La Ligue séparatiste / Ligue des séparatistes

Guildes de roleplay intégral (RPvE) @ KirinTor
 
AccueilCodexS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Rencontres] Kanoë & Macheferrac

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Velendris
Tribun
Tribun
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 28/07/2011
Localisation : A l'intérieur de son bouclier déflecteur

MessageSujet: [Rencontres] Kanoë & Macheferrac   Dim 5 Fév - 17:00

Qu'il faisait bon de rentrer au bercail.
L'orque Kanoë était revenue dans sa vallée enneigée, celle-là même qui l'a vue naître, celle où sa famille vivait encore. Que de souvenirs avait-elle ici.
Toute son enfance, et une bonne part de son adolescence, elle avait connu cet environnement rigoureux, les cris de bataille et pourtant la joie d'y vivre. C'était chez elle ici. Revoir ses parents, revoir ses amis, qui depuis toujours, étaient restés dans leur petit village des Loups-de-Givre...Voilà qui faisait parti de ses bonheurs.

Après les salutations d'usage, et malgré que certainement, une autre bataille se préparait pour la possession des ressources de cette incroyable vallée d'Altérac, elle décida de sortir, seule.
Elle était bien plus forte qu'auparavant. Plus motivée aussi. Sans autre formalité, elle décida donc de quitter la relative sécurité du village et commença à marcher en direction du nord...
Le paysage est celui de bon nombre de contreforts, avec ses pins, ses vallons enneigés, ses pics aux allures de géants...
Elle se sentait revivre parmi tout ces... Eléments.

Le son que produisait ses pas dans la neige faisait partie de ces petites joies simples qui lui rappelait qu'elle était toujours en vie malgré le Cataclysme. Errant sans but particulier, elle ne savait pas encore que le chemin qu'elle empruntait à présent changerait le cours de sa vie pour le reste de ses jours...

Alors qu'elle était plutôt concentrée sur les différents sons provenant de la Nature, qu'elle était tout simplement dans une sorte de contemplation, une odeur incongrue mais tristement familière mit ses sens en alerte.
Des nains.
Elle avait renconnue entre mille leur odeur si étrangère. Etait-elle allée trop loin en direction du fort de ces petites créatures ?
Se coupant de sa rêverie, elle se mit à marcher plus doucement, se recroquevillant presque sur elle-même, essayant de longer les rochers.
Il n'était pas du tout sûr qu'elle n'ait déjà été repérée, mais, mieux ne valait prendre aucun risque.
Pas-à-pas, son sentiment qu'elle se rapprochait d'eux se faisait de plus en plus vif.
Battant un peu trop rapidement à goût - et donc faisant un peu trop de bruit - son coeur était moins un allié qu'un signe de sa présence. Elle se plaqua contre un énorme pin. Elle était tout près, à présent. Elle le sentait.
Là, l'orque fît son possible pour tourner la tête de l'autre côté de l'arbre, là, où il semblait que les nains se trouveraient.
Une sorte d'horreur mêlée de soulagement la prit à la gorge.
Il n'y avait pas des nains mais un seul.

Et il la regardait droit dans sa direction.

[... La suite par Macheferrac]
Revenir en haut Aller en bas
Ajaxandriel
Haut-examinateur
Haut-examinateur
avatar

Messages : 762
Date d'inscription : 02/04/2011
Age : 29
Localisation : Ruines de Lune-d'Argent

MessageSujet: Re: [Rencontres] Kanoë & Macheferrac   Mar 7 Fév - 17:19

Cela faisait maintenant quelques jours que Macheferrac foulait à nouveau les pentes escarpées de ses montagnes.
Après l'atmosphère confinée et lourde de Forgefer et la foule compacte d'Hurlevent, il retrouvait avec délectation le silence des combes enneigées, le parfum capiteux des minerais affleurants, la virginité fragile de la nature levant prudemment son voile d'hiver, le picottement du vent sur les bras, les coteaux où quelques coussins d'herbes rases se dévoilaient, le rideau protecteur des sapins des vallées... L'espérance d'une découverte providencielle, une gemme rare, un antique artefact, une relique des temps anciens...
Bien qu'il se fut trouvé une tenue de ville à la mode de Forgefer à son goût - une de celle que le plus inculte des humains pouvait quand-même identifier comme celle d'un explorateur - c'était dans une livrée plus rude voire rustre, celle d'un Marteau-Hardi, que Macheferrac avait entamé sa promenade de plusieurs jours.

Il avaient entammé ce pèlerinage improvisé par une ascention directe vers la vallée de Castagnol.
Un fois parvenu sur ces hauteurs, combien de temps y avait-il passé, le regard vide, assis dans une neige qui camouflait des décombres déjà recouvertes par les lichens, les mousses et les herbes ? Lui-même ne s'en préoccupa pas.
Peut-être avait-il secrètement rêvé d'y trouver de nouvelles installations, un retour inespéré des siens, ou ne serait-ce que le campement sommaire d'un cousin marteau-hardi, le signe d'une nouvelle vie...
Mais rien ne subsistait. Pas même le sentier des contrebandiers très actifs dès la chute d'Alterac. Juste des souvenirs amers et un troupeau de béliers des montagnes. Même ces derniers - qu'il avait croisés en cours de montée - n'étaient pas encore remontés pâturer dans les estives, vu la saison.
Il se releva, s'épousseta les épaules et les jambes, enleva une pellicule de givre sur les sourcils, et se résolut à quitter ce lieu empli de nostalgie.

Il entama une nouvelle marche de plusieurs heures, à travers les vallées.

Il repensait aux dernières réunions qu'il avait tenues à Baie-du-Butin avec les autres membres du Conseil.
Le Thalassien avait mentionné très clairement la sécession du clan des Loups-de-Givre par rapport à la Horde dirigée depuis quelques mois par Garrosh Hurlenfer. Il fallait les convaincre de s'allier à la nouvelle Ligue naturaliste.
Mais une question ennuyeuse tempérait largement son entrain. Comment allait-il être accueilli, lui, le chaman de Castagnol, maintenant que le clan Marteau-Hardi s'était placé sous la bannière de l'Alliance, au sein du Conseil des Trois Marteaux ? Maintenant qu'ils commençaient à se battre aux côtés des Nains Barbe-de-Bronze de l'expédition Foudrepique ? Ne serait-il pas, lui-même, irrémédiablement assimilé à l'ennemi ?

Alors que son incertitude ne faisait que s'accroître plus il se rapprochait, il finit par arriver à hauteur des bastions foudrepiques.
En traversant un campement, il fut accosté par un ancien camarade du Nid-de-l'Aigle. Les Marteaux-Hardis de Falstrad s'étaient donc bel et bien enlisés dans la guerre des vallées. La tâche allait être ardue.
"Hé ! Hé ! Salutations ! Sacré Macheferraille ! Tu viens prêter main-forte, vieux ? On part dès que les nouvelles recrues sont briefées ! On va cogner sec ! Ces sauvages d'Orcs ont perdu le soutien des Répoubelles, ça va être une sacrée bagarre !
- Grmlml, non. répondit sèchement Macheferrac
- Hé ?...

L'incompréhension sur le visage basané et tatoué du Marteau-Hardi pris le pas sur son expression chaleureuse. Macheferrac en rajouta :
- Hé bé, oui, ça sera sans moi. Tu te bats pour ceux qui, justement, nous appelaient les sauvages, ça te regarde.
- Quoi ? ...Hé si c'est ça, va donc les rejoindre, tes copains orcs ! He, fils de Sombrefer !
- Je NE SUIS PAS... ... Ho hé, bé tiens, justement !! J'y vais de ce pas ! Na !"

Les deux Marteaux-Hardis se saluèrent d'un geste grossier, et Macheferrac reprit sa marche d'un pas assuré vers la sortie du camp. Les quelques brigadiers barbe-de-bronze présents le regardèrent de travers. Il s'en moquait.

Il repensa aux mises en gardes des premiers corps expéditionnaires foudrepiques, alors qu'il s'enfonçait dans la forêt de conifères.
"Soignez votre prise de contact. Attention aux sites rituels. Attention aux usages claniques. Attention aux marques de respect. Pas de provocation. Pas de pillage. Pas de déteriorations. Pas d'amalgame avec la vieille Horde. ...Par la moustache de Kurdran ! Je leur avais pourtant tout expliqué à ces zouaves ! Mais non ! Ça demande des guides, et ça n'en fait qu'à sa tête ! Peuchère !! Des bornés ! On est entourés de bornés !!"
Il gesticulait en commentant pour lui-même ses souvenirs, comme pour exorciser l'appréhension qu'il sentait monter en lui. Il savait maintenant que les Orcs se montreraient hostiles.

Le chemin qu'il connaissait menant à leur campement était rien de moins qu'un champ de bataille.
Passer par la forêt de résineux lui éviterait tout au plus d'être abattu à vue, mais il savait qu'il serait pisté.
Gardant son marteau-tempête à portée de main, il avançait avec autant de détermination qu'il pouvait, sans pour autant attirer l'attention sur lui, sans paniquer, sans lancer de cri de guerre, sans même courir.
Se présenter avec assurance et honneur était encore sa meilleure chance.

Aux aguets, il finit par entendre le son tant redouté des pas étouffés dans la neige, et le crissement du matelas d'aiguilles mortes.
Il continua d'avancer d'un pas sûr et non précipité en sa direction. Il s'arrêtait par moments, pour mieux se réorienter, et reprenait la marche.
C'est au détour d'une clairière d'à peine un arpent, qu'il vît enfin l'indigène - qui était en fait une indigène - dont le visage dépassa à peine du tronc d'un grand sapin en bordure. Visiblement, il s'agissait d'une jeune adulte, elle avait l'air crispée, une expression de méfiance laissant apparaître ses canines.
L'air qui entourait l'orque crépitait presque imperceptiblement d'électricité statique. Mais Macheferrac sentait ces choses-là.
Il avait pénétré dans le territoire des Loups-de-Givre. Les esprits étaient présents pour l'accueillir.

[à Velend'!]
Revenir en haut Aller en bas
http://ligueseparatiste.guildjdr.com
Velendris
Tribun
Tribun
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 28/07/2011
Localisation : A l'intérieur de son bouclier déflecteur

MessageSujet: Re: [Rencontres] Kanoë & Macheferrac   Mar 21 Fév - 15:42

Passé ce bref moment de stupéfaction, l'orque avait déjà l'esprit clair et précis.
L'air était frais mais ne portait aucun vent.
Sortant de sa cachette, elle fît face au petit bonhomme.

Elle fronça les sourcils.
L'habit qu'il portait ne correspondait pas à celui qu'avaient la plupart des guerriers qu'elle connaissait ici, mais plutôt à ces aventuriers rencontrés à Dalaran ou au cours de ses pérégrinations.
Après un bref examen de sa tenue plus propice à la récolte de mûres qu'au combat au corps à corps, elle décida qu'il n'était pas vraiment une menace imminente... Mais étant de nature plutôt prudente, comme les Eléments lui avaient apprit, elle prît la parole, sans se soucier de savoir si ce roturier comprendrait ou pas, comptant sur le ton, surtout:
- Tu t'approches du territoire des Loups-de-givre, petite créature, déclara-t-elle. N'avance pas plus, sinon je ne te garantis pas la vie sauve...
- Mes pieds sont là où ils doivent'être, Dame Orque, répondit-il dans un orc presque parfait. Et là où nous nous tenons, aucune des deux parties n'a de prédominance.
La Chamane ne s'en émut pas pour autant et poursuivit:
- Oui, et tes semblables ont souvent fait preuve de ruse pour nous voler notre nourriture jusque chez nous, railla-t-elle. Donc (et dévoilant toutes ses dents, souriante: ) Je ne peux pas te laisser continuer plus au sud.
Le nain, qui semblait curieusement habitué aux manières des peuplades étrangères, se tourna légèrement de côté, pour éviter de lui faire totalement face, comme deux Sabre-de-nuit le feraient. Et sans être vraiment décontracté, il resta fermement là où il était, la regardant en face, mais encore une fois, pas tout à fait.
- J'bouge pas. (il laissa s'écouler deux secondes, le temps pour lui de déterminer si elle l'écoutait ou non, prit une pronfonde inspiration et se lança: ) En fait, si'j'chui ici, c'est que j'comptais rencontrer l'un des membres de vot'Clan. Pour parler.

Kanoë faillit sourire, aussi bien devant la candeur du petit être que dans les tics du langage nain qui se retrouvaient aussi quand ils parlaient orc. Mais elle resta visiblement impassible et lui répondit:
- Un NAIN qui ne veut pas se battre mais qui veut PARLER ...
Sa phrase ne pût être terminée. Un souffle de vent à peine perceptible lui indiqua que l'Air avait quelque chose à lui dire. Le nain sembla s'en rendre compte lui aussi, mais il ne dit rien. Cela suffit pour l'orque, habitué d'être en bonne compagnie.
- Tu... Tu es un Chaman. (Fermant les yeux: ) Un de ses... Nouveaux initiés...
- C'est exact, tout comme toi, Dame Orque. T'as bien deviné, dit-il d'une voix à peine bourrue mais emprunte d'une certaine chaleur. C'est d'autant mieux. Veux-tu bien m'accorder un peu de ton temps ?
- Je n'ai pas le temps de parler ! Rétorqua-t-elle plus véhémente qu'elle ne l'aurait voulu.


Longtemps, le nain se souviendra de cet instant précis, qu'il retournera dans sa mémoire encore et encore, croyant qu'il avait raté quelque chose.
A peine avait-elle fini sa phrase, que l'orque lui décocha une formidable boule de feu.
Trop préoccupé à se concentrer pour parler et traduire, il n'avait pas du tout remarqué cette attaque surprise !

Complètement pris au dépourvu, le petit chaman ne chercha pas à contrôler la trajectoire du gros projectile enflammé: il fît un pas de côté.
La Lava s'écrasa à quelques centimètres de lui seulement et il n'eut le temps de voir que le moment où l'orque décolla littérallement du sol pour s'enfuir entre les pins. Avec agilité, elle sauta sur une première branche et s'enfonça rapidement dans la forêt.
Le souffle de l'explosion -le tir ne manquait pas de puissance- le fît valser loin sur le côté, et pour éviter de se faire mal sur quelque rocher caché par la neige, il se roula en boule pour absorber l'énergie cinétique. Maudite Orque !

- OH TOI !! ragea-t-il. Tu vas pas t'en sortir comme "ça" !
Une sorte d'éclair furieux traversa son corps et illumina un bref instant ces yeux. Son corps trappu et puissant se gonfla d'énergie et il se lança à la poursuite de la chamane.


Filant rapidement entre les conifères et les rochers, regrettant au passage d'effrayer les petits animaux, elle se mordit la lèvre inférieure. Ce n'était pas le meilleur moyen de se faire des amis, "ça".
Elle utilisait ses jambes puissantes du mieux qu'elle pouvait: des enjambées ni trop longues, ni trop petites pour ne pas s'essoufler et à chaque fois qu'elle sautait un obstacle, elle manipulait un peu d'air pour amortir sa réception.
Elle l'aurait vite semé cet importun. Elle n'en avait pas la certitude mais elle était à peu près sûre que le petit bonhomme avait réussi à éviter son attaque. Peu importe.
Qui aurait cru que de simples explorateurs, se dit-elle, pouvaient avoir assez de courage et d'audace pour s'aventurer si près des sauvages orcs d'Altérac ? Il fallait être un peu fou...
Mais c'est gardant les idées claires qu'elle continua à cette allure en direction du village des Loups-de-Givre.

Malgré tout, sa surprise fût réelle lorsqu'elle "le" vît à nouveau. Elle venait juste de sauter un ultime gros rocher, quand ils se retrouvèrent nez-à-nez: il lui coupait la route. Comment avait-il pu être plus rapide qu'elle ?
Le nain semblait furieux. Elle dût stopper net, glissant sur quelques centimètres dans la neige encore frâiche tombée le matin même.

- T'es pas bien gentille, toi, lui dit-il en agitant l'index devant lui comme on le ferait avec un enfant pour lui dire non.
- Mais que veux-tu, à la fin ? demanda-t-elle.
Encore échaudé mais fermement décidé à accomplir ce pour quoi il était venu, il déclara:
- Je te l'ai dit: j'aimerais parler à ton Clan.
- Ce n'est pas vraiment le lieu le plus approprié pour parler dans cette vallée, chaman.
- Pour vrai ! Mais pourquoi m'avoir attaquer avec le Feu ? lui demanda-t-il intrigué.
- Pouah ! Mais pour me débarasser de toi, petit être collant !
Mais sa voix rocailleuse un peu cristalline laissait suggérer que c'était moins par malice que par confort qu'elle avait fait ça.
- T'as vraiment une drôle de façon de faire avec les gens, toi...
- Da'bu ! Je reconnais que je n'ai pas bien joué le coup. Et tu as été plus rapide que moi, ajouta-t-elle.
Elle s'assit en tailleur sur un des affleurements rocheux à côté d'elle, le fixa droit dans les yeux plus déterminée que l'instant d'avant et déclara:
- Tu as deux minutes pour me convaincre si je dois laver mon honneur ou si j'ai bien fait de ne pas te combattre.

[...]
Revenir en haut Aller en bas
Ajaxandriel
Haut-examinateur
Haut-examinateur
avatar

Messages : 762
Date d'inscription : 02/04/2011
Age : 29
Localisation : Ruines de Lune-d'Argent

MessageSujet: Re: [Rencontres] Kanoë & Macheferrac   Dim 26 Fév - 10:38

"Très bien."
Le Nain s'assit à son tour là où il se tenait, et visiblement assoiffé par cette course-poursuite, il entama son explication tout en sortant une flasque d'un quelconque brevage alcoolisé, qu'il buvait par gorgées, ce qui lui donnait un air désinvolte et plutôt amical.

"Alors, pour tout t'dire je suis venu en émissaire pour le compte d'un projet. Un rêve, avant même d'être un projet... que je suis en train d'faire naître avec d'autres. J'suis venu ...parce que moi j'ai déjà eu affaire à ton clan, depuis que vous êtes installés dans ce pays. Et parce que ce pays, c'est aussi mon pays et ça, bien avant que vous n'arriviez. Mais ne te méprends pas, hé, je parle de discuter gentiment, pas de vous poser un ultimatum ou autre !
D'ailleurs moi, les Foudrepiques, je veux rien avoir à faire avec. Je suis un marteau-hardi, moi, et leur expédition c'est pas mes oignons !
Par contre, vous autres, vous avez un bon contact avec les éléments. Et ça, c'est pas rien, pardi !
Vos rites m'ont beaucoup appris... Beaucoup. Il m'aura fallu attendre d'aller trouver les maîtres "poulpes et cabrettes" pour en apprendre autant !"

Ne comprenant visiblement pas à qui il faisait référence, l'orque chercha à en savoir plus sur le reste :
"Comment as-tu été initié à nos coutumes, petit être ? ... Et maintenant que j'y pense, comment se fait-il que tu parles ma langue ?
- Comme je l'ai dit, dame orque, il m'arrivait de prospecter ces vallées bien avant l'expédition Barbe-de-Bronze, et même bien avant l'installation des tiens. Quand un jour j'ai vu les yourtes de ton peuple fleurir dans la montagne, pour sûr que j'ai voulu en savoir plus !
D'autant que quand je me suis rendu compte que vous n'étiez pas de notre monde, ça m'a fait un sacré choc ! et tout ce que j'voulais, c'était en savoir encore plus ! Non, parce que, c'était un peu gros comme nouvelle, ça, je voulais être sûr que c'était pas du bidonnage."


Macheferrac s'arrête alors un instant et regarde sa flasque, qu'il renverse comme pour s'assurer qu'elle est désormais bien vide.

"Bon, voilà mon histoire, mais ça fait un moment que j'parle et faudrait en venir au fait : j'ai su que ton clan a refusé de se soumettre à Garrosh Hurlenfer, le nouveau chef de guerre de la Horde. L'Elfe de la Nuit qui est venu me trouver ne m'en a pas dit beaucoup de bien non plus ! Donc voilà. Ceux que je représente veulent proposer une alliance au seigneur des Loups-de-Givre.
Donc, faut que je parle à Drek'thar."


Kanoë fronça les arcades sourcilières à cette demande.

"Drek'thar est désormais vieux et faible, petit être. Il ne peut se déplacer seul. Il ne pourra pas te recevoir."

Le Nain eut une expression contrariée. Il regarda les monticules de roche enneigés d'où quelques herbes de montagne dépassaient, comme pour chercher l'inspiration, laisser à son esprit le temps de lui proposer une alternative.


Après quelques instants de silence, il déclara :
"Dans ce cas... grmlml... Mène-moi auprès de Roksaur Neige-rouge."


Dernière édition par Ajaxandriel le Mer 13 Mar - 5:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://ligueseparatiste.guildjdr.com
Velendris
Tribun
Tribun
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 28/07/2011
Localisation : A l'intérieur de son bouclier déflecteur

MessageSujet: Re: [Rencontres] Kanoë & Macheferrac   Dim 1 Avr - 17:13

- Te conduire jusqu'à Roksaur Neige-Rouge est possible. Mais n'as-tu aucune peur des représailles ? Il est moins... Civilisé que moi !
- ça va aller, ça va aller ! lui répondit-il, confiant.
L'orque grogna, puis, devant la mine candide et déterminée du chaman nain, elle décida pour elle-même qu'il en valait la peine.
C'est ainsi qu'ils se mirent en route.
Aucun d'eux ne parla, peut-être avaient-ils une entente tacite sur le sujet. Seuls, le crissement de la neige sous leur pas et les bruits des petites animaux dans les bois se faisaient entendre.

Bien qu'elle ouvrit le chemin, le nain eut la délicatesse de voyager à son côté - mais pas trop près. Cela leur permettait de se surveiller mutuellement.
Mais au bout de quelques minutes, ni l'un ni l'autre n'avaient plus besoin de s'épier du coin de l'oeil.
Cela les suprit tout deux, bien qu'ils n'abordèrent pas la question, même longtemps après.

Considérant le fait que le petit chaman s'était aventuré fort loin dans les contreforts de la Vallée au sud, la yourte de l'orc à visiter n'était pas trés loin, et leur périple ne s'éternisa pas.

Kanoë arriva la première devant la "porte" de l'abri de Roksaur. Elle demanda à son compagnon de rester légèrement à l'écart, ce qui ne manqua pas d'aiguiser l'intérêt du nain.
A environ deux mètres de l'ouverture, prenant légèrement son souffle, elle dit d'une voix forte:
- Kanoë du Clan GrondeSang. Je suis là pour servir !

La porte s'ouvrit brusquement, et laissa la place à un orc à peine supris de les voir.
Posant les yeux sur Macheferrac, qui s'était un peu avancé pour saluer, mais un peu trop, l'Orc lui bondit dessus et lui décocha un magistral coup de poing !
- Première leçon ! Les Orcs sont bourrins !
Et Roksaur d'éclater de rire devant son méfait.
Tombé sur les fesses, le nain grogna, se frottant la joue:
- On n'est pas plus poli ! Grmlml...
- AHAHAHA... C'est comme ça qu'on fait par chez nous, le nain. Et j'en ai vu assez de ton éspèce pour savoir que tu vas pas jouer ta mijorée et prendre ombrage de ma façon de t'accueuillir !
En disant cela, il avait parodié une révérence, visiblement pour s'amuser. Puis il entreprit d'aider le petit être à se relever.
- Entrez, venez, leur dit-il, toi aussi, Kanoë, on doit parler. Et en matière de palabre, je m'y connais.
A leur suprise, il n'était pas tout seul. Il y avait là, d'autres Orcs, assis en tailleur. La plupart semblaient des guerriers, mais on comptait des serviteurs, des femmes aussi, "esclaves" du Clan, comme Kanoë.
L'un des membres de la tribu était revêtu d'une bure, un peu incongrue non seulement ici mais aussi sur la peau de l'être vert.
la Chamane et le nain se regardèrent presque simultanément. Ce qui n'échappa pas au Chef du Clan. Il le désigna, et celui-ci s'avança un peu.
- Présente-toi à mes hôtes, gamin, lui enjoigna Roksaur.
- Force ! Je suis Morgonok. Apprenti magicien de la glace.
Ils le saluèrent, se présentèrent à leur tour, puis, à l'invitation du Chef de Clan, se mirent autour du feu, installés sur un patchwork confortable et sec.

- C'est donc toi, le nain qui brave les frontières sans vergogne... Macheferrac. Et tu es venu me voir ? Reprit-il. Il est vrai que Drek'Thar, même s'il avait été en meilleure forme... Ne t'aurait pas permis d'arriver vivant jusqu'à lui.
- Pour sûr ! Répliqua le petit être. (Sur quoi son regard roula vers Kanoë, un sourire en coin)


S'ensuivit une longue diatribe typique de ces petites créatures. Tous ceux présents écoutèrent. On entendait de-ci de-là quelques grognements ou assentiments.
Macheferrac, trés à l'aise malgré le public autour de lui, expliqua calmement avec force argumentation et gestes en tous sens, pourquoi il était venu à la rencontre des Orcs de la Vallée, suceptibles de le rejoindre dans sa vision du "monde".
Kanoë suivit les débats avec beaucoup d'intérêt, mais sans mot dire. Elle nota par ailleurs que Morgonok, qui n'était en toute certitude pas là pour ça, prit part au dialogue, fort interessé.
Malgré les réticences tenaces de Roksaur Neige-Rouge aux complaintes du petit chaman, elle eut tendance à se ranger du côté du nain, un peu à contre-coeur. Le mage, lui, posa beaucoup de questions, des plus pertinentes.
Pour elle, les guerres avaient toujours eu une fin et un recommencement, mais elles n'étaient pas un but en soi, contrairement à ce que la plupart des chefs, ou des artisans d'Azeroth, pensait.
Parce qu'elle, l'argent ne l'interessait pas. Ce qu'elle croyait "éternel" en tout cas, n'était pas les choses matérielles que les hommes pouvaient bien fabriquer...
Mais quand elle voyait les flammes danser dans les yeux du nain, celles de la passion bien sûr, une sorte de déclic se fît.
Elle aussi, elle aimait l'aventure, elle aussi, voulait mieux connaître ce monde, elle aussi, voulait l'exploration.

Ni Morgonok ni Kanoë ne semblèrent surpris par le refus de Roksaur d'un quelconque ralliement proposé par le nain. Les petits Clans qui servaient encore dans la Vallée étaient fermement rangés derrière Thrall.
Après plus de trois heures de concialiabule, Roksaur Neige-Rouge choisit pour lui le mot de la fin:
- Da'bu, Macheferrac. Je vois que tu es un petit être têtu. J'ai une proposition à te faire.
- Je t'écoute.
- Tu n'étais pas là que je vous ai senti arriver tout les deux. (Se tournant vers Morgonok, il poursuivitSmile Et toi, tu n'étais peut-être pas là par hasard. Tu voulais que je t'enseigne quelque chose ? Eh bien écoute ça: va, et suis les pérégrinations du Chaman. Tu trouveras ta voie naturellement. Dans ta quête, le savoir viendra avec le temps à ses côtés.
Ne lui laissant pas le temps de répondre, il se tourna vers Kanoë, sans s'émouvoir du large sourire qui commençait à animer le visage du nain et déclara:
- Kanoë... Je te connais depuis que tu es toute petite. Tu as bien grandie, tu es devenue une femme. Servir comme cuisinière était une bonne chose pour t'apprendre l'obéissance, mais il est temps pour toi de te lever. Pour toi le temps de montrer la véritable puissance des Clans Orcs. Va, toi aussi, et rejoins le petit nain. Vous le sentez tout les deux ? Il est gaillard et intrépide. Je pense que c'est le bien pour vous. Qu'en dis-tu, Macheferrac ? Vas-tu faire selon mon voeu ?
Le nain se racla la gorge, un rien solennel:
- C'est avec plaisir que j'les prendrais auprès de moi !
Il lui flanqua une grosse tape sur l'épaule, le renversant presque.
- Formidable ! Tu savais de toute façon que je ne peux quitter cette Vallée, répondit Roksaur. Et encore moins parler pour l'ensemble du Clan des Loups-de-givre.
- Tu dis vrai, lança la voix rocailleuse d'un des guerriers présents. Nous ne pouvons partir alors que les ressources manquent tant à notre peuple.
Le petit Chaman hocha la tête.
- Vous décidez aussi pour vous-même.

Et le silence se fît. Tous attendaient la réponse des deux concernés.
Ce fût Kanoë qui prît la parole, devant le regard insistant du mage:
- Lok'ta'. Le Feu m'a parlé. Pendant que tu nous expliquais toutes ces choses, petit être, il m'a dit que nos intérês et nos buts étaient communs. Je te suivrais donc, et tu auras mon soutien dans toute tâche que tu jugeras utile.
Sachant la valeur d'un tel engagement venant d'un orc, les larmes du nain n'étaient pas trés loin...
- Je ferais de même, ami chaman. Je ne sais pas ce que tout ceci signifie en ce qui me concerne, mais tu t'es montré trés persuasif. Et le jugement de mes pairs étant ce qu'il est, je leur fais confiance. Tu as également mon soutien dans toute tâche que tu jugeras utile.
Macheferrac déglutit bruyamment...
Revenir en haut Aller en bas
Ajaxandriel
Haut-examinateur
Haut-examinateur
avatar

Messages : 762
Date d'inscription : 02/04/2011
Age : 29
Localisation : Ruines de Lune-d'Argent

MessageSujet: Re: [Rencontres] Kanoë & Macheferrac   Lun 14 Mai - 11:26

Rok'saur Neige-rouge, le Cherche-Beignes, se retrouvait enfin seul dans sa yourte. La journée printannière déclinait doucement, le feu allumé pour les convives crépitait encore pour quelques minutes. Kanoë et Morgonok avaient donc rejoint ce clan nouveau, les Naturalistes...
Macheferrac Piolet-d'orage avait laissé éclater sa joie, la larme à l'oeil, en voulant serrez le vieux chaman orc dans ses bras, lequel avait chaleureusement répondu par une baffe à peine amortie par la barbe fournie du Nain. En y repensant, Rok'saur souriait.
"Sceller l'amitié entre les Orcs et les Nains... entre les peuples de la Horde et ceux de l'Alliance. Hahaha ! Rien entendu d'aussi désarmant depuis cette histoire de Croisade d'Argent. Pauvre Marteau-hardi, il va juste réussir à se mettre à dos et les siens, et les nôtres..."
Ses confrères, conseillers de Drek'thar, et les grunts qui avaient assisté à l'entretien, étaient reparti au village loup-de-givre, stupéfaits tous autant qu'ils furent qu'un Nain se dise disposé à prendre la défense des orcs d'Alterac. Certains suspectaient une manoeuvre de diversion, d'autre voyaient dans ce petit chaman un illuminé, une sorte de gourou à côté de la plaque.

Rok'saur laissa son doigt courir sur la tranche de sa sorce-hache de long-voyant. Serait-ce le présage d'une paix future ? Le symptôme que la poussière du chaos soulevée par Gul'dan commençait à retomber sur ce monde ?

"Sang et tonnerre !"

Il se leva d'un coup, prenant appui sur sa vieille hache, puis l'utilisa de tout son plat pour étouffer le feu d'un coup sec.

"Je vais peut-être le regretter. Oui, évidemment, je vais m'en mordre les doigts... Mais par le tonnerre ! Les esprits y sont disposés !"

Ecartant vivement la porte de peaux et de branches tressées, il s'engouffra d'un pas ferme dans l'air frais et piquant de la Vallée, et, jetant un dernier coup d'oeil au village en contrebas, il disparut au détour du sentier ombragé, ce sentier qui courait de son habitat aux pentes escarpées des sommets surplombants.

(Lire la suite)

Revenir en haut Aller en bas
http://ligueseparatiste.guildjdr.com
 
[Rencontres] Kanoë & Macheferrac
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Ligue séparatiste / Ligue des séparatistes :: Écrits d'Azeroth et de Draenor (Rubriques roleplay) :: Registres séparatistes :: Mythes fondateurs-
Sauter vers: