La Ligue séparatiste / Ligue des séparatistes

Guildes de roleplay intégral (RPvE) @ KirinTor
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Intervention] La naissance de la Contre-légion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ajaxandriel
Haut-examinateur
Haut-examinateur


Messages : 691
Date d'inscription : 02/04/2011
Age : 29
Localisation : Ruines de Lune-d'Argent

MessageSujet: [Intervention] La naissance de la Contre-légion   Dim 23 Oct - 10:12

Précision HRP:
 

__________

Y étiez-vous ? Peut-être. Parmi la foule venue ce jour-là assister à une conférence de démonologie donnée à l'Exodar, Hall des Lumières, par la Ligue naturaliste.

Etiez-vous un simple badaud ? Aviez-vous reçu cette mystérieuse lettre imbibée d'arcanes ? Peu importe, cette histoire commence quand vous remarquez parmi l'attroupement un jeune humain, en tenue négligée, les cheveux filasses, un visage à l'expression amorphe sous un vieux chapeau de pêcheur.



Il s'agit d'Acedia, le premier démonologue de la Ligue et son Secrétaire général. A le voir d'ici, on se demande comment le sage Vendebrume a pu le nommer à un poste aussi important, et même, comment il peut aujourd'hui jouer les professeurs !
Vous vous approchez pour demander plus d'explications...

Acedia tourne lentement la tête vers vous.


Ah salut !
Bienvenue sur l'Exodar ! Merci d'avoir répondu à mon invitation.
Ça fait plaisir de voir d'autres gens ici, la plupart des indigènes ...me regardent de travers...
Cette aile du vaisseau est une vraie mine d'informations sur les démons. C'est pour ça que je vous ai invité à cette conférence.
J'ai ...quelques projets pour vous.
Quand tout le monde sera là on pourra démarrer la visite.


Vous vous placez donc parmi les gens déjà présents, et attendez le début de la conférence.


C’est bon ? On n’attend plus personne ?

Acedia baille, puis se met à siffloter... Enfin, il déclare la séance ouverte :

Bien, c’est parti ! Suivez-moi.



Le groupe s'arrête devant le projecteur holographique d'un petit démon voûté, l'air presque inoffensif...

On va commencer par ceux parmi la Légion qui ne payent vraiment pas d’mine… les Gan'arg ! Ces petits Mo'arg sont les gros sous-fifres de la bande, les charretiers, les palefreniers ! Les techniciens de surface, dont le seul but dans la vie est de cirer les bottes des autres démons.
*éclate de rire*
Bon, à part ça, ils bricolent des trucs, ils font la maintenance…

Allez donc choper un boîtier d’information dans le socle, c’est là pour ça !


Vous vous approchez de l'émetteur, et en vous penchant sur le centre du socle, un petit cristal en sort. Il contient une sorte de "prospectus holographique" du démon en question...
La visite se poursuit.


Ensuite, on a les vrais Mo'arg. Ça ressemble à une abomination du Fléau pas vrai ?
Après tout, le Fléau est une création de la Légion à l’origine…
Sauf que, eux, ils sont toujours vivants, et ils en ont dans la caboche ! Ce sont les scientifiques  et ingénieurs de la Légion. Leurs "apothicaires" à eux, en somme.
Un petit air de déchiqueteur gobelin aussi… Bah. Simple convergence évolutive.


...

Ici vous aurez reconnu le classique Gangregarde.
Ce sont aussi des Mo'arg, mais dans le genre… piétaille ! La chair à canon !


...

Ça c’est un Garde funeste. De la race des Ered'ruine. Je sais toujours pas s’ils ont un lien de parenté avec leurs boss érédars.
Eux, ce sont les grosses brutes, ils foncent dans le tas, et détruisent tout. Pas grand-chose à dire de plus.


...

Ah, le Garde-courroux…
Ils forment la garde d’élite de la Légion, ils assurent la garde rapprochée des gros bonnets. Ce sont des Érédar, *bas* donc de la même espèce que les Draeneis, vous voyez.




...

Oh, il ne faudrait pas oublier…
…la ravissante Succube !
Leur peuple s’appelle les Sayaad. Leur boulot à elles, c’est l’espionnage, le renseignement, la séduction, la perversion, les séances d’interrogatoire…

Une voix sourde ajoute : …Et …l’animation …des fêtes sado…masochistes…sur Xoroth...
… Hem. *tousse*
Oubliez ça…
*noie le poisson*
N’oubliez pas de récupérer le boîtier ici non plus, par contre !


...

Voici maintenant une prêtresse Shivarra.
Leur job est de motiver les troupes, de laver le cerveau des légionnaires, et de prêcher les belles paroles de Sargeras…
Vous savez… comme quoi il est notre dieu, pour que sa volonté de destruction soit faite, que le… *déglutit* travail… soit fait dans les temps… Ce genre de trucs.


...

Ici vous avez un Nathrezim, plus simplement appelé Seigneur de l'effroi.
Ce sont des gros manipulateurs ! Ils adorent s’infiltrer, semer la zizanie, mettre le boxon et savourer les souffrances qu’ils causent.


...

Ah, voilà une représentation d’un seigneur Érédar.
Comme je le disais plus tôt, ils appartenaient au peuple des Draenei il y a très très …très longtemps.
…A moins que ce ne soit l’inverse en fait… Euh. Ça revient au même.
Les érédars sont les grands manitous directement à la botte de Sargeras. Ce sont eux les vrais stratèges de la Croisade ardente.




...

Et pour finir, un Annihilan, qu’on appelle aussi Seigneur des abîmes.
Ce sont les généraux de la Légion.
Ces démons-là sont surpuissants, et malgré ça ils restent souvent bien planqués à l’arrière pour envoyer les légionnaires à la boucherie.

Bien-sûr il existe un tas d’autres démons à la solde de la Légion.


(à suivre!)


Dernière édition par Ajaxandriel le Ven 12 Aoû - 18:26, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://ligueseparatiste.guildjdr.com
Ajaxandriel
Haut-examinateur
Haut-examinateur


Messages : 691
Date d'inscription : 02/04/2011
Age : 29
Localisation : Ruines de Lune-d'Argent

MessageSujet: Re: [Intervention] La naissance de la Contre-légion   Dim 30 Oct - 8:58

Diya vous fait signe d’approcher.
Ecoutez-moi, voyageurs.

Que la Lumière vous baigne.
Je suis heureuse que vous vous intéressiez aux données de notre bibliothèque.
Le Prophète l'avait vu...
Il m'a annoncé qu'un groupe de voyageurs viendrait rejoindre celui qui erre dans la Voûte des lumières depuis des jours et des jours.
Il m'a aussi demandé de vous inviter à aller lui parler.



Vous devez parler au Prophète. Il est l’heure.

- Velen lui-même ??


Acedia marque une pause, estomaqué, puis se dirige avec le reste des visiteurs vers la rampe qui mène à l'illustre siège du Prophète, dubitatif.
Qu’est-ce qu’il nous veut ?…



Bonjour à vous tous.
Soyez les bienvenus sur l’Exodar, membres de l’Alliance.

Le Prophète Velen regarde les démonistes présents l’un après l’autre, fronçant les sourcils.

- Membres de l’Alliance, hein… *Acedia se poile ouvertement* Vous me faites bien rire, j’ai invité des ressortissants de la Horde pour leur expliquer à eux aussi, ces trucs sur la Légion… Mais pas moyen de leur obtenir un laissez-passer !
- Faire admettre des membres de la Horde est inenvisageable, pour la sécurité du Prophète, pour la sécurité de l’Exodar. Pour notre sécurité à tous ! ajoute un Bouclier de Velen
- Rhoo hé… Les Orcs ont changé, depuis le temps, ils ont essayé de renouer avec leurs racines d’avant leur corruption. Et alors ! Le pardon ne fait-il pas partie de vos prêches, « Prophète » ?
- Faites montre de plus de respect envers le Prophète, humain !! s'indigne un autre Bouclier
- Laissez, laissez, je peux comprendre les revendications de l’errant.
Voyez-vous, malgré notre meilleure volonté, beaucoup de membres de la Horde continuent à nous percevoir comme des ennemis à éliminer, sur ce monde.
- Peut-être parce que vos redresseurs de torts continuent de se mêler à une guerre qui n’aurait jamais dû les concerner, Velen ?
ajoute Acedia avec un sourire narquois
- Les temps changeront. Patience. Nous sommes à l’aube d’une lutte bien plus importante, entre la Lumière et les Ténèbres. reprend le Prophète, serein
- Alors… Vous aussi, vous allez nous demander de choisir notre camp, c’est ça ?...
- L’armée de la Lumière est en train de se former. Nous devons nous unir contre la Légion. Vous rallierez-vous à notre cause, voyageurs ?

La foule acquiesce, enthousiasmée par l'appel du Prophète.



- Eh ben moi, je ne retournerai pas dans une armée, Velen, qu’elle se batte pour l’Alliance ou pour la Horde.
La voix sourde ajoute : Ni…pour les Ténèbres…ni…pour la…Lumière...
- Et pourtant, le temps est venu...
Velen marque une pause et s'approche du jeune humain pour lui murmurer :
...Paresse.
Acedia perd un instant son expression amorphe pour une grimace nerveuse, angoissée.
Eh oui, je connais ton nom, entité.

Pendant ce temps, les gardes Boucliers entourant Velen s'agitent, jaugent la foule, se chuchottent quelques mots dans la stupeur :
- Admettre des démons dans les rangs de l’armée de la Lumière ?? Mais... ?! Prophète...
- Non, non. Pas exactement. reprend-il
Mais mes visions me parlent de serviteurs de l’injustice, de serviteurs du désordre et de la destruction qui se sont retournés contre leurs anciens maîtres, et, malgré qu’ils soient terrés ici et là, pourraient bien s’allier à notre cause.
« Sargeras a bien retourné nos anciens frères contre nous, pourquoi ne ferions nous pas de même ? »
C’est ainsi qu’un krokul m’a parlé. Après une longue réflexion, j’ai vu que je me devais de lui laisser sa chance.
- Mais, ils ont fini par servir les plans de la Légion, tous. Tous ces elfes, devenus démons, comme les nôtres jadis...
- J’ai vu une autre destinée pour ceux-ci. Oui, certaines abominations démoniaques ont toutes les raisons de ne jamais y succomber. Et peut-être même moins de raisons, que certains êtres encore incorrompus.


Acedia reprend son sourire narquois :
- Ah oui ? "Abominations" hein ? Z’êtes sympa... Mais racontez-nous donc, c’est vous le prophète, après tout.

- Votre impertinence va se laver dans le sang, abomination ! s'indigne un Bouclier
- Toi... reprend Velen, déterminé à poursuivre. Si les Ténèbres l’emportent, si la Légion règne sur ces mondes, y as-tu pensé ?
…Au mieux tu devras te remettre au travail, au pire tu seras détruit.


La voix sourde se fait entendre à nouveau : Au pire…? Me...remettre...au travail ??! ... Cela…jamais…!

Le Prophète Velen s’adresse alors à l’assemblée.
- J’ai vu une part de votre destin, gens de la Ligue naturaliste. Votre ligue, comme vos alliés ici présents, et comme vos associés gobelins, savez que l’équilibre doit être préservé.
Ce monde est le reflet de milliers d’autres. Votre cause n’est pas vaine.
Fidèles ou mécréants, quoi qu’il en soit, puissiez-vous tous œuvrer pour protéger l’équilibre de votre monde, protéger ce qui peut être sauvé. Comme je le dis toujours…
Le Prophète adresse un sourire compatissant à Acedia et laisse échapper un soupir interminable.
Tous ceux qui errent… ne sont pas perdus.

Acedia montre un air contrarié.
- Bon. Admettons. La Ligue naturaliste pourrait intervenir, pour contrer la Légion ardente…
- Qu’il en soit ainsi : le jour est venu.
Que ce jour voie la naissance de la Contre-légion.

La Porte des Ténèbres est toujours prise d’assaut par la Croisade ardente, et les forces unies de l’Alliance et de la Horde peinent à la contenir. Le but final de votre voyage sera donc d’y frapper la Légion, de la repousser dans le Néant.

- Euh… Entendu. Bon ben… tous…à la Porte… alors…
- Attendez.

Velen observe le groupe, et pose son regard sur vous un instant.
Je sens bien votre enthousiasme propre à votre infinie jeunesse…
Velen adresse un sourire ironique à Acedia.
Du moins l’enthousiasme de la plupart d’entre vous.
Mais ce combat n’est pas des plus abordables. La Légion y a envoyée ses plus féroces assiégeants. Vous devrez trouver le moyen de vous assurer la victoire.
Puisse la Lumière guider vos pas.
- C’est ça, c’est ça.

Acedia conclut par une révérence maladroite et s’éloigne, sous le regard méprisant des Boucliers.


Dernière édition par Ajaxandriel le Mer 1 Mai - 1:44, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://ligueseparatiste.guildjdr.com
Ajaxandriel
Haut-examinateur
Haut-examinateur


Messages : 691
Date d'inscription : 02/04/2011
Age : 29
Localisation : Ruines de Lune-d'Argent

MessageSujet: Re: [Intervention] La naissance de la Contre-légion   Dim 30 Oct - 9:46

Il a pas tort le vieillard. A propos de la Porte. J’ai lu un rapport d’un Troll qui a été là-bas en repérage. Rien de réjouissant…
D’ailleurs, on est beaucoup à avoir survolé le coin au passage …hem…survolé, pour ne pas se faire taper, allez, avouez ! Haha !

Acedia baisse la tête et semble réfléchir.
La voix sourde déclare : J’ai…une…idée…
Mais…il faudra…que…nous retrouvions…un vieil ami…à nous.

- Un vieil ami ? *bas, à lui-même*
- Oui… Vi’el, mon ami.
- Oh, oui. Evidemment, Vi’el. Lui, il aura ce qu’il nous faut.



Nous allons trouver Vi’el. déclare Acedia aux visiteurs C’est un commerçant, hum, un peu particulier. Il essaye de s’établir dans le Berceau-de-l’Hiver, mais… la dernière fois que je lui ai parlé, les affaires n’étaient pas au beau fixe, héhé.
Mettons-nous en route ! On se retrouve à Long-Guet, c’est une ville gentepression.


Les aventuriers se retrouvent donc, bien plus tard, dans la ville gobeline de Long-Guet. Ils entament alors une chevauchée vers le sud, suivant Acedia comme son séide invoqué, Makmon-Avaritia.





Se retrouvant face à un précipice, ils contemplent la gorge du Blanc murmure où est censé se trouver ce mystérieux fournisseur.



Ils atteignent non sans mal une des ruines kaldorei enneigées, pour trouver, là, parmi les élémentaires de glace errants, un diablotin embrasé et un satyre...



Vi’el, le diablotin, salue Acedia

- Bonjour bonjour ! Oh ! Eh bien ça alors ! Tous ces clients d’un coup ?!
Sacré Acedia ! Excellent. Parlons affaires !

Derrière eux, parmi les ruines, le satyre Lorax baragouine des paroles dans un dialecte exotique.



- Oui, oui, parlons affaires. répond Acedia
Arcaros le Détenteur se moque de Vi’el.
- Tu n’as ...JAMAIS été doué ...pour les affaires, Vi’el.
- Fais dégager ce toquard ! s'exclame le diablotin, scrutant le seigneur du vide Arcaros
« Seigneur de l’Avarice » ?!? Laissez-moi rire ! JE lui ai tout appris sur le business dans le monde matériel !

Acedia demande à Arcaros de s'en aller.
- Bien, bien, calme toi. J’aurais besoin que tu nous fournisses des … *se racle la gorge*
*bas* Des plumes des tempêtes, des parchemins k’areshi, de l’encre ténébrine, et des catalyseurs telluriques.
Vi’el reste silencieux un instant.
- Ça peut se trouver… Combien il t’en faut ?
- Il en faudra pour chacun des aventuriers ici présent.

Vi’el se passe la main sur le visage.
- Bon, autant te le dire tout-de-suite : je sais où tu peux trouver les ingrédients pour l’encre, mais moi, je n’ai que les plumes en stock.
- Donc…tu vas me le dire... Vi’el. reprend la voix sourde La Légion…est…une fois de plus…sur…le point de…franchir la Porte. Je crois…que…ni toi…ni moi…n’avons envie...qu’elle…nous retrouve… n’est-ce pas ?
- …Oh, euh, bien sûr, en souvenir du bon vieux temps, je veux bien te les filer… en échange de quelques produits, que j’ai de plus en plus de mal à importer.
- Lesquels ?
- Des écailles distordues, des ongles gangrenés, de la cuticule néfaste et des bracelets d’élémentaire arcanique.
- Tu veux qu’on te trouve tout ça ?? Plus les ingrédients de l’encre ?!
Tu as craqué Vi’el, ça reviendrait à prospecter tout le Néant distordu ! crie Acedia
- Mais non, mais non. Écoute. Le guignol qui s’était installé dans la grotte de Mazthoril…
- … Euh. Oui, je me rappelle. On était allés lui racketter ses tables de sorts avec Hellebora…
Acedia soupire, nostalgique.
C’est comme ça que j’ai mis la main sur l’invocation des Infernaux… héhé. Il n’était pas mauvais, le gars.
- Oui. Tellement bien qu’il est toujours là ! Enfin, lui, ou un avatar émergé du Néant… Toujours est-il qu’il continue à attirer de nouveaux extra-dimensionnels à travers ses portails. Tu vois où je veux en venir ?
Le voilà votre filon
! Le diablotin fait un clin d’œil.

- Hehe ! Je vois je vois. Eh bien... C’est parti pour la récolte !

Guidé par le jeune démonologue, le groupe se retrouve à prospecter une grotte glacée, parsemée de failles dimensionnelles crachant toutes sortes de créatures exotiques. Arrivés dans ses profondeurs, les voyageurs s'arrêtent net en voyant un homme âgé flotter dans les airs, entouré d'une aura qui semble déchirer le tissu de la réalité lui-même...



- Ah, voilà le gars… Il détient sûrement les catalyseurs telluriques qu’il nous faut.

Umbranse l’Implorateur d’esprits crie : Q…Quoi ?! Encore vous !!
Acedia semble hésitant.
- Qui y va ?
...
Je vois. Allez. On tire à la courte-paille !


Vous êtes tiré au sort...
Acedia vous acclame.


A vous l'honneur.

Vous affrontez le vieux sorcier fou, et après l'avoir vaincu...
- Mon œuvre !!... s’accomplira !
Je… reviendrai…

- Parfait ! Je crois qu’on s’est bien rempli les poches. Il ne reste plus qu’à retourner voir le diablotin. constate Acedia


De retour dans les ruines au fond de la gorge, Vi'el accueille les visiteurs et se frotte les mains.
- Alors les casse-cous ? La récolte a été bonne ?
- On a tout. Maintenant, envoie le matos, Vi’el.
- Oui mes très chers amis, tout-de-suite !

Acedia prend puis examine les plumes qu'offre le diablotin en échange des produits.
- Elles feront l’affaire.
L’encre maintenant !
- Je décocte, je décocte !...


Après avoir recueilli les précieux ingrédients, Acedia s'adresse au groupe avec un rictus satisfait :
- Parfait, maintenant, allons nous livrer à un petit rituel préparatoire. Pour ça il y a un coin idéal. Mais… il nous faut retourner à Hurlevent.


Une magicienne présente dans l'assemblée ouvre donc un portail pour le Quartier des Mages.




Dernière édition par Ajaxandriel le Mer 1 Mai - 1:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://ligueseparatiste.guildjdr.com
Ajaxandriel
Haut-examinateur
Haut-examinateur


Messages : 691
Date d'inscription : 02/04/2011
Age : 29
Localisation : Ruines de Lune-d'Argent

MessageSujet: Re: [Intervention] La naissance de la Contre-légion   Dim 30 Oct - 10:46

Les curieux qui suivaient encore Acedia, en Hurlevent, prirent donc le chemin d'une taverne connue pour ses réunions occultes, l'Agneau assassiné.



Ils s'engouffrèrent à la lueur des torches dans les sous-sols du bar, dans les entrailles de la ville.



Descendant les marches d'escaliers qui se succédaient à en sembler sans fin, Acedia marchait d'un pas nonchalant mais déterminé



Le groupe finit par arriver dans une crypte où le sol était marqué d'un sceau luisant, auprès duquel une étudiante de l'Ombre se tenait.

Acedia expliqua alors la marche à suivre. Que la calligraphie à ce niveau n'avait rien de bien sorcier, et qu'il suffisait de reproduire ses gestes.


C’est simple, vous allez tour à tour venir au nexus du sceau… Bon, là où je me trouve, vous voyez ? Comme je suis placé, bien tourné vers l’Est !
Et vous recopiez le glyphe au sol, sur le parchemin. Pour ça, vous devrez utiliser cette superbe plume que Vi’el vous a fournie. Avec l'encre ténébline à portée, bien entendu.


Concluant sa démonstration, il alla s'asseoir, invitant les gens à s'essayer à cette "préparation".



Beaucoup exprimèrent leur difficulté à calligraphier ce symbole runique dont ils ignoraient le rôle. En vérité, seuls quelques-un réussirent à inscrire un sceau convenable sur leur parchemin. Acedia, attendant patiemment, s'en doutait, mais il ne laissa rien paraître.

La surintendante de la Ligue, Mlle Cirilith, sentait sa main trembler, son esprit s'obscurcir... À bout de forces, elle préféra s'arrêter là.



Acedia la laissa donc retourner à ses occupations, sans la blâmer.

Il savait que tous les mages ne sont pas faits pour se plonger les mains dans les sombres arcanes. Seuls certains arcanistes seraient à leur place parmi la Contre-légion.


Bien ! Tout le monde a son sceau ?
Excellent. Je connais un homme qui pourra nous apporter quelques conseils pour la suite.

En route pour les Terres Foudroyées !
Il y a un portail à la Tour des Mages, dans le quartier.


Et leur voyage allait se poursuivre...

Revenir en haut Aller en bas
http://ligueseparatiste.guildjdr.com
Ajaxandriel
Haut-examinateur
Haut-examinateur


Messages : 691
Date d'inscription : 02/04/2011
Age : 29
Localisation : Ruines de Lune-d'Argent

MessageSujet: Re: [Intervention] La naissance de la Contre-légion   Dim 30 Oct - 11:18



La Porte des Ténèbres se tenait là, gardée par une coalition de soldats de l'Alliance et de la Horde.

Un Cavalier des Ombres vint accueillir les aventuriers.
L'orc mort-vivant se contenta de les escorter.



Acedia guida le groupe jusqu'en un lieu appelé la Balafre impure, qui jadis s'étendait bien au-delà de ce qu'elle occupe aujourd'hui.



Au milieu de cette étendue de désolation, se tenait un autel. Et devant cet autel, un très vieux démoniste qui ne semblait aucunement incommodé par les essaims de démons qui parouraient les environs. Démons qu'il fallut renvoyer dans le Néant à nos compagnons pour se frayer un chemin jusqu'à cet autel.



Le maître démoniste, Daio le Décrépit, les accueillit en s’adressant de sa voix enrouée et chevrotante :




Acedia… Et tous ces invités. Comme c’est charmant de ramener un peu de compagnie auprès d’un vieux croulant comme moi.
- Salut. Nous sommes en route pour la Porte, de l’autre côté… Le Front de la Légion, plus exactement.
- Intrépides ! J’aime ça. Qu’attendez-vous de moi ?
- Oh, rien de méchant, un petit rituel, quelque-chose qui fasse pencher la balance de notre côté... Tu dois bien avoir ça en stock, le vieux.
Daio le Décrépit jeta un regard pensif sur son grimoire.
...Une idée ?



Le vieux démoniste sembla un moment perdu dans ses pensées. Acedia claqua des doigts devant son regard.
- Youhou … ?
- Hmm ?! Oui ! J’ai bien une idée… Un vieux projet. Un projet pour lequel j’ai nourri beaucoup d’espoirs mais… Oui, quelque-chose de plutôt ultime en son genre. Mais j’imagine, quelque-chose qui n’est pas sans danger…
- Ça ira, le vioque. Accouche ! Qu’est-ce qu’on doit faire ?




- Vous allez commencer par vous rendre à l’Autel des Tempêtes, derrière ces montagnes, à l’est. Les sectateurs lige d’ombre y pratiquent toujours leurs rituels propres. Par propre je veux dire "à eux", car ça n’a rien de propre, au sens propre.
Daio le Décrépit ricana de sa voix haut perchée.
Obtenez une de leurs amulettes runiques !
Après, vous devrez trouver un de ces draeneis dégénérés qu’on appelle les Perdus. Son nom est Kum’isha, cette créature errante aura surement des orbes en draenéthiste sur lui : emparez-vous-en !
Ensuite, grimpez sur la plus haute cime de ces terres. La Cime du Souilleur ! C’est là-haut que régnait le seigneur démoniaque Razelikh, avant d’être défait.
Vous devrez alors vous placer au centre du sceau qui servait à l’invoquer, et y déposer votre orbe en draenéthiste.
Une fois l’orbe chargée de toutes ces bonnes vibrations, et avec l’amulette, il vous faudra trouver le moyen de gagner l’autre pic le plus haut de la région.



Vous ne pourrez y accéder que par les airs. Une fois en haut, vous trouverez un … une balise… en liaison avec un autre plan.
- Un émetteur dimensionnel ?
J’ignore s’il fonctionne encore et s'il a jamais fonctionné. A vrai dire j’ai gardé son emplacement secret jusqu’à présent.
Acedia, j’imagine que tu sauras quoi faire une fois là-haut.
- Oui... Merci pour le tuyau, le vioque.
- Que les Ténèbres assurent vos pas, braves gens.
- A plus.


Acedia se doutait que bien peu d'entre eux avaient compris ne serait-ce qu'un tiers de ce que l'ancien avait indiqué. Peu importe, les acolytes n'ont pas besoin de plus pour assister un sorcier dans sa tâche. Il leur fit signe de se mettre en route à dos de griffon.





Voici l’Autel des Tempêtes… un monument impie bâti par la Vieille Horde noire et utilisant la puissance de pierres runiques, dérobées aux Haut-elfes…



L'assaut sur le site fut rapide, et ils prirent leurs amulettes noires aux sectateurs.
Suivant les indications du vieillard, ils recherchèrent le Perdu afin de lui subtiliser ses orbes.






Kum’isha le collecteur dit : Encore… Obtenir, plus…
Non... Non ! Vous tourmentez... Kum’isha.


Certains exprimèrent de la pitié pour cette âme en peine, mais se résolurent à se procurer ce qu'il leur fallait.

- Ces orbes seront parfaites.
Acedia observa le sommet de la Cime du Souilleur.
En route.

Ceux qui n’ont pas de monture volante vont avoir un souci…
Bah… Ne vous inquiétez pas, je vais vous y invoquer grâce aux sceaux qui y sont déjà gravés. Ceux qui le peuvent, suivez-moi.

Et ils y allèrent.
Acedia ouvrit un nouveau portail démoniaque pour permettre à ceux qui étaient à pied de les rejoindre.
Les montagnes désolées des Terres foudroyées se montrèrent à eux dans toute leur sinistre splendeur.






Ah, voici le fameux sceau de Razelikh...

Acedia se met à genoux, prenant le temps de dépoussiérer les lignes de runes gravées dans la roche.



Placez-vous dans le cercle et posez votre orbe au sol. L'énergie de ce lieu devrait l'imprégner suffisemment.

Ils s'exécutèrent.



Maintenant, il ne nous reste plus qu’à atteindre l’émetteur dimensionnel et accomplir le rituel.

Ils prirent tout de même le temps d'examiner d'autres sceaux d'invocation en contrebas, avant qu'Acedia ne les envoie aux quatre coins des Terres foudroyées en quête de ce "haut sommet", gardant le contact grâce aux communicateurs gobelins de la Ligue.



Revenir en haut Aller en bas
http://ligueseparatiste.guildjdr.com
Ajaxandriel
Haut-examinateur
Haut-examinateur


Messages : 691
Date d'inscription : 02/04/2011
Age : 29
Localisation : Ruines de Lune-d'Argent

MessageSujet: Re: [Intervention] La naissance de la Contre-légion   Mar 1 Nov - 12:12

Après quelque temps, on signala sur les communicateurs que le sommet en question aurait été découvert, avec l'artefact recherché, sur place.



Voici la balise dont le vioque parlait.
Acedia se penche pour observer le siphon et esquisse un rictus satisfait.
Intéressant… Cette énergie, on dirait de la Lumière… Comme... Comme un micro-Puits de Soleil.
Hahaha !




Il regarde autour de lui.
Ces pauvres types …que faisaient-ils là ?
C’est eux qui ont installé cet artefact ? Des acolytes que Daio a envoyés pour tester le dispositif ? Ou des sectateurs d'un autre genre ?...
Bah, on le saura sûrement jamais.

Examinant attentivement le cristal flottant, il approche sa main avant de la retirer brutalement.
Hmmm. De... l’obsidium ? non...Dommage que Macheferrac ne soit pas là pour nous le dire...
Ça vous rappelle quelque-chose ?…



Un Nain déclare qu'il ne s'agit pas d'obsidium. Peut-être de l'élémentium ? On évoque aussi du cristal de silithyste.

Moi, ça me rappelle les pierres de lien élémentaire qu’on trouve dans les Profondeurs de Rochenoire.

Acedia sort un vieux grimoire de sa besace et le parcourt.

Ah ! Ça ressemble beaucoup à ça : Cristal de focalisation des arcanes.
Acedia semble perdu dans ses pensées en observant les trois chaînes métalliques retenant le cristal, puis son attention se focalise sur les gravures luisant sur la pierre.
Mais !? Ces glyphes… On dirait des glyphes que tracent les prêtres de la Lumière…
Il se retourne.
Ben quoi ?... J’ai étudié ces trucs-là à l’abbaye de Comté du Nord... Y'a un certain temps.

Passionnant !… Ces expérimentateurs auraient donc tenté de créer un mini-portail en faisant converger énergies des arcanes, de l’Ombre ET de la Lumière !
Visiblement quelque-chose a mal tourné…


Acedia regarde les composants dans son sac et pense aux paroles de Daio le Décrépit.

Bon, je vais tenter un truc. Observez bien ce que je fais. Les composants que j’emploie, ma position, tout ça. Une fois que j’aurai fini... je ...
J’entrerai dans un état second... vous aurez sûrement l’impression d’une léthargie.
Ainsi je pourrai fermer le cercle et vous, vous pourrez reproduire le rituel à votre tour.


C’est entendu ou je dois répéter ?

Acedia assemble l'orbe de distorsion avec l'amulette des liges d'ombre, se penche sur un des squelettes et ramasse un parchemin de psaumes incomplets, les couvre de glyphes en prenant modèle sur ceux du cristal flottant, puis se place sur une pierre, comme pour compléter le cercle de ces invocateurs devenus squelettes.

Il dépose le tout sur le sceau recopié dans la crypte de l'Agneau assassiné, qu'il place à son tour dans le puits...

Les composants et les parchemins disparaissent dans le siphon lumineux et le cristal se met à vibrer au-dessus, faisant cliqueter les chaînes qui le maintiennent en place.
Acedia tout en restant à sa place, se met à crier comme pour être entendu dans un au-delà :


Que les Ténèbres assurent mes pas !

Le siphon se met à scintiller et quelques éclairs violacés jaillissent.
Le puits "vomit" un des parchemins. Les runes inscrites ont changé.


Oh OUI ! Je l’ai !!
La voix sourde crie : Nous…l’avons…!!
Hahahaha !!
Attendez juste un instant, et vous pourrez vous lancer vous aussi.




Il reprend sa place, s'assied, et ferme les yeux, semblant entrer dans une méditation profonde qui se transforme peu à peu en transe.
Il agite les lèvres comme pour réciter des formules, mais aucun son ne sort, comme étouffé. Il ocille d'avant en arrière.

Le puits laisse échapper un souffle qui fait lentement tournoyer la poussière et frémir les squelettes.

Les aventuriers se regardent, ne sachant que faire.


Quelques-uns se risquent à reproduire les gestes qu'Acedia avait accomplis quelques instants plus tôt. Ils assemblent, recopient, placent les choses dans le siphon du puits...


Le souffle tournoyant se fait de plus en plus fort. Des éclairs de noirceur refont crépiter les airs, les chaînes tremblent. Le cristal émet un son strident.
Le tourbillon d'air siffle, fait chanter les os décharnés.

En reposant leurs yeux sur Acedia, comme pour demander si le rituel est correct, ils s'aperçoivent...



...que ses joues sont creusées, ses yeux clos enfoncés dans leurs orbites, ses cheveux cachent à peine une peau grisâtre et des os saillants... Son chapeau renversé par le souffle tourne sur place à côté de lui. Son corps entier semble s'être desséché sur place !

Alors que l'aura pesante du puits se fait de plus en plus forte, et que le tourbillon de poussière redouble de force, la plupart de ceux qui étaient restés jusque là grimacent, perdent leurs forces, se sentent angoissés, opprimés, désespérés jusqu'à souhaiter la mort, le repos...

La voix sourde murmure dans leur esprit, mais celui-ci est trop embrumé par la peur, qu'ils l'entendent sans l'écouter. Quels étaient ces mots, déjà ? Impossible de s'en rappeler.


Dans le monde de Ny'alotha il n'y a que le Sommeil. Dans la cité endormie, seules des choses démentes peuvent se mouvoir.
Le corbeau géant vous observe depuis les arbres morts. Rien ne respire sous son ombre.


Quand ils reviennent à eux, un chevalier de la Mort est apparu sur le sommet de la montagne où ils se trouvent. D'où vient-il ? Que veut-il ?



Premettez-moi de me présenter : Ajaxandraeon Givreciel, seigneur des Cavaliers des Ombres.
N'ayez crainte, mortels. Je n'ai fait que répondre à l'appel d'une âme qui se perd dans le Sommeil. Votre heure n'est pas venue, et la sienne non plus.


Le sombre cavalier s'avance vers Acedia qui ressemble de plus en plus à un cadavre.



Debout, humain ! A l'oeuvre ! Ta redevance n'est pas encore acquitée. Cesse un peu de t'écouter et avance donc !

Ajaxandraeon tend son épée noire à la lueur bleutée vers la tignasse desséchée d'Acedia, et un flux violacé scintillant apparaît entre la lame et le crâne.

Acedia se relève péniblement, ses articulations craquent de toutes parts.




Regardez autour de vous... Ils vous trahiront tous. Fuyez vers la forêt sombre ! Fuyez donc en criant !!

Acedia tressaille... Son corps et ses traits semblent retrouver leurs couleurs et leur jeunesse d'origine.



La plupart prirent alors la fuite, convaincus de sombrer dans la folie. La plupart, à bout de forces, se raccrochèrent à la raison et firent tout pour oublier...

De ceux qui restaient... quelques élus avaient ramassé le parchemin aux runes nouvelles.
Acedia, parlant difficilement - bien que tout semblait être revenu à la normale, leur expliqua le pouvoir du glyphe.


Une rune... de bénédiction... des tenèbres. Vous n'avez... qu'à l'invoquer... elle est à vous... désormais.

Revenir en haut Aller en bas
http://ligueseparatiste.guildjdr.com
Ajaxandriel
Haut-examinateur
Haut-examinateur


Messages : 691
Date d'inscription : 02/04/2011
Age : 29
Localisation : Ruines de Lune-d'Argent

MessageSujet: Re: [Intervention] La naissance de la Contre-légion   Mar 1 Nov - 12:33



Ils passèrent la porte vers l'Outreterre.

Ils firent face au Front de la Légion.

Ils combattirent les armées d'assaut.




Par-delà le front, le seigneur des amîmes qui commandait les troupes démoniaques vociférait des menaces diverses au milieu de choses incompréhensibles.

Misérables insectes ! Vous allez périr dans les flammes du courroux !

"Acedia" ! Je sens ta présence, sale traître !
Infâme déserteur ! Tu vas connaître le véritable enfer !
Montre-toi vermisseau ! Viens à la rencontre de ton destin funeste !
Destin de tous ces peuples fous qui espèrent arrêter la marche de la Légion !




Leur assaut redonna de l'air aux forces de l'Alliance et de la Horde qui combattaient depuis des mois, si ce n'est des années. Une vague de fraîches recrues envoyées d'Hurlevent et Orgrimmar les aida à écraser les rangs de soldats gangrenés et de gardes-courroux, réduisant en miettes les infernaux au passage.

Le commandant des abîmes se tenait désormais seul devant les troupes coalisées qui avançaient.



Ils se ruèrent sans attendre vers le colosse en une charge endiablée par leur bénédiction des ténèbres.



Le combat fut spectaculaire, l'annihilan n'hésita pas à déchaîner les sombres puissances que la Légion lui avait accordées.





Mais, après une bataille longue et cruelle, le monstrueux démon tomba, ébranlant le sol de ce monde en ruines.



Shaa'shekor, gangregarde allié d'Acedia, s'adressa à lui de son ton martial et condescendant habituel :


Peut-être bien que ta "contre-légion" mérite mon adhésion, tout compte fait. A condition que j'en dirige les opérations militaires, bien entendu.

Acedia répondit avec un sourire en coin :
Le Prophète a prédit ta vraie mort, gangregarde... une mort au champ d'honneur contre tes propres frères. Quoi de plus beau... pour un démon ?
Il se dirigea de son pas lent vers l'immense cadavre du seigneur des abîmes.

Je nous vois mal emporter sa tête pour l'accrocher comme ils l'ont fait pour Magtheridon... Une de ses écailles gangrenées nous suffira sûrement.
Les Sha'tar nous seront redevables pour cet exploit. Héhé. Au moins assez pour nous accepter au sein de leur ville.

...Où nous avons encore des affaires à régler.




Dernière édition par Ajaxandriel le Mer 1 Mai - 1:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://ligueseparatiste.guildjdr.com
Ajaxandriel
Haut-examinateur
Haut-examinateur


Messages : 691
Date d'inscription : 02/04/2011
Age : 29
Localisation : Ruines de Lune-d'Argent

MessageSujet: Re: [Intervention] La naissance de la Contre-légion   Mar 1 Nov - 13:55


Acedia se présenta devant A'dal avec quelques "survivants". L'être de Lumière accepta leur allégeance mais réprouva leurs méthodes, comme Acedia s'en doutait.

Ils allaient devoir maintenant "rétablir en eux l'équilibre entre la Lumière qu'ils acceptent de secourir, et qui les sauve en retour, et les Ténèbres qu'ils ont empruntées, et qui noircit leur âme en retour".

Mais avant cela, il indiqua aux choisis, par la pensée, que cette Contre-légion commanditée en secret devait beaucoup à un individu qui avait plaidé en sa faveur auprès du Prophète. Cette personne leur serait d'un grand secours. Elle se trouvait en ce moment aux côtés de la mission cénarienne déléguée à Shattrath.

Ils s'avancèrent donc vers une alcôve de la Terrasse de la Lumière, où il le trouvèrent... où il les attendait.



Celui qui avait négocié entre les commanditaires et les Sha'tar, entre les commanditaires et Velen.
Celui qui avait proposé de négocier avec toutes les parties, depuis toutes ces années. D'assumer sa corruption, jusqu'à la manipuler par sa seule volonté.

Guloto, le Mande-gangrène.




__________

(La fin de l'histoire est à découvrir par vous-même en jeu ! Cette quête est disponible sur le support de l'addon Total RP 2, aussi bien côté Horde que Alliance.)
Revenir en haut Aller en bas
http://ligueseparatiste.guildjdr.com
 
[Intervention] La naissance de la Contre-légion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Ligue séparatiste / Ligue des séparatistes :: Écrits d'Azeroth et de Draenor (Rubriques roleplay) :: Mémoires et comptes-rendus-
Sauter vers: