La Ligue séparatiste / Ligue des séparatistes

Guildes de roleplay intégral (RPvE) @ KirinTor
 
AccueilCodexS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nouvel essai collaboratif : les magies naturelles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Celyan
Contributeur
Contributeur
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 25/10/2014

MessageSujet: Nouvel essai collaboratif : les magies naturelles   Mer 18 Nov - 10:42

Citation :
Aux estimés membres de la Ligue des Séparatistes,
Cher confrère, chère consœur,


Fort de l'aventure littéraire et culturelle enthousiasmante que fut le projet de rédaction de l'ouvrage La Lumière, mythes et réalités, les Editions du Nénuphar tournent leur regard vers de nouveaux horizons de connaissance et souhaitent s'engager dans un nouveau vaste projet de publication , avec pour thème les magies dites naturelles, c'est-à-dire chamaniques et druidiques.


Seules quelques races se sont ouvertes au druidisme et au chamanisme, qui demeurent, de ce fait, souvent mystérieux et mal compris. Bien davantage que de simples magies de la nature et magies des éléments, leurs essences mêmes semblent intimement liées à Azeroth. Ainsi, toujours concernées par la diffusion de connaissances fondamentales, les Editions du Nénuphar proposent à tous les auteurs intéressés de travailler conjointement à l'écriture d'un essai collaboratif sur ces magies parfois méconnues.


Chaque auteur pourra partager ses connaissances en traitant le sujet de la manière qu'il jugera nécessaire, suivant son expérience, ses sensibilités, ou simplement son désir, et sera encouragé à exposer ses théories et convictions personnelles.
Par exemple, les approches suivantes pourraient être traitées :


  • Description des magies druidiques et chamaniques : fonctionnement, risques et apports culturels au sein des races qui les utilisent.
  • Les plans élémentaires et leur lien avec Azeroth.
  • Le Rêve et le Cauchemar d'Emeraude, et leur influence sur Azeroth.
  • Les êtres liés à la magie druidique et explication : les Anciens, les tréants, les dryades et autres dragon-fées.
  • Quelles différences entre les éléments d'Azeroth et ceux de Draenor ?
  • Rencontre entre magie arcanique et chamanisme : invocation et manipulation des éléments, quelles différences ?
  • Comment le chamanisme côtoie-t-il l'enseignement des Naaru dans la société draeneï ?
  • Un chaman possède-t-il réellement la maîtrise des éléments, ou n'est-il que le messager d'une puissance supérieure ?
  • etc.


Nous sommes très conscientes que les troubles et guerres qui secouent les mondes sont autant de freins à la rédaction de tels compendiums, et les membres de la Ligue des Séparatistes ne sont pas épargnés. Et pourtant c'est précisément là notre but que de regrouper et transmettre au plus grand nombre les savoirs culturels, historiques, philosophiques et techniques, afin qu'ils ne soient pas détruits par les combats puis effacés des mémoires des générations futures. De plus l'ignorance conduit à l'incompréhension, qui nourrit bien souvent la méfiance, voire la crainte. Nous avons la ferme conviction que c'est également au travers de travaux collaboratifs de ce genre que les différentes races pourront se comprendre et s'accepter pour aller au delà des préjugés aveugles.


En tant que regroupement indépendant, il est certain que la Ligue des Séparatistes apporterait beaucoup à ces travaux d'écriture en partageant des avis et expériences personnelles. Aussi, si certains d'entre vous sont intéressés par ce projet, n'hésitez pas à prendre contact avec les Editions du Nénuphar par courrier, et à y poser également vos questions si vous désirez des compléments d'information.



D'autre part nous souhaitions préciser que les Editions du Nénuphar sont conscientes que l'essai La Lumière, mythes et réalités est loin d'être exhaustif, et que de multiples aspects de la Lumière n'ont pu être abordés, comme par exemple le doute dans la foi en la Lumière, les croyances des Taurens, des Réprouvés, des Elfes de Sang, des Pandarens, ou encore des Worgens, et bien d'autres théories passionnantes sur les origines et la nature de cette force mystique dans l'univers.


Par manque de temps ou par manque d'information (par exemple le fait qu'il soit possible de publier sous couvert d'un pseudonyme), des auteurs qui auraient pu participer n'ont pu soumettre de textes et figurer dans l'ouvrage. Aussi, les Editions souhaitent assurer les potentiels auteurs intéressés que tout texte proposant de nouveaux enseignements, hypothèses ou témoignages sur la Lumière sera étudié avec attention, en vue d'un enrichissement futur de cette première édition.


En vous remerciant pour l'attention que vous porterez à ce message, et avec nos plus profonds respects,


Les Editions du Nénuphar



[HRP] lien direct vers les Editions : http://nenuphar.tripoy.com/
Revenir en haut Aller en bas
Ajaxandriel
Haut-examinateur
Haut-examinateur
avatar

Messages : 749
Date d'inscription : 02/04/2011
Age : 29
Localisation : Ruines de Lune-d'Argent

MessageSujet: Re: Nouvel essai collaboratif : les magies naturelles   Mer 25 Nov - 18:09

C'est le vieux Macheferrac qui réceptionna la lettre alors que le reste du Conseil séparatiste était accaparé ailleurs.
Finissant de la lire, il marmonna.

Bon sang, c'est vrai ça, le "Corbac" m'avait dit qu'il était en train d'écrire une sorte de texte de vulgarisation sur son Eglise là... Grml... Apparemment il n'aura pas eu fini à temps ! Haha. Il va encore me sortir une histoire de distorsion et de champ de Vide et compagnie. Bah !
Voyons ça de plus près...

Le chamanisme ? Pardi, voilà qui est dans mes cordes.
Ma foi, si on n'veut pas encore passer pour des baltringues, comme qui dirait : il faut tout faire soi-même !
Je sais, je vais quand même faire afficher cette lettre par chez-nous, des fois que ça suscite des vocations.
Mais après ça, à la plume !


hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://ligueseparatiste.guildjdr.com
Celyan
Contributeur
Contributeur
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 25/10/2014

MessageSujet: Re: Nouvel essai collaboratif : les magies naturelles   Ven 27 Nov - 11:17

Dans les humbles locaux des Editions du Nénuphar, situés au sein de la calme Darnassus, la directrice et la responsable de publication tentaient de répondre aux divers courriers dans les temps et en renvoyaient d'autres pour prendre contact avec de potentiels auteurs intéressés.




HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ajaxandriel
Haut-examinateur
Haut-examinateur
avatar

Messages : 749
Date d'inscription : 02/04/2011
Age : 29
Localisation : Ruines de Lune-d'Argent

MessageSujet: Re: Nouvel essai collaboratif : les magies naturelles   Sam 28 Nov - 21:10

HRP:
 

_______________


*Une lettre dont le tampon indique un transport gobelin, est scellée d'un cachet au motif caractéristique de la ligue des séparatistes. Elle parvient aux locaux des Editions, à Darnassus, en vertu des accords de neutralité et de paix entre la Ligue et l'Alliance. L'écriture en commun est détachée et anguleuse à la manière des Nains. Une copie-carbonique est archivée ici : *

Citation :
-A l'attention de la direction des Editions du Nénuphar-

Madame,

Il se trouve que notre amie commune, dame Celyan, a pris contact avec la Ligue séparatiste pour nous informer sur vos projets de publication, en particulier d'essais sur les magies non-lumineuses. Nous comptons quelques savants qui auraient beaucoup apprécié de partager leurs travaux ou réflexions avec le sage peuple de Darnassus et ses alliés, s'ils en avaient eu la disponibilité. Ceci dit, c'est avec grand honneur que je reçois votre proposition de contribution et tâche d'y répondre à mon niveau. Il y aurait fort à dire depuis les évènements des Terres Foudroyées, cependant je compte orienter mon propos sur ma discipline : le chamanisme, et une application - une parmi tant d'autres, mais lourde de responsabilité devant la race des Nains.
Il s'agit là d'une compilation de mes recherches, présentées en partie lors de la Cérémonie d'hommage au Roi Magni du 5 juin de l'an 31, augmentée de quelques paragraphes introductifs sur le chamanisme et ses interprétations.

En espérant bonne réception de la présente et du manuscrit ci-joint
Bien cordialement

<signature runique>

Citation :
Du chamanisme moderne et civil


La légende, quoique fort récente, dit que les Aspects draconiques qui présidaient aux forces naturelles d’Azeroth ont laissé la main à nous autres mortels.
De fait, c’est depuis les temps mythiques où les Éléments déchaînés furent scellés, canalisés et apaisés par les Faiseurs, que des mortels entretiennent génération après génération un lien avantageux entre les Vivants et ces forces.

Ce rapide exposé a pour ambition de mettre en regard les phénomènes chamaniques et les avancées de ces dernières années en ce qui concerne les arcanes de la matière. Nous essayerons également d’entrevoir en quoi un processus élémentaire, et donc traditionnellement "chamanique", peut être traité comme un processus alchimique. J’illustrerai cela par mes travaux sur la malédiction du roi Magni de Forgefer.


Généralités

Situons le cadre : ce que nous appelons chamanisme couvre comme toujours diverses spécialités, dont toute distinction sera arbitraire et fonction du critère retenu.

La catégorisation la plus courante est faite entre le chamanisme élémentaire, le chamanisme progressif (ou plus communément dit "d’améliorations"), et le chamanisme de restauration. Il ne serait pas très intéressant de développer outre mesure ce classement-ci, vu sa portée essentiellement militaire, et sachant qu’il est déjà richement documenté dans n’importe quel grimoire sur le sujet.

Nous pouvons opérer une seconde distinction, selon le mode d’approche des forces naturelles par le chaman.
D’une part un chamanisme "mystique", centré soit sur la communion avec les élémentaires (chamanisme "primordial") soit sur la communication avec les ancêtres qui se font intercesseurs ("spiritisme"),
et d’autre part un chamanisme plus "matérialiste", focalisé sur la connaissance et la manipulation des forces minérales, et donc sur les sciences et les mancies qui s’y prêtent : géologie, hydrologie, climatologie, etc. à rapprocher de la pratique élémentaliste de certains arcanistes.

Toujours selon le mode d’approche par le chaman, distinguons un chamanisme "orthodoxe" qui montre énormément de révérence à l’égard des forces naturelles ou envers des " esprits", et un chamanisme "iconoclaste" pour qui l’aspect religieux et totémique n’est que superstition et enrobage culturel, et qui se tournera plus naturellement vers l’approche "matérialiste" citée plus haut.
De ce chamanisme iconoclaste on mentionnera une dérive, appelée "chamanisme sombre", où les forces naturelles sont pliées de force, voire corrompues d’Ombre, au seul bénéfice du pouvoir personnel de son porteur, ce qui s’illustra particulièrement sous la doctrine de la "Vraie Horde" de Garrosh Hurlenfer.
Notons qu’une pratique "orthodoxe" n’empêche en rien la déviance vers une corruption si les entités révérées relèvent du Vide par exemple, comme l’histoire des Orcs Ombrelune ou celle du Clan Marteau-du-Crépuscule le montre.

Un troisième niveau de catégorisation doit nuancer tout ceci, un niveau qui dépend de la culture du chaman, la culture transmise par son maître, le contexte historique et géographique qui a modelé cette culture. Chamanismes tauren, marteau-hardi, pandaren, gobelin, mais aussi troll, naga, taunka, yaungol, centaure, rohart, varleu, murloc, huran, kobold, gnoll, etc. sont autant d’appropriations du lien entre un peuple et les éléments, sans oublier les chamanismes d’origine draenique (orc, sabron, arakkoa et draeneï, en particulier). S’y attarder relèverait davantage d’un traité ethnologique, ce qui n’est pas mon propos.

Si on admet que le Sacré et l’Impie concernent les êtres pensants, que le Druidisme se penche sur l’ordre parmi les choses du Vivant, alors le chamanisme est principalement le domaine du Minéral.
De ce point de vue, les pratiques chamaniques qui en appellent aux esprits-animaux seraient un encart du druidisme, voire de certains arts martiaux (tels les désormais fameuses disciplines monastiques pandarènes)… C’est ainsi qu’aujourd’hui les chamans et les druides sont distingués dans la société taurène – d’où est originaire le Cercle terrestre s’il fallait le rappeler. Néanmoins les esprits-animaux sont constitutifs de l’histoire chamanique et nombre de chamans ne renonceront jamais à les invoquer, peu importe les classifications institutionnelles.
Ainsi, pour réconcilier la définition précédente avec les faits, ajoutons au "monde minéral" le "retour du Vivant au Minéral" dans les attributs du chaman. Il est donc plus question d’un lien que d’un champ d’étude cloisonné.
En effet, dans la majorité des sociétés, c’est le chaman qui veille à l’inhumation des défunts et à la mémoire des anciens. Le chamanisme n’est pas un concept abstrait, il est façonné par les peuples qui l’ont pratiqué : par exemple, l’appel à l’esprit-loup Lo’gosh et des rites funéraires sont de la compétence du chaman chez les Orcs, là où ces fonctions sont dévolues aux druides ou aux prêtres chez les cultures où ils existent.


Un point de vue nain

Les découvertes des sites titans comme Uldaman et Ulduar ont apporté des pistes passionnantes pour comprendre l’évolution de la matière en Azeroth. Une genèse désormais largement reconnue par les archéologues évoque la transmutation d’organismes mécaniques (des créations des Titans façonnés dans la matrice planétaire, équivalents de nos golems) en organismes organiques. Ce changement substantifique est imputé à la dite "Malédiction de la chair", œuvre des Dieux Très Anciens censés corrompre les corps et les esprits depuis les profondeurs des abysses.
L’étude d’antiques tablettes me laisse penser, en plus des conclusions rendues publiques par la Ligue des Explorateurs, que les Titans détenaient le savoir sur une organisation encore plus poussée de la matière, un ordonnancement où notre alchimie ne serait qu’une tentative enfantine. De ces traités antiques, nous ne devons cependant pas tirer de conclusions hâtives : le savoir titan devra être abordé selon une approche globale. L’accident dont fut victime il y a quelques années Magni Barbe-de-bronze sonne comme un avertissement.

Lorsque je fus invité, sous le Cataclysme, au "chevet" du roi Barbe-de-bronze, c’est une statue de diamant scellée dans les profondeurs de Forgefer que je trouvai, en lieu et place du roi. Selon les documents classifiés qu’on m’a autorisé à consulter - et non à révéler en détail - le rituel qui provoqua ce drame implique l’absorption d’une mixture de sauge-argent des montagnes, de lotus noir et de champignon fantôme, incluant des échantillons de sol d’où ces plantes ont poussé. On note évidemment le caractère éminemment alchimique, au sens où nous l’entendons aujourd’hui, de ce rituel. Mais au-delà de ce constat, la lecture mystique de ce procédé est assez transparente : la charge métaphorique, qui consiste à mêler la phase minérale du sol à la phase organique de la plante qui en émergea, est clairement le nœud catalytique qui permet l’interversion magique chair-roche.
Comment maintenant expliquer le résultat, à savoir la transmutation de la chair du roi en diamant, et surtout, comment envisager l’élaboration d’un rituel d’inversion ?
De cette question qui me fut posée ainsi qu’à quelques confrères, je vous propose quelques raisonnements à défaut d’une réponse complète et définitive.

Le phénomène connu qui m’est apparu se rapprocher le plus de la "diamantisation" du roi Magni est la "Forme de pierre" des Seigneurs de la montagne.
La Forme de pierre, que peuvent endosser les Nains les plus en harmonie avec leur nature profonde, apparaît comme une inversion entre chair en roche : notre corps se comporte alors temporairement comme la matière-même de la matrice azérothienne. On peut parler de "ré-essentialisation".
L’examen de ce phénomène m’a permis de prédire l’existence de deux constituants alchimiques ultra-primordiaux, que je nommerai le carbone et le "silicium". Le carbone est semble-t-il déjà largement identifié comme le constituant substantifique du bois et de la chair (ce qui l’orienterait comme hypothétique "élément des Très Anciens", en tant que composant fondamental ou en tant que simple résidu…). Le silicium quant à lui apparaît dans mes relevés spectraux comme étant substantifique de la plupart des roches d’Azeroth, des Terrestres, ainsi que dans de nombreux échantillons de créatures dites "de Fer" ayant conservé leur pureté titanique. Il est donc envisageable que, comme le fer, ce silicium soit un "élément des Titans" faisant le pendant du carbone.
Quoiqu’il en soit, le silicium se présente très largement sous forme cristalline en Azeroth, à la différence du carbone. J’en avais conclu que la Forme de pierre s’apparente à une transmutation alchimique, temporaire, du carbone en silicium, et donc de chair en roche.
Si Magni eût été changé en roche de silicium, nous aurions pu conclure à une Forme de pierre persistante… Or ce n’est pas le cas, l’examen des scories cristallines est formel : il s’agit de diamant !

Il faut alors se pencher sur la notion de cristal et son rapport aux Éléments. La forme cristalline de l’eau est par exemple la glace, celle de la lave est la roche, etc. Il me semble donc raisonnable de conclure que le rituel en question a forcé le carbone de la chair du Roi à adopter une forme cristalline !
Si l’eau devient glace, si la lave devient roche (autrement dit silicium cristallisé), alors peut-être qu’en effet la chair devient diamant, en tant que forme du carbone cristallisé !

Bien sûr, dans le cas de la glace et de la roche, la simple fonte par une source de chaleur suffisante permet de sortir de l’état de cristal, ce qui est inenvisageable pour le roi, car elle s’accompagne d’une perte de consistance qui serait vraisemblablement fatale.
Mais il existe des moyens arcaniques d’agir sur la matière, à la manière des mages élémentalistes. C’est cette piste que nous pourrions privilégier, dans une application chamanique et alchimique novatrice.
Comme vous l’aurez compris j’ai emprunté la voir "matérialiste" du chamanisme pour suivre ce raisonnement et aborder le problème posé d’un point de vue purement élémentaire. J’ai conscience qu’il ne faudra pas négliger la question spirituelle et mystique : le but du rituel, malgré ses conséquences inattendues, était de fusionner le roi avec le "cœur" de sa montagne. J’ai de bonnes raisons de penser que c’est en cela qu’il s’est accompli, et que le roi a pu atteindre la transcendance. Mais cela ne repose que sur une sorte d’écho depuis les plans élémentaires, une clameur lointaine encore incompréhensible. Étant dans l’incapacité d’établir une communication avec l’esprit du roi, que je suppose ainsi transcendé dans le diamant, je n’ai aucun fait tangible à apporter sur ce point.



Macheferrac Piolet-d’orage, dit « Macheferrac de Castagnol »
Prospecteur, géomancien, climatologue
Commerçant : minéraux, gemmes, animaux de compagnie
Emissaire du Sénat des Clans Indépendants, membre du Conseil Suprême séparatiste



Remerciements :

Chaman géomancien au sein de mon clan dans la confédération Marteau-hardi, j’ai voyagé et pu étudier le point de vue de savants d’horizons divers, rencontrés notamment dans la Dalaran de jadis. A ces expériences innombrables, il me faut nommer les contributeurs de ces dernières années :

Sheamùs O’Shaunessy, vérificateur des faits, pour le classement des documents et références ;
Les savants, le personnel et les habitants de Forgefer, pour leur hospitalité et leur confiance ;
Ajaxandriel Givreciel, seigneur thalassien, Tahajmul d’Argus, cosmologiste, Mellada, artiste, pour leurs apports en cristallographie ;
…Et bien sûr mon collègue Arthémidore de Corbeaulieu, pharmacien et ésotériste, pour ses travaux sur la sauge-argent des montagnes !
Revenir en haut Aller en bas
http://ligueseparatiste.guildjdr.com
Celyan
Contributeur
Contributeur
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 25/10/2014

MessageSujet: Re: Nouvel essai collaboratif : les magies naturelles   Mar 8 Déc - 11:27

Citation :
Estimé Monsieur Piolet-d’orage, dit « Macheferrac de Castagnol »,


C'est avec un plaisir grandissant que j'ai parcouru l'entièreté de votre manuscrit. Il est non seulement bien organisé, instructif mais également plaisant à lire tant la fluidité de son développement est claire.

Je ne suis malheureusement pas compétente pour juger du fond, car n'ayant pas les connaissances poussées et expertes nécessaires concernant le chamanisme, cependant je tiens à vous assurer, qu'en tant que profane sur ce sujet, j'ai parfaitement compris l'ensemble des explications données, ce qui souligne le caractère pédagogique de votre texte.

Aussi je ne vois aucun paragraphe à modifier puisque l'effort de vulgarisation que vous avez porté à vos propos les rendent globalement compréhensibles, bien qu'il faille se concentrer un peu plus durant la seconde partie "Un point de vue nain", pour saisir pleinement les explications.

Parmi les points forts qui m'ont le plus plu je citerai dans une premier temps (mais j'en oublie certainement) les différentes catégories possibles pour classifier les diverses maitrises et interprétations du chamanisme, qui donnent un large aperçu des possibilités, des peuples et des cultures sur la pratique de cette magie (évoquant entre autre le spiritisme, minéralogie, Cercle Terrestre, sombres chamans, distinction par rapport aux druides et mages...) . Nous n'aurions pu espérer liste plus exhaustive que celle que vous avez dressé ici.
Enfin, dans un second temps, je citerai la remarquable théorie concernant le rapport sur le caractère alchimique des compositions corporelles et leur lien avec les Titans et les Dieux Très Anciens, ainsi que le lien entre les mondes matériel et spirituel, et le processus de ré-essentialisation comme vous le nommez. Etant très intéressée par ce qui concerne la malédiction de la chair j'ai été enchantée de découvrir votre théorie concernant le carbone et le silicium.

C'est un grand honneur de vous comptez parmi les auteurs de ce traité et je vous remercie d'avoir partagé avec les Editions du Nénuphar un manuscrit de telle qualité.

Cordialement,


Celyan Belqueria,
Paladin de l'Aube d'Argent
Correctrice des Editions du Nénuphar
Revenir en haut Aller en bas
Ajaxandriel
Haut-examinateur
Haut-examinateur
avatar

Messages : 749
Date d'inscription : 02/04/2011
Age : 29
Localisation : Ruines de Lune-d'Argent

MessageSujet: Re: Nouvel essai collaboratif : les magies naturelles   Mar 22 Mar - 13:31

Citation :

L'ouvrage fini a été publié aux Édition du Nénuphar.

( http://nenuphar.tripoy.com/texte.php?t=29 )

Revenir en haut Aller en bas
http://ligueseparatiste.guildjdr.com
 
Nouvel essai collaboratif : les magies naturelles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Ligue séparatiste / Ligue des séparatistes :: Écrits d'Azeroth et de Draenor (Rubriques roleplay) :: Lettres-
Sauter vers: