La Ligue séparatiste / Ligue des séparatistes

Guildes de roleplay intégral (RPvE) @ KirinTor
 
AccueilCodexS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les halls du Sénat séparatiste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ajaxandriel
Haut-examinateur
Haut-examinateur
avatar

Messages : 804
Date d'inscription : 02/04/2011
Age : 29
Localisation : Ruines de Lune-d'Argent

MessageSujet: Les halls du Sénat séparatiste   Dim 8 Déc - 2:49

Dans un amphithéâtre austère et mal éclairé par d'étroites ouvertures dans les murs épais, quelques Nains allaient et venaient entre les allées et autour de la tribune. L'imposante salle était rendue encore plus impressionnante par le petit nombre de ces représentants et seigneurs de la montagne déambulant au gré de leurs conciliabules. Leurs pas courts mais appuyés résonnaient lentement, rendant impossible l'appréciation d'une conversation donnée pour quiconque ne maitrisait pas la langue naine et ses divers accents.

Du perchoir, le thane-consul qui présidait la séance venait d’hocher la tête à un interlocuteur qui regagnait les places assises et prenait alors quelques notes. Il lissa quelques instants une des imposantes tresses de sa longues barbe argentée, puis sa voix tonna dans la salle comme pour sonder chaque parcelle de mur de son écho.


"Sénateurs des clans indépendants."

Solennellement, le marteau vînt frapper à trois reprises la pierre robuste du perchoir en faisant fuser quelques étincelles. Les bavardages allèrent alors en diminuant pendant que chacun regagnait une place dans les rangs.

"La séance est déclarée ouverte."

Le silence alors atteint, le thane-consul se tourna vers l'interlocuteur à la tribune, un marteau-hardi portant un tartan rouge.

"Vérificateur..."

Ce dernier poursuivit.

"Chers collègues, en ce jour nous avons la joie et l'honneur d'accueillir trois nouveaux compatriotes de Khaz Modan venant représenter leur clan dans notre assemblée. Je leur souhaite donc la bienvenue en notre nom à tous."

Le groupe des Nains assis face à lui applaudit, les trois sénateurs en question se levèrent et s'inclinèrent en remerciement, avançant ensuite vers la tribune.

"Je leur laisse donc l'occasion de se présenter officiellement."

L'orateur s'écarta pour céder la place au premier d’entre eux.

"Salut. Eh ben... J'suis Rugmur du clan Galogarann. Je r'viens donc, ben, du Sénat des Trois-Marteaux où j'y ai été faire un tour… vous savez d'puis que l'Roi d'Forgefer a dû céder sa place là, il parait que nous autres les Nains des Hautes-terres on y avait notre place. J'y avais d'jà vu parler certains d'entre vous à ç't'époque, vous savez. Mais j'voulais quand-même rester voir, parce que l'chef du clan Farangald qu'est l'mari d'ma sœur y était et qu'ça vallait le coup d'oeil.
Mais bon, voilà, vous aviez raison : tout ça c'est qu'une magouille des Barbe-de-Bronze pour qu'leur Sénat fasse sa loi sur tout Khaz Modan et sur nos clans avec ! On n'a pas b'soin d'ces bureaucrates pour dire comment qu'on doit vivre par chez-nous. Alors ben, me v'là, j'suis avec vous les gars."

Nouveaux applaudissements.

"J'ai une question quand-même. Si j'peux, thane Tarmacazar."

Le seigneur nain au perchoir acquiesça.

"Nous autres les Galogarann, ben un peu comme tous les gars des Hautes-terres tiens, on s'bat contre ces raclures d'Orcs d'puis des lustres. Alors j'veux bien, cette histoire de neutralité si on fait partie de la Ligue, mais il parait qu'y a aussi des Gueule-de-dragon avec nous, alors ? On doit faire comment, nous, avec nos maisons qui flambent et les barriques qu'on s'fait voler ? On reste les bras croisés, « allez-y continuez on dira rien » ?!"

Des chuchotements approbateurs et interrogateurs s'élevèrent parmi l'assemblée.

"Chef Galogarann, c'est une question qui mérite d'être posée et qui revient et reviendra sur la table, vous verrez, sur de nombreux dossiers.
Je vais donc essayer d'être clair : Nous sommes et restons en état de guerre contre ces orcs, dirigés par un certain seigneur de guerre Zaela à la solde de la Horde de Hurlenfer. Vous pourrez compter sur toute notre solidarité. Les rares gueules-de-dragon qui ont rejoint la Ligue sont eux-mêmes des séparatistes de la Horde et ne doivent pas porter la responsabilité des actes de leurs congénères. On ne pourra rien bâtir si l'on reste prisonnier du jeu de ceux qui veulent jouer sur nos peurs pour mieux nous diriger. Cela dit, s'il s'avérait qu'un orc désormais dans la Ligue vous avait causé du tort nécessitant réparation, le Conseil en serait avisé et une solution honorable serait trouvée."

Le chef marteau-hardi hocha vaguement la tête et laissa la place au suivant, un Sombrefer qui déplia une feuille de discours poudroyant de cendres. Il se mit à en lire un texte plutôt éloquent qui tranchait avec une diction laborieuse.

"Bonjour à vous, camarades des clans indépendants. Je suis Tagazhak, délégué général du Syndicat Sombrenclume à la Confrérie du Thorium. Je me joins à vous au nom de l'indépendance qui nous est si chère, nous les forgerons libres du Sud-Khaz Modan. Cette indépendance qui a toujours assuré notre liberté et la qualité de nos productions, hier face à l'Empire d'Ombreforge comme aujourd'hui l'hégémonie de Forgefer. La Horde d'Orgrimmar était un partenaire commercial non moins digne de confiance que les humains d'Hurlevent, mais les temps ont assurément changé. Cette nouvelle coalition est la solution qui nous manquait pour rester forts et indépendants, forts face à Rochenoire dont les orcs qui l'infestent n'ont pas été mis au pas, et indépendants des impérialistes qui se sont déplacés d'Ombreforge à Forgefer - suivez mon regard - avec en sous-main les enjeux de leur Alliance qui ne nous concernent en rien.
Vive la Confrérie, vive l’artisanat, vive Khaz Modan libre."

Les quelques représentants apparentés Sombrefer applaudirent en écho.

"Merci pour ce discours édifiant, forgeron Sombrenclume. La parole est maintenant au sénateur Asarn Barbe-d'or."

Un moment d'étonnement et de circonspection traversa l'assistance quand le nom du fameux sénateur ultra-conservateur fut prononcé et qu'il ôta son casque.
Il grommela et s'appuya sur le pupitre rocheux, observant un instant la pierre avant de relever les yeux et dévisager d'un air déterminé les sénateurs séparatistes. Le silence se fit.


"Bien. Inutile donc de me présenter...
Je dois d'abord noter une chose, je suis agréablement surpris de ne voir aucun sénateur parmi vous qui soit affilié à la racaille d'Ombreforge et tous ses terroristes en puissance, tant j'étais convaincu qu'ils viendraient faire leur nid chez vous."

Au regard interrogateur adressé au thane-consul, ce dernier répondit :

"Disons que les motivations des guérillas d'Ombreforge n'ont pas pu être cautionnés au regard de la Constitution de la Ligue..."

Le sénateur acquiesça d'une moue perplexe, et poursuivit.
"Je ne débattrai pas ici des raisons sûrement éminentes qui nous poussent à nous allier à des Trolls ou des Orcs renégats au nom de cette Ligue, je vous aurai sûrement ri au nez il y a encore quelques années. Mais bien de la situation aussi gravissime qu'insidieuse que connaît notre chère Khaz Modan désormais. J'ai sûrement une certaine expérience du sénat de Forgefer par rapport à beaucoup d'entre vous qui avez simplement découvert l'institution à la faveur du Cataclysme. Et j'estime être en mesure de vous faire part de l'alerte que j'ai ressentie et qui m'a amené jusqu'à vous.
Comme le disait l'intervenant précédent, ma belle Forgefer est aujourd'hui rongée par une dérive que le grand Magni n'aurait jamais permise sous son glorieux règne, j'ai nommé la conquête du pouvoir par la vermine sombrefer.
...Je veux dire d'Ombreforge.
Cette inepsie qu'est le Conseil des Trois Marteaux, non content de prétendre bouleverser nos habitudes respectables et respectives, est en fait un Griffon de Grim Batol (*Cheval de Troie) visant à siphonner tous nos pouvoirs pour les placer entre les mains du fils de Dagran Thaurissan, via la Régente Moira qui a trahi son peuple pour Ombreforge, et plus grave, en faire le toutou bien dressé du Roi des Hommes, j'ai nommé Varian Wrynn.
Oui messieurs, j'estime, sûrement comme vous-mêmes, que le temps de l'Alliance d'égalité où les fiers Nains se dressèrent face aux envahisseurs aux côtés des Hommes et des Elfes a laissé la place à une triste hégémonie étrangère.
Certes Forgefer a toujours été la plus proche avec les humains parmi nos trois nations. Mais j'ai ouvert les yeux sur la véritable nature de cette escroquerie. Chaque jour je vois partir de jeunes braves montagnards, appelés par ces étrangers dans des guerres dont on ne sait rien, en des lieux dont on ne connait rien, et pour quoi ? Retrouver un prince d'Hurlevent, conquérir des terres pour leur compte ? Encore récemment, je vois les armées d'Ombreforge arborer narquoisement les couleurs de Forgefer, et flatter ce nouveau super-pouvoir d'Hurlevent pour en récolter honteusement les miettes !
Oui, tout cela, je ne peux plus le cautionner, c'est pourquoi j'ai donné ma démission au Sénat des Trois-Marteaux la semaine dernière."

Il fila reprendre sa place sans rien ajouter, sous quelques timides applaudissements dont le plus audible émanait du thane-consul Tarmacazar, protocole oblige.
Le vérificateur reprit la parole pour amener le débat sur de la politique plus générale.


"Merci, sénateur Barbe-d’or.
Voyons maintenant l’ordre du jour. Nous allons, justement, aborder la question des quotas commerciaux avec l’Alliance et soumettre à votre vote l’aide ciblée accordée sur divers dossiers aux éléments de l’Alliance."
Revenir en haut Aller en bas
http://ligueseparatiste.guildjdr.com
 
Les halls du Sénat séparatiste
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Ligue séparatiste / Ligue des séparatistes :: Écrits d'Azeroth et de Draenor (Rubriques roleplay) :: Registres séparatistes :: Mythes fondateurs-
Sauter vers: