La Ligue séparatiste / Ligue des séparatistes

Guildes de roleplay intégral (RPvE) @ KirinTor
 
AccueilCodexS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Politique] Chroniques du Domaine : L'ambassade Givresoleil à Hurlevent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ajaxandriel
Haut-examinateur
Haut-examinateur


Messages : 717
Date d'inscription : 02/04/2011
Age : 29
Localisation : Ruines de Lune-d'Argent

MessageSujet: [Politique] Chroniques du Domaine : L'ambassade Givresoleil à Hurlevent   Dim 4 Aoû - 12:02

La triste réalité commençait à se savoir ici et là, telle une rumeur enflant à vue d’œil malgré l'opacité traditionnelle du Kirin Tor : le dirigeant des mages, Rhonin, avait péri dans l'annihilation arcanique de Théramore par l'attaque du Chef de guerre Garrosh Hurlenfer. Jaina Portvaillant, réputée vaguement pacifiste, bien que moins prompte à la neutralité que Rhonin - et l'on pouvait la comprendre au regard du destin de sa ville - prit la succession de ce dernier à Dalaran. En attendant, le Chef de guerre savourait ses victoires. C'était la guerre totale. La Horde jubilait, bien sûr. Mais cette forme de guerre qu'on ne connaissait que de Kael'Thas Haut-soleil commençait à vraiment inquiéter certains conseillers du Haut-royaume des Elfes. Ce qu'on rapporta sur ce qui s'en suivit, lors de la découverte et de la conquête de la Pandarie les mois suivants, ne fit que renforcer le sentiment des adversaires d'Hurlenfer.

Après d'interminables demandes écrites à la Régence de Quel'Thalas, la Maison Givreciel reçut finalement un avis favorable à l'organisation de pourparlers avec le gouvernement de l'Alliance. Affiliée à la Ligue plutôt qu'à la Horde, la Maison des Givreciel et leurs pairs avaient une certaine légitimité à conduire de tels pourparlers. Les exactions commises par la Horde sous son actuel chef de guerre avaient fini par rendre les hautes instances thalassiennes plus perméables aux idées séparatistes véhiculées par la Ligue naturaliste.


C'est ainsi qu'à la fin de l'année 32, le seigneur-héritier Ajaxandriel a mandaté la prêtresse de son domaine, Maiala'Bei Givresoleil, pour organiser un voyage d'ambassade dans les terres de l'Alliance, visitant ainsi Darnassus, l'Exodar et Hurlevent.
Au terme de cette tournée diplomatique, l'année 33 ayant déjà bien avancé, elle prit contact avec Helionora Givreciel, ensorceleuse haute-elfe de la Tour des mages et tante du seigneur-héritier.


Des discussions furent ainsi menées avec la petite communauté haute-elfe d'Hurlevent, en grande partie réfugiée de l'ancienne Lordaeron, au sein de la cour des nobles.


Partisans de la paix entre Quel'dorei et Sin'dorei, ces émissaires demandèrent audience au haut-roi de l'Alliance Varian Wrynn au Donjon d'Hurlevent.


Elles purent s'entretenir avec le souverain Wrynn, ainsi qu'avec le Roi Grisetête de Gilnéas, avec lequel elles partageaient beaucoup politiquement, avant l'invasion des Réprouvés de l'an 30. Depuis, le protectorat réprouvé sur le sud de Quel'Thalas posait un souci majeur dans la politique thalassienne. Néanmoins, dans l'ensemble des négociations, incluant des ambassadeurs du Régent Lor'Themar Theron, il semblait se dégager la possibilité d'un armistice signant une neutralité future entre Quel'Thalas et l'Alliance.
A la surprise de nos deux émissaires, les désastreuses campagnes militaires de la Horde en Pandarie, dont ni Maiala'Bei ni les Givreciel n'avaient connaissance, semblaient pousser les diplomates de Lor'Themar à s'aligner sur les proposition du Domaine Givreciel...


Malheureusement, les incidents fomentés par la Horde d'Hurlenfer, à l'aide d'espions et de traîtres pour monter le Kirin Tor contre les Saccage-soleil, précipitèrent la fin des pourparlers et enterrèrent la plupart des accords trouvés.

Les Elfes de sang étaient alors violemment chassés de Dalaran par la nouvelle maîtresse du Kirin Tor, Jaina. Vereesa Coursevent avait perdu son mari Rhonin à cause de la Horde, et les Saccage-soleil cristallisèrent sa haine et celle de nombreux Hauts-elfes envers la Horde.

L'envoyée Givresoleil apprit donc que les Saccage-soleil avaient été massacrés par centaines dans une véritable épuration commandée par le Kirin Tor et exécutée par le Concordat argenté. Elle prit naturellement peur pour son frère et Régisseur du domaine, Dar'Salan, qui y résidait. Heureusement, les rares nouvelles qui remontaient à Hurlevent laissaient entendre qu'il avait simplement été fait prisonnier, comme tous ceux qui n'auraient pas cherché l'affrontement, dont Aethas Saccage-soleil lui-même.

Durant ce laps de temps, Garrosh et ses agents avaient éventé et condamné pour haute-trahison l'ambassade du Domaine Givreciel à Hurlevent. Il était alors inenvisageable pour la jeune Givresoleil de se montrer à nouveau en Quel'Thalas : les exécutants sin'dorei serviles auraient pu la livrer à la Horde...

Les semaines passèrent et la prêtresse domestique apprit des agents de la Ligue en ville, que la Horde était entrée en révolution.

Le pouvoir du Chef de guerre ne s'appliquait désormais plus qu'à ses partisans loyalistes - certes nombreux... Elle ne serait donc pas inquiétée pour collusion avec l'Alliance une fois rentrée au Haut-royaume. L'échec du traité de paix, et ces nouvelles, la résignèrent à rentrer à Quel'Thalas et assurer les arrières du seigneur-héritier en l'absence de son frère, en gardant l'espoir qu'il soit libéré.

Revenir en haut Aller en bas
http://ligueseparatiste.guildjdr.com
 
[Politique] Chroniques du Domaine : L'ambassade Givresoleil à Hurlevent
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Ligue séparatiste / Ligue des séparatistes :: Écrits d'Azeroth et de Draenor (Rubriques roleplay) :: Mémoires et comptes-rendus-
Sauter vers: