La Ligue séparatiste / Ligue des séparatistes

Guildes de roleplay intégral (RPvE) @ KirinTor
 
AccueilCodexS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Kosh'harg de Durotar du solstice de l'an 36

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ajaxandriel
Haut-examinateur
Haut-examinateur
avatar

Messages : 783
Date d'inscription : 02/04/2011
Age : 29
Localisation : Ruines de Lune-d'Argent

MessageSujet: Le Kosh'harg de Durotar du solstice de l'an 36   Lun 16 Mai - 15:53

Le prophète Ouragan-bleu méditait dans la yourte aménagée pour lui au Fort Neige-rouge, en Givrefeu, où il était arrivé récemment et spécialement pour soutenir le moral des troupes séparatistes de Draenor. Un messager du Corps Expéditionnaire Gentepression vînt lui demander audience. Non pas pour détailler l'avancement des prospections, qui n'intéressaient pas particulièrement le sage, mais comme porteur d'une nouvelle depuis Cabestan. La rumeur y évoquait le retour prochain d'un clan orc des plus turbulents dans les Tarides du Nord et Durotar, à l'occasion d'un festival d'une tradition perdue.
Le Gobelin avait fait en sorte de se procurer l'annonce exacte.


Gormar Noireserre a écrit:

Aux peuplades de la Horde ! Aux orcs, à nos frères trolls et taurens !

Le clan Noirsang vous convie à la toute première célébration du Kosh'harg par la Horde d'Azeroth. Que les anciens se souviennent et que les jeunes se réjouissent, le seigneur de guerre Gormar Noireserre se fait le fer de lance de nos traditions ancestrales et tant que les fils de Bramarh vivront, l'héritage des orcs ne se perdra jamais !

Saluez les héros du passé, ceux qui sur Draenor furent les instigateurs de ce grand festival, ces mêmes sages qui conseillèrent les chefs et qui enseignèrent aux jeunes la culture de leur race.
La célébration du Kosh'harg se tiendra d'après la tradition. La terre sera consacrée par nos chamans et la fête assurée par les brasseurs et éleveurs de porcs locaux de Durotar. Que les chefs des clans et des tribus de la Horde se préparent dors et déjà, le Noireserre vous convie à partager le pain lors du grand repas à sa table. Que vos guerriers eux se préparent à découvrir un procession digne et à faire gueuleton.

Le rendez-vous est donné. Au onzième jour du mois de juin, toute la Croisée sera mobilisée par Noirsang pour l'organisation de la fête. Des tables seront dressées et les jeux claniques seront tenus. Les chamans traditionalistes du clan Noirsang ouvriront la cérémonie en attirant les regards des champions du Lohn'goron sur leur digne descendance afin qu'ils sachent que la Horde continue de vivre d'après ses valeurs véritables. Les esprits seront loués et un hommage sera rendu au Chef de Guerre et aux clans qui nous feront l'honneur de leur présence. Le grand repas sera ensuite servit, puis, dans la nuit, les jeux claniques seront ouverts et les clans pourront mesurer la valeur de leurs champions dans des concours de beuverie ou de lancé de tronc.

Mais que les guerriers prennent garde. Les terres de Tranchecolline seront consacrées et les esprits marcheront parmi-nous. Le sang ne devra être versé en dehors des duels rituels. La violence est proscrite en cette soirée. Ceux qui dérogeront à cette seule et unique règle s'exposeront à de terribles sentences pour avoir transgressé la tradition et le déshonneur sera lancé sur leur tribu et leur lignée. Soyez avertis, Noirsang ne tolérera aucun écart.

Ainsi, que nos frères de la Horde découvrent et partagent notre culture et que les morts-vivants et les elfes s'en dispensent. Par la volonté du grand Vol'jin, les portes du Kosh'harg vous sont ouvertes mais n’espérez aucune gamelle à nos tables. La tradition et les esprits sont une affaire des clans, vous serez bien mieux dans vos catacombes et vos tours scintillantes.

-Tradition, honneur, discipline-

Les grunts en faction autour écoutèrent attentivement. Certains étaient des enfants d'Alterac qui n'avaient jamais connu le Kosh'harg, mais semblaient intrigués. Les natifs de Givrefeu haussèrent les épaules et s'éloignèrent, car pour eux ces terres de "Tarides" et de "Durotar" n'étaient que légendes.
Le prophète garda le silence quelques instants.


"Alors ? Convient-il de répondre à cette offre ? s'enquit le Gentepression
- Il faut immédiatement en référer au général Neige-rouge ! Si une telle fête a lieu, il faut que la Horde Blanche y soit représentée ! Pour la Ligue ! réagit un Orc du Fort.
- Alors c'est ça ? vous allez vous pointer comme ça à la teuf' de ces salopards ? reprit un Troll. Juste pour "faire honneur" ? Mais où qu'il est leur honneur à eux, à ces fanas de Garrosh ?! A-t-on vu un seul de leurs mecs faire honneur à nos martyrs lors de la Procession des Exilés ?? Toi mec, on voit que tu connais pas le nom de Noirsang, un nom teinté par l'infamie ! sinon, tes paroles, tu les sortirais avec moins d'enthousiasme.
- Hmm. Revivifier une ancienne tradition devrait nous faire dépasser ces griefs quels qu'ils soient. C'était l'esprit d'un tel festival. En tant que Troll et fidèle du prophète, tu devrais comprendre et respecter cela : qu'il nous faut, pour nous autres Orcs, ne pas perdre nos racines, comme pour vous-mêmes.
- Encore il faut que les racines soient pas frelatées, détournées... Façon récupération. Moi je dis méfiance mec. Ce seigneur de guerre, il invoque le nom du Chef de guerre pour faire genre... Mais on sait bien que Vol'jin ils l'ont jamais respecté, en vrai.
- Ça méwiterait aussi bien qu'on y aille justement pou' s'en assu'er, mon frèwe ? susurra Ouragan-bleu avec un sourire en coin. Si la Horde Blanche elle était représentée, alors des partisans taurens et même trolls, ils pouwraient accompagner. Peut-être il faut accowder le bénéfice du doute. Voiw comment ces mecs ils p'oposent les choses, dans les faits.
- Boycott ou participation ? Les jeux sont lancés ! Voyons l'avis du Général, en attendant ? et organisons une consultation des délégués des factions séparatistes et des sympathisants. Il faut créer une commission." conclut le Gobelin


Dernière édition par Ajaxandriel le Lun 20 Juin - 14:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://ligueseparatiste.guildjdr.com
Ajaxandriel
Haut-examinateur
Haut-examinateur
avatar

Messages : 783
Date d'inscription : 02/04/2011
Age : 29
Localisation : Ruines de Lune-d'Argent

MessageSujet: Re: Le Kosh'harg de Durotar du solstice de l'an 36   Jeu 26 Mai - 6:11

Un messager portant des insignes similaires au style loup-de-givre fit remettre au chef de clan Noirsang ce parchemin, une peau de bélier assez brute dont le texte est rédigé en orc. Il s'agissait d'une réponse aux affiches émises et distribuées par le clan en question.

Général Neige-rouge a écrit:

Throm-ka, Noireserre.

Je suis le général Neige-rouge, seigneur de la Horde Blanche, qui œuvre dans les confins d’Alterac.
Ces lignes-ci te sont envoyées depuis mon fort situé dans les anciennes terres de Givrefeu, de cette Draenor qui fut découverte récemment par-delà les mondes. Mais des nouvelles me parviennent encore de Kalimdor.

C’est en apprenant que tu avais décrété le Kosh’harg sur ces terres d’Azeroth, que j’ai aussi appris ta récente conquête : le trône du clan Noirsang. Pour cela, des félicitations s’imposent. Mais puisque je t’écrirai ces lignes franchement, je ne pourrai donc te cacher que ce nom ne m’inspire aucune sympathie, car trop de fois j’ai dû affronter des Chanteguerre, des Gueule-de-dragon et autres kor’krons, dont les visions furent souvent associées à ton clan, à tort ou à raison.

Quoi qu’il en soit ! Aujourd’hui tu annonces le rassemblement des Orcs autour d’un kosh’harg, fut-il bien différent de mon enfance, et la restauration de nos traditions communes.
Aussi je ne puis détourner le regard ! L’honneur m’impose de contribuer à cette volonté, dans la mesure de mes moyens.

Je prends donc les dispositions pour qu’au onzième jour de juin, je puisse être présent auprès des tiens pour honorer les esprits, les anciens et tout ce qui fait de nous des Orcs.

Aka’magosh
Que les Eléments t’accordent la gloire.




Une réponse fut retournée, rédigée de la main de Gormar Noireserre, septième seigneur de guerre du clan Noirsang.

Gormar Noireserre a écrit:

Sang et tonnerre, Neige-Rouge.

Le Kosh'harg sera respecté d'après la tradition et tous les seigneurs et chefs de la Horde sont la bienvenue. En ce jour, nous allons le célébrer comme les orcs du temps jadis et renouer avec nos traditions et nos valeurs. Noirsang se pose en fer-de-lance de la coutume et rien ni personne ne viendra perturber pareilles célébrations.

Néanmoins je sais lire entre les lignes, général. Ta bonne foi t'honore mais je ne suis en rien un chef de mots et de paix. J'ai bâti mon trône avec les crânes de ceux qui voulaient mon clan. Aujourd'hui je construis mes forteresses avec les têtes de ceux qui cherchent à en souiller le nom.

Le salue aux tiens et à tes aïeux. Tu sera reçu dans la dignité et le respect qu'il t'est dû.

Revenir en haut Aller en bas
http://ligueseparatiste.guildjdr.com
Ajaxandriel
Haut-examinateur
Haut-examinateur
avatar

Messages : 783
Date d'inscription : 02/04/2011
Age : 29
Localisation : Ruines de Lune-d'Argent

MessageSujet: Re: Le Kosh'harg de Durotar du solstice de l'an 36   Lun 20 Juin - 13:03

« La date a été repoussée au dix-huitième jour. Presque le solstice en lieu et place de l’équinoxe, après tout ! Bon, ça complique un peu mon affaire mais j’y serai… »
Dans la pénombre de la salle de commandement du Fort Neige-rouge, le seigneur de guerre de la Horde blanche écartait et triait quelques peaux et feuilles de papier gobelin sur la table centrale. Une carte des Tarides, aux annotations datant de la Révolution sombrelance, se dégageait enfin, et il prit quelques instants à la consulter.

Dans cette nuit de Givrefeu, le silence de l’extérieur enneigé, rempli du sifflement des vents, était propice aux décisions calmes et raisonnées. Rok’saur se triturait la barbe, faisant s’entrechoquer et tinter les breloques qui l’ornaient.
D’un recoin obscur émergea la silhouette d’un worgen. Sans pouvoir discerner ses traits, Rok’saur y reconnut aussitôt celui que les grunts comme les étrangers appelaient "le Prêcheur", un dignitaire de la Ligue que le vieux général connaissait depuis bien longtemps.
La silhouette ombreuse fit un geste de respect et prit la parole.


« La grâce de Lo’gosh soit avec vous, seigneur de guerre.
- Aka’magosh, Corbac. Quelles nouvelles m’amènes-tu, si loin de votre bastion de la Nouvelle-Delenhill ?
- Rien de particulier, Voyant parmi les Voyants, rien de particulier. »
L’orc esquissa un rictus amusé. Le Prêcheur réservait en général cette appellation au Prophète Ouragan-bleu.
« Ah ! Hé bien ? N’es-tu donc venu que pour tes éternelles flagorneries ?! Je ne suis pas orc à me vautrer sur son trône et dans la complaisance. Si tu as faim, soif, sers-toi comme bon te semble. Si tu as à m’entretenir, alors parle sans détour. »

Un rictus bien plus large et inquiétant que celui du loup-de-givre se dessina dans l’ombre.

« Votre fort est un havre pour les loups, seigneur de guerre, mais ce n’est pas la faim qui m’amène en effet. Les camarades gobelins indiquent que vous allez vous absenter un temps, pour honorer une vieille tradition orque, remise au goût du jour…
- Dabu, l’honneur l’exige.
- De nos camarades trolls, j’apprends que le clan orc qui porte ces festivités de leur volonté et de leur logistique… »
Rok’saur écoutait, immobile et silencieux, pour signifier à l’émissaire qu’il lui faudrait finir sa phrase.
« …Hé bien, en se renseignant, en faisant des recherches appropriées, il apparaît avec évidence que ce clan organisateur à l’histoire trouble, dans ses fondements-mêmes, est acquis aux idées les plus réactionnaires. »
L'emphase était mise sur le mot "réactionnaire".

Rok’saur soupira.

« Ah, nous y voilà donc... Sache, pour commencer, que la politique n’a pas sa place dans un kosh’harg. Tes affaires révolutionnaires tout comme le reste, ne sont pas concernées. Le temps du kosh’harg, quel que soit son clan, quel que soit son allégeance, tous sont frères.
- Je regrette de devoir aborder un tel sujet, et je ne remets pas en cause votre décision, je viens juste m’assurer que vous aviez toutes les données bien en main.
Avez-vous consulté le Prophète ?
Quel était son avis ?
- Grmmm… Sache que c’est lui-même qui m’a appris la tenue de ces festivités. Son avis ? Il ne l’a pas donné. Et qu’importe ! Car ces traditions-là concernent les orcs. Il a insisté pour que cette décision me revienne seul.
En tant que membres permanents du Conseil séparatiste, nous le savons tous les deux, il me semble. »

Le général s’était approché du worgen et le fixait dans le blanc des yeux.
« ...Nul ne saurait s’ingérer dans ce genre de décision. Pas même le Prophète. Pas même un... "Prêcheur".
- C’est juste ! Et c'est tout à votre honneur de vous impliquer personnellement pour ces traditions mais…
Vous avez conscience que les clans présents à ce genre d’évènement culturel, fort nécessaire j’en conviens, ne seront pas tous bienveillants à l’égard de représentants séparatistes, n’est-ce pas ?
- Oh pour ça c’est très simple. Disons que si vous comptiez venir…ce serait une très mauvaise idée. Hé hé.
- Je n’en avais pas l’intention, rassurez-vous. Les délégués Pénitents, Elfes et autres ne veulent avoir aucun rapport avec cette tradition non plus. Les Trolls ont fait savoir qu’ils n’iraient pas non plus… »
L'orc haussa les épaules en revenant vers la table de commandement, comme s'il n'apprenait là rien de nouveau.
« ...Mais vous n’êtes pas sans savoir que le gros de votre "Horde blanche" est clairsemé, qu’il leur faudra tenir ce Fort en votre absence, remplir leur engagement dans la question de Tanaan, ou bien entendu, Alterac…
- Ne t’en fais pas pour ça. abrégea Neige-rouge
J’irai seul. Un représentant des Braves taurens pour m’accompagner, et c’est tout. »

Le worgen joignit ses doigts et les amena devant son museau, inspirant profondément pour marquer sa préoccupation.
« C’est bien ce que nous avions compris. Et c’est ce qui amène une autre préoccupation… Seul devant des clans potentiellement hostiles au grand complet. N’est-ce pas un risque inconsidéré ?
- Ah ha ! Tu me sous-estimes ouvertement maintenant ?!
Je prendrai n’importe quel petit merdeux en un contre un sans transpirer. Et même un contre tous s’il le faut : ça ne serait même pas la première fois !
- Nulle offense, seigneur de guerre. Admettez que votre attitude nous pousse à une certaine… inquiétude. »
Il n’y avait bien sûr aucune inquiétude dans le regard du worgen.

« Ecoute, si le code d’honneur du kosh’harg est respecté, alors je ne crains rien pour ma vie. Ni notre partisan tauren. Ce sera une belle occasion de montrer publiquement que nous défendons les valeurs de notre clan.
Et si ce code d’honneur est bafoué… Alors ce sera des parties "réactionnaires" d’où viendra la faute, et ils auront perdu l’approbation générale. Et donc, dans ce cas-là aussi, tu serais gagnant. »
Le sourire carnassier de la silhouette redoubla d’intensité.
« Excellent, excellent. Nous nous comprenons. Le Prophète a décidément eu raison de louer votre clairvoyance. »

Et il se fondit dans la pénombre d’où il était venu.
« Nos mages seront à votre disposition pour vous faciliter le retour en "notre" monde.
Sur ce, je vous souhaite bon voyage. »
Revenir en haut Aller en bas
http://ligueseparatiste.guildjdr.com
Ajaxandriel
Haut-examinateur
Haut-examinateur
avatar

Messages : 783
Date d'inscription : 02/04/2011
Age : 29
Localisation : Ruines de Lune-d'Argent

MessageSujet: Re: Le Kosh'harg de Durotar du solstice de l'an 36   Lun 20 Juin - 15:29

Arrivé juste à temps à Tranchecolline pour l'ouverture formelle de ce Kosh'harg de Kalimdor, le général Neige-rouge y retrouva assez vite la déléguée des braves taurens - et camarade séparatiste - Kythra Cours-la-brume, venue en tenue de robe tribale et festive.

Puis il s'accorda le temps d'amener son worg, la vaillante Neige-blanche, à l'auge... Et de lui-même se rafraîchir le visage, acceptant au passage une chope de bière proposée d'entrée par un congénère Orc.
L'hospitalité du clan organisateur, dès lors et jusqu'au bout de la nuit, ne fut pas démentie.

Le seigneur de guerre de ce clan, les Noirsang, ouvrit symboliquement les festivités par un discours aux mots bien choisis. Rappelant le regret de la tradition perdue, les ombres du passé, l'importance de ces retrouvailles par-delà les clans, entre Orcs - et jusqu'aux races amies. Assurant à chacun la fraternité et le code d'honneur de rigueur pour cet évènement.






La fête fut l'occasion d'échanger anecdotes de chasses et de guerre, péripéties de voyages et d'arroser le tout sous des torrents de bière.
Kythra sympathisait avec les taurens du jeune clan Sable-totem venus eux-aussi partager ce moment festif avec les orcs.

Le chef du clan organisateur, Gormar Noireserre, flanqué de ses deux gardes, vînt saluer son homologue loup-de-givre, Rok'saur Neige-rouge. Ils échangèrent alors peu de mots mais des mots lourds de signification et de respect mutuel, en l'honneur de l'esprit du Kosh'harg.

Un peu plus tard en soirée, la bénédiction des esprits fut convoquée sous les sages paroles d'une chamane de clan. Moment solennel pour rappeler les valeurs et croyances premières du peuple orc.

Le seigneur Noirsang repris la parole pour rendre justice à tous les festivaliers. Tous frères par leur lien d'amitié avec le peuple orc, par leur lien de fraternité avec la Horde.

Il appela le vieux général Neige-rouge à s'avancer, témoignant par là-même le respect à son clan séparatiste mais néanmoins fidèle aux idéaux originels, puis de même il convia la matriarche du clan tauren des Sable-totem, incarnant ce soir-là l'amitié des orcs avec d'autres races, par-delà les blessures des guerres et des révolutions.




Ses mots s'achevèrent par un échange court mais profond entre ces trois images de Horde. Un salut coutumier, spontané, presqu'en forme de serment.

Seigneur Gormar Noireserre :
"Force."
Seigneur Rok'saur Neige-rouge : "Honneur."
Matriarche Akeiliath Sabot-de-Lune : "Sagesse."

Un appel aux valeurs premières, et une ode à l'équilibre qui aurait pu arracher une larme au prophète Ouragan-bleu lui-même.

Le Noireserre exprima alors son espoir que le kosh'harg renaisse pour de bon en Kalimdor et qu'encore plus de célébrants, plus de clans, en aient vent la fois suivante et s'y joignent.

Vînt alors le moment de débuter les joutes rituelles et les duels de champions, dans une rivalité amicale.
Une championne des Sable-totem devait affronter un champion des Noirsang, mais parmi les trois prétendants, le chef de clan laissa à la taurène le choix de désigner son adversaire.




Le "cercle", arène improvisée tel que le veut la tradition, fut formé par la foule des spectateurs.


Le seigneur Noireserre haranguant son champion, quelques instants avant le début de l'affrontement rituel.

Les éclats de voix et d'armes furent fort, la poussière soulevée, comme il se doit. Les premières minutes du combat semblaient très indécises. Mais finalement, le champion de Noirsang l'emporta plutôt vite, grâce à une passe d'arme décisive.

Dans l'auberge de Tranchecolline, les champions des deux parties se remirent de leurs efforts, salués par la foule, et partagèrent victuailles et breuvages. Dehors, d'autres duels se préparaient.




Les festivités se poursuivirent durant la nuit, sans jamais manquer de bière.
Les esprits s'échauffèrent parfois, mais les chefs et les sages restaient aux aguets pour empêcher l'irréparable d'être commis. Un gobelin facétieux aura appris ce soir-là qu'on n'insulte pas un orc ivre impunément !
Revenir en haut Aller en bas
http://ligueseparatiste.guildjdr.com
 
Le Kosh'harg de Durotar du solstice de l'an 36
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Ligue séparatiste / Ligue des séparatistes :: Écrits d'Azeroth et de Draenor (Rubriques roleplay) :: Affiches et évènements-
Sauter vers: