La Ligue séparatiste / Ligue des séparatistes

Guildes de roleplay intégral (RPvE) @ KirinTor
 
AccueilCodexS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Artefacts] Le Coeur de la déferlante : Naïas "le Rouleau"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ajaxandriel
Haut-examinateur
Haut-examinateur
avatar

Messages : 737
Date d'inscription : 02/04/2011
Age : 29
Localisation : Ruines de Lune-d'Argent

MessageSujet: [Artefacts] Le Coeur de la déferlante : Naïas "le Rouleau"   Mar 5 Juil - 20:11

Préambule


Après avoir rencontré le Troll Ouragan-bleu à Lune-d'Argent, mon maître Tae'thelan ayant quitté Quel'thalas pour poursuivre ses propres buts, je décidai qu'il était temps pour moi de faire une pause dans mes études de magie et enfin découvrir le monde.
Je me rendis à Lordæron, et on m'envoya aider les efforts des Réprouvés pour conquérir le reste de cette région-là. Les horreurs commises par ceux-ci en Hautebrande m'ont convaincu de suivre Ouragan-bleu en Kalimdor.

Le Troll disait avoir le soutien de certains gobelins, différents de ceux qui servaient dorénavant la Horde. Et que je devrai tôt ou tard me présenter à Baie-du-Butin.

La Strangleronce... Dans les manuels à Lune-d'Argent, on décrivait cette région sauvage couverte de forêts tropicales, comme une terre hostile, peuplée de trolls aux pratiques sanguinaires, rivalisant en férocité avec les Amanis.
La mythique Zul'Gurub...
Ouragan-Bleu me raconta certaines histoires sur cette jungle dont sa tribu était originaire.
Des récits peuplés d'esprits, de maléfices, de ruines taboues...

Il devait être midi, quand sous le soleil implacable d'Orgrimmar, retentit une fois de plus le cri d'un gobelin depuis les tours d'apontage.
Le zepplin pour Grom'gol était à quai...
Alors qu'Ouragan-Bleu finissait justement l'un de ses contes, ainsi qu'un reste de lutjan à longue mâchoire, il me regarda droit dans les yeux avec un sourire en coin :
"Mon pote, le zepplin il est pouw toi cette fois.
Je sais que tu écoutes toutes ces histoiwes, c'est pawce que tu chewches à savoiw, comment la tewre elle est là-bas.
Va, tu sewas pas pewdu, là-bas. Les owcs et les miens, ils y ont des camps. Et puis y'auwa toujou' le zepplin pouw weveniw dès qu'il faut, mec.
Moi j'y suis passé diwe bonjouw y'a deux-twois semaines tu vois. C'est le bout du monde, mais 'c'est pas le bout du monde' !
Moi j'y wetouwne pas. Les espwits c'est en Kalimdow qu'ils ont décidé de me pawler."

C'est ainsi que j'embarquai sur un de ces navires volants gobelins, pour la Vallée de Strangleronce.


Dernière édition par Ajaxandriel le Ven 12 Aoû - 16:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://ligueseparatiste.guildjdr.com
Ajaxandriel
Haut-examinateur
Haut-examinateur
avatar

Messages : 737
Date d'inscription : 02/04/2011
Age : 29
Localisation : Ruines de Lune-d'Argent

MessageSujet: Re: [Artefacts] Le Coeur de la déferlante : Naïas "le Rouleau"   Mar 5 Juil - 22:13

Arrivé à Grom'gol, je dus très vite me faire à la vie locale. En plus de la chaleur et de la rusticité des habitations orques, il fallait compter avec l'humidité étouffante et les myriades d'insectes.
Je troquai donc la robe noire de ma tenue de mage pour des habits plus adaptés.

Avec surprise, je constatai qu'un Sin'dorei habitait les lieux. Un Pérégrin, mais surtout un aventurier, qui s'appelait Nemeth Oeil-de-Faucon.

Dans les premiers jours de mon arrivée je pus en apprendre davantage sur ce qu'il faisait ici. On l'avait envoyé étudier les peuplades trolles et leurs pratiques magiques que le régime de Lune-d'Argent pensait être d'une quelconque utilité dans la guerre contre les Amanis.



Il m'expliqua que la tribu la plus puissante dans cette partie de la jungle, les Scalps-rouges, avaient pactisé avec des élémentaires d'eau.

Il indiqua aussi que ses travaux lui avaient permis d'acquérir des artéfacts élémentaires, mais que ses connaissances en magie étaient trop limitées pour en tirer profit. Il en gardait depuis quelque temps dans ses affaires, après en avoir expédié certains aux magistères de Lune-d'Argent, mais envisageait de faire don du reste au Reliquaire.

Après avoir écouté le récit que lui avaient transmis de nombreux aventuriers à propos d'une île aux élémentaires,
je lui racontais, pour ma part, comment les magistères nous avaient appris à invoquer des élémentaires d'eau grâce à la magie du givre.
...Peut-être même était-ce grâce à ses propres travaux ?

Je lui demandai alors de me confier une de ces reliques, un "Coeur de Naïas".


Constatant mes compétences en magie de givre et mon intérêt tant pour la civilisation trolle que pour les élémentaires, il accepta, à la condition que je lui rapporte de nouveaux artefacts scalp-rouge.
Il m'accompagna jusqu'à la lisière du campement et me montra le territoire scalp-rouge, que je devais donc prospecter.


Je revins après quelques sueurs froides avec des objets rituels dérobés, que les indigènes appelaient "juju".
Apparemment satisfait, il m'offrit une épée dite "de la magie exotique" issue de ses recherches, ainsi que ce fameux Coeur-de-Naïas.

Il me confia de plus une carte de la région, avec l'emplacement de l'île aux élémentaires.



Le jour suivant, dès le matin, je pris la route vers cette île, puis je dus traverser le chenal qui me séparait de l'île.



C'était une île de sable, plantée de quelques cocotiers... une île paradisiaque, mais effectivement envahie d'élémentaires d'eau...



Je pus repérer assez vite, au milieu de cette étendue uniforme, le monolithe qui était mentionné sur la carte comme "l'autel de Naïas".

L'artefact en main je me dirigeai vers l'autel, évitant les créatures liquides, qui semblaient m'ignorer.

Une fois assez près je pus l'examiner. Quelques gravures tribales l'ornaient, et une brume d'embruns semblait magiquement l'envelopper.


Cette brume se transformait peu à peu en bruine, puis en nuage de gouttelettes qui semblait s'agiter.
Alors que j'approchais le Coeur-de-Naïas de la pierre, de l'eau de mer commença à ruisseler vers le centre de l'autel, remontant de son socle.

Soudain, le sable bouillonna et une vague, qui semblait sortir du sol, se condensa en une boule agitée et prit la forme d'un élémentaire d'eau !



Cet élémentaire me toisait du haut de son autel, comme attendant une offrande ou un quelconque rituel pour le révérer.

Le pérégrin Nemeth m'avait averti que les élémentaires de cette île étaient sous les ordres d'un chef appelé "Naïas".
Il avait précisé que de tels élémentaires tropicaux étaient réputés résister à la magie du givre, leur agitation et leur énergie interne empêchant leur corps de se figer, et donc d'en subir les dégâts.



La créature semblait commencer à s'impatienter, à devenir menaçante.
Je devais réagir avant qu'elle ne devienne un danger mortel.

Il était temps de mettre mon plan à exécution.

Concentrant mes sorts de givre sur son Coeur entre mes mains, je fis comprendre à la créature que je n'étais pas là pour la vénérer...
Elle essaya de bondir de son autel, probablement pour me lacérer avec ses lames d'eau,
et il me fallut redoubler d'efforts pour figer l'énergie volatile du puissant élémentaire qui luisait dans ce coeur.



Heureusement, ma concentration porta ses fruits et je pus encapsuler ce Naïas dans une gangue de glace, afin de finir de le soumettre...



La croûte de glace se rompit bien vite, mais la créature semblait désormais bien plus docile et apaisée.
Je me risquai alors à l'approcher pour lui adresser les quelques mots en Kalimag que j'avais préparé.
"Je serai désormais ton lien vers ce monde, Naïas. Suis-moi. Où je vais tu iras, où je combattrai tu combattras."



La créature répondit qu'elle acceptait l'offre, du moins je le présume, car elle me suit encore.

Revenir en haut Aller en bas
http://ligueseparatiste.guildjdr.com
Ajaxandriel
Haut-examinateur
Haut-examinateur
avatar

Messages : 737
Date d'inscription : 02/04/2011
Age : 29
Localisation : Ruines de Lune-d'Argent

MessageSujet: Re: [Artefacts] Le Coeur de la déferlante : Naïas "le Rouleau"   Dim 31 Juil - 20:08

Les mois ont passé.

Mes recherches sur les anciennes civilisations trolles avaient bien progressées, mais le Reliquaire exigeait toujours plus d'artefacts avant de me révéler leurs secrets.

C'est ainsi que je prospectai différents sites Kaldorei dans l'ouest de de Kalimdor. Une civilisation intéressante. Après tout, ils étaient mes lointains ancêtres, de façon plus certaine que les Trolls étaient les leurs.
Je pus me rendre aux différents sites de fouille intéressants grâce à ma chère confrère gobeline Abigaelle, qui acceptait de me conduire avec sa fusée, malgré son récent accident de machine volante qui l'obligeait à porter des béquilles.





Nous prospections les Serres-Rocheuses, terres elfiques avant d'être investies par la Horde, mais encore jalonnées de nombreuses traces d'occupation kaldoreï, notamment dans les parties les plus reculées et verdoyantes.
C'est ainsi que nous nous retrouvâmes dans un village d'architecture typique des Elfes de la Nuit, partiellement en ruine, et encore gardé par des Sentinelles visiblement ébétées, comme possédées.

Le puits-de-lune local semblait quant à lui toujours fonctionnel, et il apparut après comparaison avec d'autres sites, qu'il ne présentait pas de signe visible de corruption.
L'eau était claire et luminescente au clair de lune, et non verdâtre. Il semblait donc que les démons n'étaient pas en cause dans la destruction du village...
En revanche, des tentacules apparaissaient ça et là dans le village, indiquant un possible lien avec des légendes courant sur les Dieux très anciens.



En examinant le puits-de-lune, en caressant son eau, en sentant son énergie, les leçons prises auprès des Elfes de la Nuit d'Hurlevent avec les autres expatriés quel'doreis, peu après la destruction du Puits-de-Soleil, me revinrent à l'esprit...

L'énergie lunaire qui l'animait était effectivement bien fade comparée à celle des cristaux ardents dont les Elfes de Sang s'abreuvaient sans vergogne... Mais elle me rappelait aussi de bons souvenirs, la sérénité de la vie parmi les humains, en ce temps-là...
Quatre, cinq ans avaient dû s'écouler... Mon retour parmi les miens à Lune-d'Argent, la déchéanche et la disparition de mon père, la reprise de mes études de magie... mes yeux lentement insinués par le vert de la pollution imposée par le gouvernement, et la peur d'y perdre mon âme...



Nous sommes faibles... La doctrine sin'dorei est un doctrine de faibles, décidée à la va-vite et sans discernement sur le long-terme.
Sous la dépendance des énergies gangrenées des cristaux ardents, nous sommes vulnérables.
Le Puits-de-Soleil restauré est désormais notre bien le plus précieux pour tourner la page de cet épisode sombre ! Mais il reste notre talon d'achille... Nous devons avoir un plan B.
Les puits-de-lune... liés, même faiblement, par leur eau sacrée au puits de Nordrassil, et par là-même, à l'antique Puits-d'éternité... Voilà peut-être la solution...
Comment... capturer une partie de cette énergie, la stocker...

Il me vînt soudain une idée.

Je me saisis du Coeur-de-Naïas et le plaçai dans l'eau bleutée, puis je fis en sorte de l'invoquer tout en canalisant les énergies du puits dans son coeur.



Une fois agglomérée, l'eau du puits était celle de l'élémentaire qui me servait.

Infiltré soigneusement puis cristallisée dans le Coeur, le mana l'imbiberait désormais à chaque nouvelle invocation !
Naïas, ancien loa des vagues casse-crâne de Strangleronce, verrait désormais son eau de mer imprégnée des vertus curatives du puits-de-lune !

Revenir en haut Aller en bas
http://ligueseparatiste.guildjdr.com
 
[Artefacts] Le Coeur de la déferlante : Naïas "le Rouleau"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Ligue séparatiste / Ligue des séparatistes :: Écrits d'Azeroth et de Draenor (Rubriques roleplay) :: Mémoires et comptes-rendus-
Sauter vers: