La Ligue séparatiste / Ligue des séparatistes

Guildes de roleplay intégral (RPvE) @ KirinTor
 
AccueilCodexS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Exploration] Études et observations sur la faune du Loch Modan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yalys
Contributeur
Contributeur


Messages : 11
Date d'inscription : 16/11/2012

MessageSujet: [Exploration] Études et observations sur la faune du Loch Modan   Sam 17 Nov - 17:04

Par Yalys

Préambule
Chasseresse autrefois au service de l’Expédition Cénarienne,  aujourd’hui  à disposition de la ligue naturaliste, j’ai toujours été fascinée par la faune des contrées que je traversais. Chacune d’elle est unique et est le fruit d’une évolution, d’une adaptation. La faune, tout comme les paysages, porte souvent la marque des changements, parfois brutaux, qui ont marqué notre monde. C’est donc en tant que témoin de tous ces changements que je voudrais conserver une trace de ces observations sur la nature et la faune qui nous entoure.



Etudes et observations  sur la faune du Loch Modan


Chapitre 1er : Le croquilisque du Loch




De passage à Thelsamar, je ne pouvais passer à côté de l’opportunité d’aller observer la faune de cet ancien lac qui recouvrait jadis la majeure partie de cette région. En faisant mes premiers pas sur le lit boueux du défunt lac je ne pouvais imaginer que j’y découvrirais tant de vie. En effet, malgré la quasi-disparition de l’eau douce la faune y était abondante. De plus, j’aurais présumé que la faune lacustre aurait cédé la place aux sangliers des montages et autres quadrupèdes qui colonisent les anciennes rives. Il n’en était rien. Le fond humide abritait des grenouilles et d’autres batraciens par centaines. Mais par-dessus tous, les quelques mares qui subsistaient abritaient le fameux (selon les autochtones) crocilisque du Loch .

De prime abord, ce crocilisque ne se distinguait pas de ses congénères qui peuplent notre monde. D’une robe verte tendre, au ventre pâle, avec des taches marron, la bête ne dépasse pas deux fois ma taille. En somme, un crocilisque de taille moyenne avec six pattes, une grande gueule parsemée de canines démesurée et bien sûr, une longue queue aux dures écailles proéminentes.

Ce qui était plus étonnant, c’est que leur nombre était conséquent. Il y en avait plusieurs par mares, alors même que les poissons avaient disparus. Comment donc pouvaient-ils se nourrir ? En capturant des quintaux de batraciens ? Pour un carnassier de sa taille, le fond ce lac asséché m’apparaissait comme un cadre bien hostile à son développement.

J’émettais plusieurs hypothèses :

-          Le cannibalisme : Peut-être se dévorent-ils entre eux ? cela expliquerait que je n’ai vu que des adultes de même taille. Cette espèce serait donc en voie d’extinction ?

-          La nécrophagie : Se nourrissent-ils des restes en putréfaction des batteurs ? cela semble peu probable, des nuées de vautours se repaissent déjà des batteurs. De toute façon, cela aussi signifierait que l’espèce est moribonde.

Peut-être que les autochtones à Thelsamar m’en apprendront plus sur le sort de ces crocilisques.
Revenir en haut Aller en bas
Yalys
Contributeur
Contributeur


Messages : 11
Date d'inscription : 16/11/2012

MessageSujet: Re: [Exploration] Études et observations sur la faune du Loch Modan   Dim 18 Nov - 19:53



De retour à Thelsamar je passais mon temps à mettre de l’ordre dans mes notes et mes croquis, tout en soutenant les nains qui militaient devant l’ancienne auberge. Beaucoup se fichaient des crocilisques et nombreux les voyaient plus comme une nuisance qu’autre chose. Au fil des conversations, on me dit d’aller plus avant sur le lit du lac asséché. Au milieu, j’y trouverais un grand étang, les restes du lac, m’avait-on dit.

Sur les conseils des villageois, je m’avançais plus avant et finit par découvrir cet étang aux berges escarpées. Je croyais y dénicher des crocilisques en grand nombre, mais tel ne fut pas le cas. Malgré que cette étendue d’eau soit la plus grande de toutes celles que j’avais vues dans la région, pas âme qui vive à ses abords !



Sur le chemin de retour, je m’arrêtais sur le porche d’une bâtisse adossée à flanc de montagne, juste aux pieds de ce qui devait être les anciennes rives du lac. Là, je m’entretenais avec la femme d’un pêcheur au sujet des crocilisques, ou plutôt, au sujet de leur absence des abords du « petit lac ».

Je vous passe nos conversations sur les difficultés de la pêche en ces temps, pour en venir aux faits. Cette femme, me contât que de tout temps un monstre lacustre avait hanté le lac. Curieuse, je lui demandais de m’en dire plus au sujet de ce monstre. S’en suivit un discours, ou plutôt des élucubrations, au sujet de pêcheurs disparus, de barques englouties par le lac, de tourbillons inexplicables sur des eaux pourtant calmes.

Sceptique, je me demandais si cette naine ne me menait pas par le bout du nez avec sa légende. Je suppose que si cette légende était véridique, les nains du village m’en auraient fait part. Je restais perplexe….

Malgré tout, si ce monstre était fait de chaire et d’os, et qu’il hantait toujours le peu de ce qui restait du lac, cela pourrait expliquer que même des carnassier tels que les crocilisques préfèrent se tenir à distance du seul vrai point d’eau.



J’espère recroiser Ragagnak’, qu’il me conte sa version de la légende de ce monstre du Loch.
Revenir en haut Aller en bas
Yalys
Contributeur
Contributeur


Messages : 11
Date d'inscription : 16/11/2012

MessageSujet: Re: [Exploration] Études et observations sur la faune du Loch Modan   Lun 19 Nov - 18:30

La soirée sur les marches de l’ancienne auberge, en compagnie des nains, avait fait des ravages… et mes notes en avaient souffert.






Toute la nuit, des images de monstres lacustres entremêlées à des souvenirs du Cratère d’Un’goro et d’autre images aberrantes, m’avaient accaparé l’esprit. Au petit matin, fraiche comme une noix que l’on retrouve par hasard en fouillant le fond de sa musette, je me suis éveillée avec la ferme intention de ne pas me laisser aller à l’excès de boissons les prochains soirs.

L’histoire de cette légende me trottait dans la tête. Une créature du passé qui aurait pu survivre des millénaires dans ce lac ? Pourquoi pas, puisqu’il y en avait bien à Un’goro et ailleurs. D’autant qu’il y avait un lien de parenté entre les crocilisques et les Diemetradons.


Tout cela ne me faisait guère avancer, mais je prenais la décision de passer plus de temps à l’observation de ce qui restait du lac et de percer à jour cette légende. D’en avoir le cœur net et de faire la part du vrai et du faux.

Revenir en haut Aller en bas
Yalys
Contributeur
Contributeur


Messages : 11
Date d'inscription : 16/11/2012

MessageSujet: Re: [Exploration] Études et observations sur la faune du Loch Modan   Mar 20 Nov - 19:10



La manifestation sur les marches de la taverne se durcissait et prenait une tournure propice à un conflit ouvert…



Tout en soutenant mes amis nains qui m’hébergeaient, je réalisais que leur entêtement risquait de tous nous conduire à une escalade peu profitable pour le bourg. Gênée par cette situation, je me permettais une suggestion, une alternative. Leur réponse, toute empreinte de diplomatie et de bienveillance, fût tout de même négative. Leur honneur était en jeu, et c’est bien ce que je redoutais.

C’est alors que l’humain borgne chargé de garder la porte de la maison de complaisance se mit à me dévisager de son unique œil. Accaparée par les doutes sur la meilleure voie à suivre, je ressentais son regard comme un mauvais présage, une sorte de salissure sur ma cause et ma détermination. A vrai dire, ce pauvre hère n’avait à sa charge qu’une attitude intéressée et probablement légèrement libidineuse. Mais c’en était déjà trop pour moi et je le remettais à l’ordre sèchement.



Ni fière de moi, ni des appels à la révolte de mes amis… je n’avais qu’une idée, ficher le camp.



Sur le sentier qui mène à la sortie du village de Thelsamar, une druidesse m’attendait.

Elänah était son nom.

Revenir en haut Aller en bas
Yalys
Contributeur
Contributeur


Messages : 11
Date d'inscription : 16/11/2012

MessageSujet: Re: [Exploration] Études et observations sur la faune du Loch Modan   Mer 21 Nov - 20:36

Avec ma compatriote, tout était plus facile, plus naturel. Même s’il m’avait fallu un petit moment pour me relâcher et abandonner l’étiquette que j’avais tant pratiquée en Outreterre au service de l’Expédition Cénarienne.



La druidesse m’a spontanément proposé son aide, si je désirais avoir des renseignements sur les contrées que je traversais. J’interprétais cela comme le signe que j’avais tant attendu. Les grands esprits de la nature avaient enfin répondus à mes prières et mis sur ma route une semblable capable de me guider dans ma soif de connaissance !

J’entreprenais aussitôt de lui expliquer mes recherches sur ces crocilisques du Loch. Sa première réaction a été de me demander de la guider à ces animaux. Toutes deux, par les airs, elle sous la forme d’un corbeau, moi à dos d’hyppogriffe, nous survolions le lac asséché.

Une fois posées sur un promontoire, je lui livrais mes observations sur les carnassiers et les hypothèses que j’envisageais. Avec sagesse, elle me rappelait que la nature n’est pas une mécanisme et que les crocilisques pouvaient bien avoir du mal à quitter leurs anciens marais aujourd’hui réduits à quelques flaques éparses.

C’est à ce moment là, que toutes deux nous avons vu cette étrange forme qui flottait à la surface de ce qui restait du lac.








Au jour d’aujourd’hui, j’ai encore du mal à y croire et n’arrive toujours pas à décrire réellement ce que j’ai vu cette nuit là. Cette forme n’était pas un arbre à la dérive, même s’il en avait l’aire.

C’est sur les indications Elänah, qui avait plongé pour voir de plus près cette forme de vie, que j’ai pu faire un croquis enjolivé de ce qui rôdait dans le lac et qui apparaissait par intermittence à la surface.

Il se pourrait que la légende soit vraie, que ce qui rôde a chassé toute les espèces du peu d’eaux profondes qui reste au Loch Modan. Je sais que je n’aurais probablement jamais LA REPONSE… mais les crocilisques m’ont mené à découvrir quelque chose d’unique. Le chemin a valu bien plus que la certitude que j’aurais pu y trouver.









- fin du chapitre 1er -
Revenir en haut Aller en bas
Yalys
Contributeur
Contributeur


Messages : 11
Date d'inscription : 16/11/2012

MessageSujet: Re: [Exploration] Études et observations sur la faune du Loch Modan   Jeu 22 Nov - 19:42

(HRP)

[ Eléments du Lore, du jeu, qui sont suggérés dans le 1er chapitre ]

Je fais référence au crocilisque du Loch, comme une espèce qui se différencie des autres. Cette envie de mettre l’accent sur le crocilisque comme une particularité régionale vient de la recette du « Gombo de crocilisque » que l’on peut ou pouvait acheter dans la région. Qui sait, une recette du terroir nain ? (à vous de voir)



J’avais aussi envie de me pencher sur une créature PNJ que l’on n’observe pas beaucoup, car très commune. Ci-dessous une petite description de wowwiki :

« Les crocilisques (crocolisk) sont des reptiles à six pattes relativement puissants mais très lents, peut-être apparentés aux basilics et aux diemeurtrodons. Animaux amphibies, on les trouve dans de nombreux cours d'eau d'Azeroth, douce ou salé. Ils préfèrent vivre près de la terre pour pouvoir attaquer des proies terrestres et les emmener sous l'eau pour les dévorer. La couleur de leurs écailles varie du gris foncé au vert, et leurs nombreux crocs sont teintés de jaune. Les crocilisque vivent dans les régions de la Vallée de Strangleronce, Marais des Chagrins, Loch Modan, Les Paluns, Marécage d'Âprefange, ainsi que dans le fleuve marquant la frontière entre Durotar et les Tarides. Prédateur particulièrement hargneux les voyageurs doivent se méfier de ses crocs qui en ont bien hébétés et tués plus d'un... »


Je fais également référence à l’ancêtre du crocilisque, le diemeurtrodons, à travers un rêve et une interrogation.


Je m’interroge aussi sur leur présence dans un décor qui ne leur correspond plus vraiment. Sans doute un détail qui n’a pas d’importance pour Blizzard !


La dernière référence que j’utilise, est pour soumettre une hypothèse sur leur éloignement de l’eau. Le monstre du Loch apparaissait déjà (si je me souviens bien) lorsque le lac était plein. Il n’avait pas la forme actuelle, mais celle d’un gigantesque batteur. J’avoue que le cliché était aussi très tentant !

wowwiki.com/Modan_Monster : «An obvious homage to the Loch Ness Monster. »
Revenir en haut Aller en bas
Yalys
Contributeur
Contributeur


Messages : 11
Date d'inscription : 16/11/2012

MessageSujet: Re: [Exploration] Études et observations sur la faune du Loch Modan   Jeu 22 Nov - 19:48

Chapitre 2nd : Les troggs


Revenir en haut Aller en bas
Yalys
Contributeur
Contributeur


Messages : 11
Date d'inscription : 16/11/2012

MessageSujet: Re: [Exploration] Études et observations sur la faune du Loch Modan   Sam 24 Nov - 10:30

Depuis quelques jours je rayonnais autour de Thelsamar, à dos d’hyppogriffe. C’est ainsi que je découvrais deux endroits peuplés de troggs. L’un au dessus de Thelsamar, dans une vallée entre les montagnes. L’autre, bien au-delà du lac, sur l’autre rive, non loin du relais de chasse. Je ne dirais pas que je n’en avais jamais vu, il y en avait quelques rares exemples en Kalimdor, mais très souvent proche des « colonies » naines et en nombre restreint. A cette époque, je ne m’intéressais qu’à la faune de ma terre natale et par conséquent, les créatures qui cohabitaient avec les colons ou les étrangers n’attiraient pas mon attention.

Ici, au Loch Modan, leur population était vaste. Visiblement, ils pullulaient au point que les montagnards nains étaient quotidiennement occupés à les contenir. Après quelques mises en gardes de ces mêmes montagnards, je me décidais à rentrer sur le territoire trogg et de les étudier.





Après une longue observation, je prélevais deux spécimens d’apparence adulte. L’un plus petit, qui se révélait être une femelle. Le second, plus massif était, lui, un mâle. Tous deux étaient suffisamment repoussants pour qu’à plus de quinze pas il m’était pratiquement impossible de distinguer leurs genres.

Avant de les toucher, je constatais qu’ils avaient tous deux des furoncles purulents sur tout le corps. Aucune zone n’était épargnée. Soit, il s’agissait d’une maladie de peau, qui pouvait être contagieuse, ou bien héréditaire ; soit ces créatures étaient infestées par des parasites. Quelque soit le cas, c’est avec une extrême prudence que j’ôtais leurs haillons de fourrures pour étudier leur corps.

Je prenais les mesures de leurs membres, les pesais, et bien entendu, faisais de nombreux croquis qui serviront à documenter mon étude.
Revenir en haut Aller en bas
Yalys
Contributeur
Contributeur


Messages : 11
Date d'inscription : 16/11/2012

MessageSujet: Re: [Exploration] Études et observations sur la faune du Loch Modan   Lun 26 Nov - 19:02

Plusieurs jours durant j’avais observé les troggs du Loch Modan. Je notais leurs habitudes, leur façon de marquer leurs territoires, leur quotidien fait de longues séances d’épouillage et de grattage, leurs bagarres pour se partager le butin pris à quelques nains téméraires. Je commençais à avoir une bonne idée de leur hiérarchie clanique et des liens qui les unissaient. Avant de partir pour Forgefer, je chapardais encore quelques rares objets manufacturés pas les troggs. J’espérais qu’avec ces objets les érudits nains pourraient me renseigner d’avantages sur cette espèce.





La première chose qui je faisais, une fois arrivée dans la cité naine, ce fût de soulager mon brave hyppogriffe de toute les fourrures que j’avais emmenées. Une fois négociées à l’hôtel des ventes, non loin des portes, je contemplais les hautes voutes de cette cité souterraine.



Comme par enchantement, un gracieux corbeau se posait à quelques pas de moi. Elänah était là, devant moi, une fois de plus, pour me guider.

Toutes deux, en bavardant, nous parcourions les artères de cette cité où il ne faisait jamais ni jour ni nuit. Je contais à la druidesse l’avancée de mes recherches sur les troggs, elle, me parlait de son prochain départ pour les terres mystérieuses qui étaient apparues en pleine mer. Chacune de nous avait sa manière de voir ce monde et de s’y situer. Moi, j’avais le sentiment d’avoir le devoir d’arpenter ce monde pour encore mieux le cerner. Elle, se préparait déjà à s’élancer toutes ailes déployées à la recherche d’un arbre encore inconnu pour s’y poser. Elle était l’oiseau qui repousse les limites des cieux, moi la panthère qui marquait les sous-bois pour les faire siens.





Qui sait, ces recherches allaient-elles peut-être me conduire bien plus loin que je ne l’avais prévu.
Revenir en haut Aller en bas
Yalys
Contributeur
Contributeur


Messages : 11
Date d'inscription : 16/11/2012

MessageSujet: Re: [Exploration] Études et observations sur la faune du Loch Modan   Mer 28 Nov - 19:19

Sur les conseils de la druidesse, j’arpentais la cité-caverne des nains à la rencontre des autochtones qui la peuplait. Outre les nains, les représentants de la race gnome y avaient élu domicile. Lentement je m’habituais à ne plus voir la lune et le firmament constellé d’étoiles.

Je conversais avec toutes et tous, sans distinction de sujet. Au fil des heures, j’apprenais que les troggs avaient envahis l’ancienne cité gnome, qu’ils s’étaient rependus sur presque toutes les terres naines et qu’ils étaient un fléau qui unissait gnome et nain sous la même bannière. Entre autre, j’apprenais aussi que la plupart de mes questions sur les troggs pourraient peut-être trouver leurs réponses à la grande bibliothèque tenue par la ligue des explorateurs.



Je m’armais donc d’un bon dictionnaire et demandait audience au gardien du savoir qui veillait sur cette bibliothèque.

Pour nous, Kaldoreï, le savoir écrit n’avait jamais été autre chose qu’une source mineure. Durant tant de millénaires, nous n’avions eu recours à ce moyen pour communiquer notre sagesse. La parole des anciens faisait foi. L’expérience de nos ainés se partageait lors de simples conversations. Notre peuple était comme l’arbre éternel, le dernier rameau était intimement et directement lié aux racines. Mais ce temps touchait à sa fin. Combien de nos ainés n’étaient plus. Combien d’anciens se muraient désormais dans le silence et le craquement de leurs vénérables branchages ? Etait-ce au fond cela qui me poussait à coucher sur le parchemin tout ce que mes sens pouvaient capter ?



Après avoir reçu une fois et demi ma taille en volumes reliés de cuir, je m’attaquais à trouver les passages qui pourraient m’instruire sur les troggs. Je tournais des centaines de pages. J’usais mes yeux sur des milliers de symboles manuscrits. J’articulais silencieusement sur le bout des lèvres d’innombrables mots, comme si je récitais une litanie.



Premiers nés de la Pierre à la vie, de la terre à la vie….





De toutes ces heures de recherches, une évidence s’imposait : Les troggs étaient d’origine terrestre.

Certaine théories affirmaient qu’ils étaient le fruit d’une expérience ratée des mythiques titans. Ces derniers, se rendant compte de leur échec, les auraient enfermés à jamais sous terre, dans d’anciens laboratoires. D’autres hypothèses mettaient l’accent sur le fait qu’ils étaient la première ébauche de ces mêmes titans. Cette dernière hypothèse sous-entend que c’est l’imperfection des troggs qui décida les titans à les employer comme gardiens des lieux de leur création.

Ces deux théories n’étaient pas opposée, mais dans un sens concurrente. Il m’apparaissait comme évident que moi, une kaldoreï servant l’expédition cénarienne, je n’étais absolument pas en mesure de trancher sur la question. Ce qu’il faudrait, c’est que j’aille juger par moi-même. Sur les lieux même de leur supposée création.



Le refermais la couverture d’un manuscrit et regardais un instant dans le vague avant de prononcer à haute voix…



- Dans le grand nord, oui ! ne dit-on pas que les dernières découvertes sur les créateurs terrestres s’y trouvent …



Le gardien du savoir me jetais un drôle de regard que je ne su interpréter.
Revenir en haut Aller en bas
 
[Exploration] Études et observations sur la faune du Loch Modan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Ligue séparatiste / Ligue des séparatistes :: Écrits d'Azeroth et de Draenor (Rubriques roleplay) :: Mémoires et comptes-rendus-
Sauter vers: