forces rebelles de La Croisée et des Tarides   Mer 30 Oct - 4:41

Suite à la prise de contact plus ou moins heureuse du C.E.G. avec les forces rebelles de la Croisée, le prophète Ouragan-bleu se rendit le 11/08/33 à une réunion des chefs militaires de la Rébellion. La précédente réunion s'était tenue à Tranchecolline libérée, le Prophète étant à chaque fois escorté par le champion du Nuage-de-cendres, Doom Sombre-orage.

Cette fois-ci, il était question de la stratégie à adopter face aux nouveaux renforts kor'krons envoyés par Garrosh pour dompter les Tarides, et la répartition des tâches des différentes forces en présence. Un troll suggéra un repli stratégique dans les Serres rocheuses pour attirer les légions et les y attendre de pied ferme, mais le Prophète et d'autres chefs militaires - dont ceux des "Lynx thalassiens" - s'opposèrent à un abandon gratuit du point névralgique de la Croisée.

Suite à la réflexion de savoir s'il était possible d'instrumentaliser les dernières tribus centaures des Tarides, le Prophète indiqua la propre stratégie de la Ligue, qui reposait sur une alliance de circonstance avec les farouches Harpies Ensorçailes des Collines arides. En effet cette zone de reliefs couverts de forêts sèches se trouvaient menacées par l'exploitation industrielle du bois par le clan Chanteguerre et leurs mercenaires gobelins au nord-ouest de la région. Après la réunion, il s'entretint un instant avec le champion Doom Sombre-orage.



Le Conseil suprême émettait en effet de grandes réserves à s'impliquer directement aux côtés des différentes armées et ordres rebelles, et préféra simplement laisser quelques champions volontaires assister ces derniers, ponctuellement, sur le champ de bataille.
Les Trolls de la Racine-envoûtée méprisaient la plupart des Orcs non-Loup-de-givre, du fait de leur allégeance quasi-universelle au Chef de guerre à un moment ou un autre. Ainsi le revirement du "Clan Noirsang" était vu avec la plus grande circonspection et, tout comme d'autres formations tels le "Tourment du fauve" ou "l'Aube obscure", aux motivations peu claires en dehors du mercenariat et de méthodes qui semblaient dignes de Garrosh lui-même, n'inspirant aucune confiance.
Le contingent réprouvé de la "Lance de Lordaeron", sans aucune connexion avec l'Eglise de l'Equilibre Universel, traînait avec elle le soufre de la Dame Noire et le mépris que pouvait inspirer son attitude. Les "Fils de Quel'Thalas" impliqués au travers des discrets "Lynx thalassiens", vus comme des âmes damnées du Seigneur-régent Theron, ne pouvaient pas non plus susciter d'alliance avec le Domaine Givreciel, bien que les circonstances les aient placés face aux mêmes objectifs.
Ainsi, seuls les Taurens de l'ordre de la "Terre Mère" trouvèrent une certaine grâce à leurs yeux, mais ils avaient comme Baine Sabot-de-sang supporté sans mot dire la tyrannie de Hurlenfer jusque là. Enfin, les Baille-fonds de la "Gobelins Corp" comptaient à la fois de proches alliés de la Ligue et à la fois des mercenaires loyalistes au Chef de guerre, ce qui rendit très longtemps leur position aussi floue que la politique gobeline peut l'être.

Une certitude demeurait cependant : ne pas remettre en cause l'acte de sécession constitutive de la Ligue, au profit de cette Rébellion aux motivations et à la destinée trop volatiles. La nouvelle Horde à naître était appelée des vœux du Prophète, mais seule l'épreuve du temps et des engagements pourrait peut-être raccommoder les déchirures.

Depuis le chevet d'Acedia dans un lieu tenu secret, le Prêcheur de la Ligue, alias Arthémidore de Corbeaulieu, examinait tous les futurs possibles.
Une chute-éclair de Garrosh, une destitution unanime qui aurait préservé toutes les forces pour la Horde Nouvelle, n'avait pu avoir lieu. La guerre civile faisait le jeu de l'Alliance qui en sortait renforcée, telle une superpuissance, ce qui contrariait grandement ses plans. Il fallait que l'Alliance se brise sur les remparts d'Orgrimmar, et que la Révolution sombrelance se préserve, afin que le sacro-saint équilibre se maintienne un tant soit peu... Mais comment retenir leur envie d'en découdre ?

Quelques jours plus tard, la Croisée avait résisté à un assaut kor'kron. Le Capitaine A. Goldmane s'était résigné à utiliser sa fusée-en-capsule Arbrakham Mark II prévue pour le retour au zeppelin afin d'éviter la ruée qui sévissait au sol, et accessoirement, pour pouvoir mitrailler les coursiers du vent ennemis avec son ingénieur de bord, Holdix. La direction des opérations au sol, aux mains du très douteux "clan Noirsang", consterna les deux gobelins de la Ligue, qui produisirent un rapport à charge en interne. Ceci conforta la politique du Conseil suprême séparatiste : la non-coopération.


Ce triste évènement convainquit les officiers du C.E.G. de plier bagage, d'autant qu'une nouvelle invasion était annoncée.

Pau après que le Prophète menait les forces de la Ligue dans les Collines arides, la Croisée fut en fait lâchée par la Rébellion ...et les soi-disant rebelles finirent par adhérer au repli stratégique aux Serres rocheuses proposé par les défaitistes. Depuis lors, tout contact fut rompu avec ces forces.

Revenir en haut Aller en bas
http://ligueseparatiste.guildjdr.com
 
[Politique] Consultation des forces rebelles de La Croisée et des Tarides
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Ligue séparatiste / Ligue des séparatistes :: Écrits d'Azeroth et de Draenor (Rubriques roleplay) :: Mémoires et comptes-rendus-
Sauter vers: