La Ligue séparatiste / Ligue des séparatistes

Guildes de roleplay intégral (RPvE) @ KirinTor
 
AccueilCodexS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cornedébène

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zelphia
Contributeur
Contributeur


Messages : 10
Date d'inscription : 16/11/2011

MessageSujet: Cornedébène   Sam 7 Jan - 15:16

Nom complet : Hélion Corne d'Ebène
Qualité : Paladin (spécialité(s) : Protection )
Race : Tauren
Tribu d'origine : Corne d'Ebène (dans laquelle il siège au rang d'Ancien), tribu vassale de la tribu Sabot de Sang
Activités : (A définir )
Titre de la Ligue : Marche-Soleil (aspirant)
Titre Honorifique tauren : Vénérable Planteur
Professions : Agriculteur, Membre du Conseil tribal.
Âge : Vieillard
Origine : Camp nomade des Tarides

http://eu.battle.net/wow/fr/character/kirin-tor/Corned%c3%a9b%c3%a8ne/simple


Dernière édition par Zelphia le Mar 8 Mai - 21:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Zelphia
Contributeur
Contributeur


Messages : 10
Date d'inscription : 16/11/2011

MessageSujet: Re: Cornedébène   Dim 8 Jan - 1:00

Description

Un vieux Tauren au visage buriné et au regard empli d’une profonde tristesse. Il faut lui parler fort car il est un peu sourd.
Souvent vêtu de bric et de broc sur le terrain, il aime porter ses vêtements sobres et fonctionnels de fermier ou bien sa tenue de cérémonie pour les occasions officielles. En toutes circonstances il porte un anneau d’or aux naseaux symbole de son rang d’Ancien au Conseil des Tribus
Il a les poils couleur aile de corbeau savamment tressés et des yeux bleus pâlis par l’âge.

Caractère
Toujours doux et bienveillant, il est affligé d’une profonde tristesse depuis la mort de son fils et se laisse parfois aller au désespoir. Son âge et ses regrets font qu’il dort peu et est très souvent fatigué. Malgré les épreuves traversées, il garde une grande foi en la Terre-Mère.

Intérêts
Ses seules préoccupations sont (dans l’ordre) sa famille, son clan, l’honneur de son clan et son devoir envers le conseil.


C'est un adepte de la neutralité car pour lui la guerre n’a pas de raison d’être, c'est pour cela qu'il a rejoint les rangs de la Ligue Naturaliste.

Sa longue vie à la ferme lui a appris à savoir faire beaucoup de choses notamment à soigner les petits bobos, cuisiner, cueillir les simples, dépecer les proies. La pêche est une de ses grandes passions et comme tous les vieillards il a le goût de l’histoire et du passé.


Sociabilité
Sa bienveillance en fait un être apprécié par les jeunes et ses qualités de membre du Conseil des Tribus lui assurent l’oreille des anciens. Mais il sait faire montre d’autorité quand le besoin s’en fait sentir et sait aussi rappeler le respect aux impertinents.


Histoire personnelle

Les Tarides
Hélion a mené une jeunesse paisible dans les Tarides, chassant le kodo et pêchant. Le clan Corne d’Ebène ayant toujours été tourné vers l’agriculture, le jeune Tauren suivit la voie tracée par ses pères. Lorsqu’il eu l’âge, il cessa ses frasques d’adolescent et se consacra aux rythmes des saisons, suivant les déplacements du camp qui lui-même suivait les déplacements des troupeaux de kodos. Il se maria jeune, avec une lointaine cousine qu’il aimait depuis l’enfance et qui lui donna plusieurs filles et sur le tard un fils. Puis vint l’âge sombre et la guerre contre les centaures. Hélion eut la chance d’être déjà trop vieux pour être enrôlé et que son fils soit trop jeune. Son rôle se borna à assurer l'approvisionnement des tribus en nourriture. Son sens de la logistique et sa sagesse paysanne lui permit d’être écouté par les anciens et notamment par le chef Cairne Sabot-de-Sang. Cependant la guerre préleva son tribut dans sa famille, lui enlevant deux filles, plusieurs de ses gendres et finalement sa femme. Cette dernière voyait sa santé décliner depuis quelques printemps, elle ne supporta pas la fuite vers Mulgore et mourut d’épuisement.



Mulgore
Bien qu’endeuillée la tribu Corne d’Ebène aida à l’installation des Pitons du Tonnerre puis se retira au-delà du camp Sabot-de-Sang. Hélion, élevé au rang d’Ancien, eut fort à faire pour implanter sa tribu sur les nouvelles terres tout en participant à la vie politique de Mulgore. Celle-ci était chamboulée par la récente entrée des Taurens dans la Horde. Malgré tout il réussit à bien élever son fils, lui enseignant la science de l’agriculture, l’amour de la Terre-Mère et l'emmenant parfois faire de folles parties de pêche.


Les années passèrent paisiblement. Hélion maria son fils à une nièce du Chef Cairne et entreprit de le former à prendre sa succession au Conseil. Pour ce faire, il l’emmena de plus en plus souvent avec lui aux Pitons du Tonnerre.



Le drame
Arriva le jour maudit au cours duquel le Chef Cairne Sabot-de-Sang défia Garrosh Hurlenfer. Les conséquences de ce duel font parties de l’histoire mais pour Hélion elles provoquèrent le drame de trop.


Ayant été averti de la mort de Cairne, il se rendit aux Pitons avec son fils pour prendre part au conseil qui ne manquerait pas d’avoir lieu. Mais au lieu d’un conseil ce fut le coup d’état des Totems-Sinistres auquel ils assistèrent. Etant loyal aux Sabots-de-Sang, Hélion fut molesté par les rebelles. Son fils voulant le protéger fut sauvagement attaqué. A genoux dans la poussière, les coups pleuvant sur son dos, le vieux Tauren ne put qu’assister impuissant à la mort de son fils tant aimé.

Le serment
Abattu par le chagrin plus que par les contusions, Hélion fut emprisonné par les Totems-Sinistres puis libéré par Baine Sabot-de-Sang lors de son assaut contre les rebelles. Rongé par le désespoir, il entérina la nomination de Baine en tant que Grand Chef, loua sa magnanimité envers les rebelles et la Horde puis put enfin reprendre le corps de son fils et le ramener au camp Corne d’Ebène. Il fut accueilli par sa bru en grand deuil et les funérailles furent promptement organisées.




Quelques semaines plus tard, il finissait, apathique, de mettre en ordre ses affaires dans le but de se retirer chez sa dernière fille, lorsque la jeune veuve vint le trouver et requit son assistance. Elle lui annonça qu’elle portait l’enfant de son fils. Comme frappé par la foudre, Hélion retrouva ses esprits et fit le serment à la Terre-Mère que tant qu’elle lui prêterait vie, il ferait tout pour assurer la protection de cet enfant.


La Ligue Naturaliste
Ayant nommé sa belle-fille comme sa suppléante auprès du Conseil et régente de la Tribu Corne d’Ebène, il commença une formation de Marche-Soleil. Une vie entière passée aux champs lui avait donné un corps robuste, ses années au Conseil lui avait donné la sagesse, il termina rapidement le noviciat.


Sa volonté de protection s’étendit jusqu'à englober la vie sur Azeroth tout entière, lorsqu’il se rendit compte que pour assurer un avenir paisible à son petit-fils, il lui faudrait agir à l’échelle planétaire. Ayant eu vent de la création de la Ligue Naturaliste par le Cartel Gentepression et ayant connaissance de la sagesse et de l’intégrité de son chef Ouragan-Bleu, il décida de le rejoindre pour apporter une ère de paix sur le monde.

Récemment

Hélion continue à acquérir de l’expérience en combattant ceux qui menacent son idéal de paix où qu’ils se trouvent.





(/hrp on Merci de me dire ce que vous en pensez svp surtout si vous trouvez des invraisemblances avec le Lore /hrp off)
Revenir en haut Aller en bas
 
Cornedébène
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Ligue séparatiste / Ligue des séparatistes :: Archives (Rubriques obsolètes) :: Grenier :: Anciennes fiches-
Sauter vers: