La Ligue séparatiste / Ligue des séparatistes

Guildes de roleplay intégral (RPvE) @ KirinTor
 
AccueilCodexS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'histoire de la fondation de la Ligue : récit supposé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ajaxandriel
Haut-examinateur
Haut-examinateur
avatar

Messages : 806
Date d'inscription : 02/04/2011
Age : 29
Localisation : Ruines de Lune-d'Argent

MessageSujet: L'histoire de la fondation de la Ligue : récit supposé   Lun 4 Juil - 14:30



Prologue

Citation :
On raconte dans les villes de Gentepression, qu'afin de ne pas être laissés sur place dans la course aux artefacts anciens, entre les Nains de la Ligue des explorateurs souvent alignés sur l'Alliance et les Sin'dorei du Reliquaire alignés sur la Horde, les Gobelins du "respectable et toujours neutre" Cartel Gentepression, menacés par les soubresauts avant-coureurs du Cataclysme, décidèrent de monter de toutes pièces une organisation qui pourrait devenir une force alliée, et tout en étant neutre, traiter avec les deux parties, Ligue des explorateurs et Reliquaire, et plus globalement : Alliance et Horde...

Ils mandatèrent alors l'ingénieur et militant écologiste Arbrakham, sous les ordres directs du Baron Revilgaz, et le dotèrent de fonds considérables pour monter cette opération. Celui-ci devait se rendre sur Kezan, officiellement pour expertise, en tant qu'émissaire auprès du Cartel Baille-Fonds.

*Une partie de l'histoire n'est pas disponible à ce jour.*

Les mois passèrent, et le projet commença à tomber dans l'oubli.

Mais vinrent alors à Baie-du-Butin deux individus que la logique elle-même n'avait pas envisagé de voir ensemble : un Troll de jungle et un Elfe de la Nuit.
Le premier était druide se nommant Ouragan-Bleu et le second un chasseur appelé Vendebrume.
Ils racontèrent comment ils s'étaient rencontrés en Orneval.
Comment, après un risque de confrontation, ils avaient sympathisé grâce à leurs notions respectives en druidique.
Comment le Troll avait mis un terme à son implication dans l'offensive Chanteguerre...
Comment ils avaient convenu de se retrouver en terrain neutre à Cabestan, port du Cartel dans les Tarides.
Et comment Gazleu lui-même les avait envoyés se présenter à Revilgaz, munis d'une lettre de recommandation rédigée en gobelin :

"Tu te souviens de l'opération 'Expédition Naturaliste' ? Finalement avec ceux deux-là, je crois que cette fois on en tient de bons, de pigeons pour monter cette affaire ! Après tout, pourquoi se restreindre à recruter des Gobelins ! Ce qui a fait le succès de cette satanée Kapitalrisk, c'est qu'ils ratissent large..."

Poussés par leurs idéaux de soutien au Cercle terrestre ainsi qu'au Cercle cénarien, les deux voyageurs repartirent dans leurs camps respectifs avec pour mission de recruter des savants, des commerçants, des défenseurs ou de simples aventuriers ...au nom de l'organisation qui allait voir le jour : La Ligue naturaliste !

Citation :
Usant de leurs réseaux de connaissances respectifs, le Troll et l'Elfe de la nuit se mirent en quête de personnes de confiance pour promouvoir "leur" ligue.

Ouragan-bleu avait fait la connaissance d'une réfugiée Crins-de-givre parmi les siens, une devineresse, réfugiée au village sombrelance de Sen'Jin.
Celle-ci, une certaine Lazzula, était une exilée des montagnes de Dun Morogh suite à la guerre contre les Troggs et l'ingérence des Nains de Forgefer.
Elle racontait avoir été aidée dans sa fuite par un voyageur nain marteau-hardi contre quelques renseignements sur les pratiques chamaniques des Crins-de-givre.

Le druide troll se mit donc en tête de contacter par tous les moyens ce Nain n'étant visiblement pas dans la logique d'une haine raciale envers les trolls.

C'est donc son nouvel allié Vendebrume qui se chargerait de retrouver ce fameux chaman, pour lequel la devineresse avait vaguement retenu le nom de "Mac'h-errak".

En voyageant pour la première fois à dans les Royaumes de l'Est après avoir été accueilli à Baie-du-Butin, Vendebrume découvrit l'étonnante capitale des Hommes. Hurlevent, ses habitations de pierre, ses rues de pierre, son donjon de pierre...
Assurément Hommes et Nains partageaient cet amour des matières rocheuses !

Durant son enquête, tentant de se faire comprendre des humains dans leur langue, il fit la connaissance d'un jeune humain étudiant le Néant et les démons.
Surpris que cette race se livre à de telles pratiques, lui qui suivait les enseignements druidiques sur la menace de la gangrène et de la Légion ardente, mais curieux et ouvert par nature, il questionna l'adolescent, et finit par sympathiser.

Ce jeune homme, qui se faisait appeler "Acedia", et ses compagnons, des démons déserteurs de la Légion, parvinrent à convaincre l'Elfe quant à la véritable nature des démons : des créatures venant d'autres mondes, traversant d'autres plans d'existence, mais faisant partie de ce grand tout qu'est l'univers. Le jeune humain étant un lettré, bien qu'il fût vêtu comme un vagabond, Vendebrume lui proposa alors de devenir membre de sa Ligue : il en serait un des premiers Secrétaires.
Au détour d'une conversation, l'attention de l'Elfe se porta sur une connaissance parmi les Nains du jeune humain : le vendeur de gemmes Macheferrac...
Vendebrume crût y reconnaître celui que Ouragan-Bleu avait mentionné, et se résolut à le rencontrer.

Acedia, Macheferrac et Vendebrume réunis, ils débattirent des soirs durant autour d'une chopine, à l'auberge de la Rose dorée.

Acedia, soi-disant sur les conseils d'un de ses suppôts, le "Seigneur de l'Avarice" Arcaros le Détenteur, proposa de profiter des possibles ramifications de la Ligue à la fois dans la Horde et dans l'Alliance, pour y ajouter un juteux commerce d'animaux de compagnie, faisant fi des blocus commerciaux.
Macheferrac, à l'intérêt aiguisé par ces promesses de richesse, se décida à prendre en charge cet aspect. Il devînt dès lors le Trésorier de la Ligue.
Les trois individus reçurent le plein aval du Cartel, qui y voyait une occasion d'auto-financement de la Ligue, ainsi qu'un moyen de taxer ce commerce qui dépendrait donc des gobelins !

En en apprenant davantage sur la jeunesse d'Acedia, Vendebrume entendit parler du peuple des Hauts-elfes, apparemment descendants des Bien-Nés.
L'un d'entre eux était semble-t-il ami de l'humain... avant qu'un certain Prince fou ne s'empare du pouvoir et que cela n'entraîne une grande partie des Haut-elfes dans des guerres contre les Hommes. Vendebrume prit donc soin de noter le nom de cet "Elfe de Sang", Ajaxandriel Givreciel.

Puis, retrouvant Ouragan-Bleu à Baie-du-Butin, il le chargea de voyager à travers les terres contrôlée par la Horde en Lordæron pour parvenir en Quel'Thalas, le retrouver, et le recruter...




Ce document fut soi-disant retrouvé dans un tiroir de la suite de Revilgaz à la Taverne du Loup de Mer, à Baie-du-Butin, où aurait été déposé le rapport de son secrétaire personnel, relatant l'échange entre le baron lui-même et le thalassien Ajaxandriel.

____

En ce jour de mars de l'an 31, assez peu de temps après que le Troll Ouragan-Bleu ait été chercher le dénommé Ajaxandriel Givreciel à Lune-d'Argent, ce dernier se présenta à la capitainerie du port de Baie-du-Butin. Les marchands lui indiquèrent l'endroit où le Baron et Corne-de-mer aimaient à discuter.
L'elfe se rendit donc à l'étage de la taverne du Loup de Mer, et se présenta.




" Bonjour, noble baron de Baie-du-Butin. Je suis Ajaxandriel Givreciel, à votre service.
- Ah vous voilà mon jeune ami !
Le Baron fit un signe de la tête à son amiral tauren et poursuivit :
Venez donc dans la suite qui me sert de bureau. Parlons affaires !

L'elfe suivit et vint s'asseoir à une chaise de bonne facture que lui tendit le Baron.
Ainsi donc, c'est vous le thalassien dont on m'a dit le plus grand bien...
- He bien... Je suppose oui. Serait-ce vous qui avez envoyé ce brave troll en Lune-d'Argent pour me rencontrer ?
- En effet.
- Je ne pensais pas que des trolls puissent être aussi cultivés... J'ai tout-de-suite déduit que vous deviez être un Gobelin de qualité, Baron.
Le Baron eut un de ses habituels rictus, et reprit :

- C'est après avoir parlé à l'un de vos amis, un humain, que m'a présenté un de mes nouveaux employés, un Darnassien...
- Monsieur, comme je l'ai dit à votre émissaire druide je ne pense pas compter d'humains dans mes amis, et encore moins de Darnassiens... ces elfes-là complottent même contre nous.
répondit Ajaxandriel un sourire en coin
- Je connais vos affaires, jeune elfe, je les connais. Sachez que les guerres intestines entre elfes d'Azeroth et elfes de Kalimdor... je m'en contrefiche !
Vous êtes à Baie-du-Butin ici ! Il y a une chance à saisir si vous en avez l'intelligence...
- Soit.
- Cet humain, un dénommé Acedia, m'a donc certifié que vous étiez l'elfe qu'il me faut.
- Mais je vous assure que je ne connais pas cet "Acédia"...! D'ailleurs, vu le nom, ce serait plutôt "une humaine" non ?
- Comment cela ?
- J'ai vécu quelque temps à Hurlevent, j'ai de bonnes notion en Commun, j'ai quelque expérience des prénoms humains et...
- Précisément. Ce jeune homme a précisé qu'il vous connaissait d'Hurlevent, avant que vous ne soyez rappelé parmi les vôtres par Kael'Thas Sunstrider.

Ajaxandriel resta muet quelques instants, puis osa demander :
- Ce jeune humain... Blond ? Iris bleu acier ? Lettré ?
- Exact.
Ajaxandriel esquissa un sourire et se pencha de sa chaise.
- Le Troll n'était pas capable de m'en faire une telle description. Je vois maintenant de qui il s'agit.
Donc. En quoi consiste cette affaire, Baron ?
- A la bonne heure !

Le Baron se tourna pour sortir d'un tiroir verrouillé une vieille bouteille à laquelle il tenait précieusement. Il en versa le contenu dans son verre et en tendit un second à l'elfe :
Double-rhum ?
- Hem... ...Volontiers.
- Bien, je ne vais pas davantage vous cacher que je me suis renseigné sur votre compte.
Il désigna un dossier assez peu épais bien en évidence sur son bureau, tout en servant l'elfe.
La maison Skyfreezer ne se porte pas au mieux, n'est-ce pas ?
Un père avec une position influente il y a quelques années, vous offrant des études de magie à Hurlevent alors que Lordæron était ravagée par le Fléau,
lequel marchait justement sur votre ville...
C'était un mage de guerre quel'dorei tout à faire respectable, et respecté, qui défendit ses compatriotes...
Mais... hem... une famille, décimée par la légion mort-vivante... quelle tristesse. Oui, vraiment, je suis navré.

L'elfe, ne disant mot, laissa finir le Baron.
Ainsi, après avoir peut-être eu un rôle dans la rébellion de Sylvanas Windrunner, qui se trouve être le principal soutien du pouvoir sin'dorei actuel,
il a déserté Quel'thalas et les siens pour - dit-on dans les milieux autorisés - se mettre au service du Roi-Liche en personne...
- Je n'en crois pas un mot. Il a probablement rejoint l'Outreterre, afin de poursuivre son vieux rêve d'immortalité...

- Bref. Revenant en Lune-d'Argent il y a à peu près 3 ans, vous avez étudié auprès de Tae'thelan Bloodwatcher, qui vous a transmis son intérêt pour les sciences et ses espoirs de renaissance de la culture quel'dorei...
- En effet, je lui dois beaucoup. C'était un ami de mon père, et un elfe très influent, qui m'a soutenu alors que les doctrines de Sang semblaient être la seule voie possible aux yeux du régime...
- Vous n'ignorez pas qu'il vient de former une organisation afin d'asseoir ses objectifs, récemment. Le Reliquaire.
- Oui, je lui ai d'ailleurs proposé mon implication... Mais... il a considéré que je n'étais pas encore prêt... qu'il avait "d'autres projets" pour moi...

- Ou peut-être une façon polie de vous mettre sur la touche ? Hum ?
Je sais de source sûre que le Reliquaire est en guerre contre les Nains de la Ligue des Explorateurs... Leurs deux bandes ont chacun une émissaire chez moi.
- Maître Tae'thelan n'a jamais beaucoup apprécié les Nains... Héhéhé.
- Il s'est laissé aveuglé par les rancoeurs, et entraîné dans la guerre Horde-Alliance...
Mais vous, jeune Skyfreezer, envisageriez-vous de travailler avec des Nains ?
- Hahaha ! Quelle idée saugrenue... Mais... Après tout pourquoi pas.

Le Baron montra son plus beau rictus carnassier, et dit :
- Dans ce cas, pourquoi attendre à vous morfondre en Lune-d'Argent ? Pourquoi ne pas suivre ce sage druide troll et partir découvrir le monde ?
- C'est votre offre ?...

- Devenez le Secrétaire de la Ligue naturaliste parmi les races de la Horde.
Poursuivez vos recherches sur l'empreinte tellurique des créatures de ce monde.
Acceptez l'or que je vous propose humblement.

Ajaxandriel, surpris par une telle offre, et surpris que le baron en sache aussi long, n'hésita que quelques secondes.

- La Ligue naturaliste ?
- Oui, vous aurez les pleins pouvoirs, votre propre bannière en Quel'Thalas.
- Et cet Ouragan-bleu ?...
- Voyez ce druide comme un guide spirituel...
- Par quoi devrai-je commencer ?
- L'aider à promouvoir la Ligue dans la Horde. Recruter. Vous vous occuperez de son "image".

Le gobelin poursuivit.

Ah ! Et exercez-vous davantage à l'archéologie de terrain ! Dès que vous me rapporterez un artéfact ancien rare, quel qu'il soit, je vous nommerai Haut-examinateur de la Ligue.
- Haut-exam...
- Oui. Dans la Ligue naturaliste, vous deviendrez donc l'homologue de votre propre maître ! Cela ne se refuse pas, n'est-ce pas ?
- Hahaha ! ... Bien, dans ce cas... Comme on dit chez vous : "marché conclu !"


C'est ainsi que l'emblème de la maison Givreciel, le sapin blanc sur fond bleu, oublié depuis des années, resurgit sous une variante comme emblème de la Ligue.

Revenir en haut Aller en bas
http://ligueseparatiste.guildjdr.com
 
L'histoire de la fondation de la Ligue : récit supposé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Ligue séparatiste / Ligue des séparatistes :: Écrits d'Azeroth et de Draenor (Rubriques roleplay) :: Registres séparatistes :: Mythes fondateurs-
Sauter vers: