La Ligue séparatiste / Ligue des séparatistes

Guildes de roleplay intégral (RPvE) @ KirinTor
 
AccueilCodexS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Bestiaire] Dressage du Ravasaure peau-de-venin (raptor du cratère d'Un'Goro)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ajaxandriel
Haut-examinateur
Haut-examinateur
avatar

Messages : 762
Date d'inscription : 02/04/2011
Age : 29
Localisation : Ruines de Lune-d'Argent

MessageSujet: [Bestiaire] Dressage du Ravasaure peau-de-venin (raptor du cratère d'Un'Goro)   Sam 8 Oct - 10:29

Citation :

Par Ajaxandriel


Après avoir affronté la sécheresse de Tanaris, je devais affronter l'humidité d'Un'Goro. Seule constante, la température, étouffante dans les deux cas durant la journée.
Mais la nuit glacée du désert avait laissé place aux nuées d'insectes de la jungle. Trouver le sommeil relevait chaque nuit du miracle, tant les conditions d'accueil des Expéditions Marshall étaient spartiates.

Mais ce qui me motivait dans ce voyage était à la hauteur du défi quotidien : Ouragan-bleu m'avait envoyé rencontrer Mor'vek, le fameux dresseur de ravasaures.

Ce dernier m'avait confié un petit peau-de-venin fraîchement éclos, après s'être assuré que mon organisme avait eu le temps de s'habiter aux toxines sécrétées par la peau de cette espèce. Ce processus d'accoutumance progressive, qui me permettrait de monter le ravasaure une fois mature sans risque d'intoxication, porte le nom de mithridatisation.

Ceci fait, je reçus pour mission d'entraîner et nourrir le tout jeune dinosaure.

Ouragan-bleu eut la bonne idée de m'envoyer le sorcier-docteur Alcazzidar, qui en fier représentant de la race trolle avait de nombreux conseils à me donner sur le dressage d'un dinosaure de monte.



Il fallait trouver de la viande riche en protéines, et les en-cas que j'étais capable d'invoquer étaient loins d'être consistent pour la créature en pleine croissance.
C'est donc de la viande de silithides, ces arthropodes sociaux de grande taille qu'on rencontre dans tout le sud du continent, qui feraient l'affaire.

Fort heureusement, un nid grouillant était signalé par l'Expédition à quelques heures de marche au sud. Nous nous y rendîmes afin de collecter des meilleurs morceaux.



Une fois arrivé à l'entrée de la ruche, nous dûmes affronter des soldats silithides, heureusement peu nombreux.



Nous nous frayâmes donc un chemin à travers les tunnels, prélevant au passage la viande des ouvriers silithides croisés.

Je revis les féériques lueurs de certains silithides spécialisés dans l'éclairage de la ruche. Ces spécimens avaient pour ainsi dire fusionné avec le revêtement chitineux des galeries, incapables de se déplacer, et produisaient une lumière dorée bio-luminescente dans leur abdomen.

Notre exploration nous conduisit jusqu'à un spécimen d'une caste toute autre de silithides : un colosse.



Ne souhaitant pas particulièrement me frotter à un insectoïde aussi monstrueux, j'étais sur le point de rebrousser chemin quand le sorcier-docteur déclara :

« Voilà ce qu'il faut mec !! Avec ce truc tu vas pouvoiw nourrir ta bébète pendant une semaine ! Et oublie pas, hein, tu lui apprendras à attraper les morceaux au vol. »

Nous avons ainsi terrassé le colosse à la suite d'un rude combat, et j'ai pu avantageuseument désinvoquer ce stock de viande sur pattes en vue de le stocker pour la suite. J'appris par la suite qu'en théorie le colosse que nous avions trouvé n'était qu'un juvénile... J'ose à peine imaginer la taille d'un adulte.


Ceci fait, Alcazzidar me fit remarquer qu'en grandissant, le petit allait avoir besoin d'une nourriture plus variée afin d'éviter toute carence alimentaire.
Le dresseur Mor'vek lui-même recommandait d'agrémenter les (énormes) repas du jeune peau-de-venin de viande de dinosaure.

Alcazzidar proposa donc, pendant qu'il se trouvait dans la région, de m'aider à mettre la main sur un stock de viande de dinosaure au moins aussi colossale que le colosse silithide.

La bête en question, dont on entendait parfois le hurlement lointain dans la jungle, n'était autre qu'un redoutable Diablosaure. Véritable terreur du cratère tropical, le diablosaure adulte est une des causes de mortalité les plus avérées parmi les aventuriers qui se sont frottés à cette région.

On raconte que seuls les fous osent s'attaquer à ces monstres, des fous comme l'inénarrable Maximilian de Comté-du-Nord.

Faisant fi des mises en gardes, l'intrépide troll m'entraina dans une traque au diablosaure, que Nesingwary lui-même n'aurait pas dédaignée.



Nous avons finalement aperçu une féroce matriarche diablosaure, que nous avons affronté, je dois l'admettre, la peur au ventre.



Fort heureusement, la chance nous a souri et nous sommes parvenus à abattre la créature. J'ai donc profité de cette occasion unique pour dresser un portrait complet du Diablosaure royal et confronter mes observation avec celles rapportées par la Ligue des explorateurs.





Après l'euphorie de la victoire, il fallait se rendre à l'évidence que déplacer une telle masse à travers le Néant ne serait pas une mince affaire !







Au fur et à mesure que les jours passaient, le bébé ravasaure prenait en taille, en poids et... en appétit !
Aussi incroyable que cela puisse paraître, le colosse et le diablosaure finirent tout deux engloutis.
Je dus entre autres retourner en Tanaris, prospecter des ruches silithides pour offrir au petit des oeufs frais.



Je retournai donc à Gadgetzan auprès d'Ouragan-bleu, qui après quelque temps put juger sur pièce de ma progression dans l'élevage du jeune peau-de-venin.



Il le prit d'ailleurs en charge lorsque les affairent me rappelaient en ville. C'est alors qu'il décida du nom du petit : Lagon-crépusculaire.
Un nom dans la droite ligne de ceux de ses raptors à lui (Lagon-ensoleillé, Lagon-du-levant etc.)



Lorsque je repris à ma charge le peau-de-venin, il avait déjà une bien belle taille.



L'oeil vif, avec cet éclair d'intelligence, des plumes de roc de feu attachées aux membres, Lagon-crépusculaire avait décidément fière allure.



Vînt enfin le grand jour où je devais revoir Mor'vek pour qu'il clôture ce dressage en me remettant la selle et les rênes qui nous permettraient à Ouragan-bleu et moi-même, de monter Lagon-crépusculaire.



Satisfait de l'air parfaitement sain du ravasaure que nous avions élevé, Mor'vek accepta de le seller pour nous en l'échange d'un paquet de cuir robuste, d'étoffe runique et de 80 pièces d'or.





Dernière édition par Ajaxandriel le Ven 13 Sep - 0:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://ligueseparatiste.guildjdr.com
 
[Bestiaire] Dressage du Ravasaure peau-de-venin (raptor du cratère d'Un'Goro)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Ligue séparatiste / Ligue des séparatistes :: Écrits d'Azeroth et de Draenor (Rubriques roleplay) :: Mémoires et comptes-rendus-
Sauter vers: