La Ligue séparatiste / Ligue des séparatistes

Guildes de roleplay intégral (RPvE) @ KirinTor
 
AccueilCodexS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Kirin Tor] La Charte de guilde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ajaxandriel
Haut-examinateur
Haut-examinateur
avatar

Messages : 804
Date d'inscription : 02/04/2011
Age : 29
Localisation : Ruines de Lune-d'Argent

MessageSujet: [Kirin Tor] La Charte de guilde   Dim 21 Aoû - 13:15

Préambule


Cette charte a pour but de rappeler les règles et objectifs de la guilde, ainsi que quelques notions de bon-sens sur le roleplay et le hors-roleplay.

Elle s'applique strictement aux membres à partir du rang "Sympathisants". 
Les membres "Indépendants" sont encouragés à la respecter s'ils souhaitent acquérir un grade plus impliqué.

Il s'agit d'une charte HRP à l'attention des joueurs ; la charte "in-character" (pour personnages) étant quant à elle consultable ici : http://ligueseparatiste.guildjdr.com/t283-constitution-de-la-ligue-des-separatistes



Généralités


Les objectifs de notre Ligue en tant que guilde sur WoW est certes de rassembler des rôlistes mais surtout d’apporter un approche du jeu immersive sur le serveur où nous sévissons, Kirin Tor.
L'attitude "jeu de rôle" est en quelque-sorte un pré-requis, ou du moins, l'état d'esprit qui est recherché chez nos membres.

Un des buts de la guilde est ainsi de défendre l'attitude roleplay, entre membres, mais aussi avec des non-membres, y compris des non-rôlistes (joueurs orientés JcE et/ou JcJ, parce qu'eux aussi font partie de notre petit univers virtuel azérothien !) afin de les encourager à apprécier cette approche du jeu.
Ainsi le concept de "RP sauvage" (faire interagir son personnage avec d’autres un peu partout, sans forcément connaître le joueur en face) est encouragé.
L'idée est donc d’offrir une visibilité du RP, et de savoir se contenter de petites choses (comme des emotes et des lignes de dialogues courtes et anodines) sans renoncer à quelques évènements immersifs de plus grande envergure.


Parmi les pratiquants du RP, il y ceux qui prennent WoW comme simple décor pour y poser leur propre Jeu de Rôle (un JdR "hors-sol"), employant des moteurs de jeu extérieurs à WoW (tirages au sort "rand", systèmes inspirés de JdR sur table, etc.), dans certains cas censés respecter rigoureusement un "lore" de Warcraft (en fait plus souvent basé sur l'Univers Étendu que sur WoW lui-même...), ou dans d'autres cas ouvertement hors-sujet.
On pourrait dire que ces diverses approches consistent à "faire du RP".
Ce ne sont pas celles qui sont retenues dans le cadre de cette guilde.

D'autre part, il reste ceux qui vivent le roleplay au fil du jeu, mettant en avant la notion d'immersion, parfois en se contentant simplement du jeu lui-même pour animer leur Jeu de Rôle. En tant que MG je situerai toujours les projets de la Ligue dans cette deuxième approche : "être RP".

Ici, le jeu World of Warcraft est reconnu et déclaré à la fois source et garant du lore de l'univers dans lequel nous inscrivons les aventures de nos personnages.

L’un des buts de guilde est donc de développer le concept de "full RP" ou Roleplay intégral : vous voulez farmer une réput ? un objet ? un HF ? Que ce soit traduit directement par la volonté de votre personnage, ou qu’une toute autre raison RP soit invoquée pour l’occasion, voilà autant de raisons de partager cela en micro-évènement roleplay, ou sobrement en faire votre propre démarche immersive du moment.

Bref en une phrase : votre mode de jeu par défaut doit être le "mode RP", et non le "mode HRP".

Une règle de base pour déterminer ce qui est RP et ce qui ne l'est pas :
-Sera considéré RP ce qui est public sur le serveur et donc potentiellement visible de n'importe quel joueur (l'apparence de votre personnage, son nom en jeu, appartenance à la guilde, ce que vous écrivez en /dire, /crier...).
-Sera laissé au libre choix de chacun, autrement dit : considéré potentiellement Hors-RP par défaut, ce qui relève de l'Interface-Utilisateur du jeu, et du privé (zones instanciées, courrier, familiers de chasseurs à l'écurie, codex des collections, canaux privés tels que /w, /groupe, /raid, et j’inclurais aussi les canaux régionaux et de commerce).

Précision :
Concernant les sessions de "RP masterisé", hors-gameplay (avec système de jets de dés) : ces RP n'impliqueront et n'engageront en aucun cas la guilde. Tout simplement car ils contredisent tous ses principes.
En revanche, ils ne sont pas "interdits" : si vous y participez, que ce soit en interne ou bien en inter-guildes, alors ce sera en votre nom propre. Le maître de guilde se réserve le droit d'intégrer, après-coup, des éléments de telles sessions à l'histoire de la Ligue, si la participation de membres a été pertinente pour celle-ci.


Comportement Hors-RP :


Il est évident que le seul rapport au roleplay ne peut définir le bon fonctionnement d'une guilde, et que nous parlons avant tout d'une communauté de joueurs humains.

L'attitude demandée de la part des joueurs-membres est valable aussi bien pour les canaux de discussion publics (canal général de zone, commerce...) que pour les canaux collectifs de guilde (le canal de guilde, le Discord...).

Ecrire sur un canal HRP signifie être relax par rapport à du RP formel, on parle en tant que joueur et non en tant que personnage. Cela ne signifie pas que vous n’êtes plus responsables de vos actes et propos, au contraire ! (A l'inverse d'un dialogue de personnage, où c'est le personnage qui s'exprime, et non son joueur.)
En particulier, les propos ou comportements qui ne respectent pas la charte de Blizzard (se renseigner sur le site officiel en cas un doute) seront proscrits.

Quant au canal de guilde, le flood ne sera pas toléré : c’est un canal pour dire des choses utiles (au jeu, au rp, à la vie de guilde...) ou pour lancer des vannes bien-sûr, mais le tout dans une ambiance bon enfant (et même mature, si ce n’est pas trop demander).

Une orthographe correcte est demandée, aussi bien dans les dialogues roleplay que sur les canaux de tchat HRP.

De plus, notons qu'une cohésion de guilde est tout aussi bonne en réservant le plus gros des conversations personnelles HRP au chuchotement (/w) ou dialogue de groupe (/gr). Notamment, il est mal venu de flooder le canal de guilde avec des conversations HRP qui ne concernent personne sauf deux interlocuteurs...

Concernant le « mode HRP » de l'add-on Total-RP encore une fois, cela ne rend pas votre personnage invisible, et ne fait pas disparaître le tag de la guilde au-dessus de votre tête !
Ce mode HRP n'est pas reconnu et n'est clairement pas le bienvenu chez nos membres, mais puisque certains y sont addictes (et que je n'irai pas jusqu'à menacer de renvoi pour ce seul motif), autant être clair : mode HRP activé ou non, votre attitude doit rester correcte et immersive en situation "publique", comme conséquence de tout ce qui précède dans la présente charte.


Règles de base pour RP ensemble :

La devise de la guilde en tant que rassemblement de joueurs immersifs sera : COHÉRENCE et INTERPRÉTATION.
> Cohérence afin de tous jouer dans un même univers (sinon le concept de MMORPG perd un peu de son intérêt...).
> Interprétation pour ne pas se bloquer face à l'imprévu (actions/déclarations d'autres personnages-joueurs, conceptions du gameplay, bugs graphiques divers...)

La modestie est encouragée, dans le sens : être raisonnable concernant le rôle de vos personnages. Il est mal venu d'interpréter un rôle démesuré par rapport à ce que le jeu propose lui-même. A moins d'en assumer le second-degré. Surtout, il est mal venu de profiter de la puissance (réelle ou inventée) de son personnage pour s'estimer en droit d' "écraser" seul n'importe tous les adversaires, notamment les autres Personnages-Joueurs.
Le travers connu sous le nom de godmode (personnage agresseur mais surpuissant et invulnérable, dans un cadre de RP conflictuel et déséquilibré) est interdit.
Chaque personnage doit être joué en acceptant les conséquences logiques de ses actions, de façon à respecter la cohérence du RP ainsi que, une fois de plus, les règles fixées par notre support (le jeu World of Warcraft).
Dans l'autre sens, seul le jeu WoW (son lore et son gameplay) fait foi pour arbitrer ce qui est acceptable et ce qui est "godmode".

Le RP de conflit physique entre PJ en dehors des situations de JcJ (joueur-contre-joueur gameplay) n'est donc pas privilégié par la présente charte. Le MG se réserve le droit de ne pas prendre en compte, ni avoir à arbitrer, de telles situations.

En clair : le droit à la vie sur un personnage est toujours tenu par celui qui le joue. (Il serait extrêmement frustrant qu'un personnage qu'on a fait évoluer pendant des heures doive disparaître du jeu sans qu'on nous demande notre avis !)
Il est donc impératif de demander l'accord en /w au joueur en face avant d'entamer toute action qui peut mettre en cause la survie ou une profonde modification de son personnage.
En retour vous avez le droit d'être vigilant aux éventuelles dérives si c'est votre personnage qui subit telle action. Quitte à mettre le holà avant que la cohérence du personnage et que votre plaisir de jeu ne soient entamés.

Il va de soi que ces règles s'appliquent aux PNJ Nommés du jeu, amicaux comme hostiles : ce sont en quelque-sorte les développeurs qui les jouent, c'est donc à eux et eux seuls qu'il revient d'affirmer quel est leur destin.


Les add-on de JdR :

Vous avez peut-être connu TRP2 ou son successeur actuel Total-RP 3, qui permet d’avoir une pratique plus confortable du Jeu de Rôle, avec la possibilité d’apporter des infos complémentaires ​à ce qu’on peut voir simplement en jeu.
Mais attention, je serai ferme sur un point : un addon est un outil, pas une nécessité ! Tout membre peut choisir ou non de l'installer. Il est hors de question que la Ligue se focalise sur les joueurs qui ont cet addon. Ce serait d’ailleurs contre-productif pour la diffusion du roleplay parmi les joueurs de WoW.
(D'ailleurs, les démarches de recrutement sont dirigées en priorité vers les joueurs n'ayant pas l'add-on.)
La Ligue revendique le droit de pouvoir jouer sans add-on, et de pouvoir défendre une attitude immersive et roleplay sans l'enrobage d'informations TRP.

Dans cette optique, et aussi par souci de respect de l’univers, les informations visibles sous TRP qui s’écartent trop de ce qui est visible en jeu seront proscrites pour nos membres, et ignorées en ce qui concerne les non-membres.

Par conséquent, le changement d'identité RP du personnage, aussi appelé "reroll TRP" est proscrit dans nos rangs (sauf dans le cas d'interprétations très ponctuelles de PNJ fictifs).


Les émotes :

En tapant "/e" avant un texte dans le tchat on peut faire apparaître une émote qui correspond à une description (et non une parole de son personnage). TRP utilise également ce système pour faire parler des PNJ, via la formule qui suit "/e | Nom-du-PNJ dit :" suivi de la réplique écrite soi-même.

Les émotes concernant son propre personnage (et ses familiers et montures) relève du même domaine que ses paroles : c'est VOTRE jeu.

Les émotes décrivant l'environnement et a fortiori les PNJ de WoW, les faisant parler voire intervenir, doivent être limitées au strict nécessaire (principalement dans le cadre d'évènements préparés, ou de RP anodin et sans conséquence) car elles dépassent le cadre de vos propres compétence en tant que joueur (l'environnement est théoriquement sous la seule autorité de Blizzard) et sont donc sources de conflits et incohérences HRP, c'est à dire tout bêtement, de conflits entre joueurs !


Les zones instanciées (donjons et champs de bataille) :

À moins d’y aller à pied et de passer l’entrée, les instances sont considérées soit comme pur HRP, soit comme des "visions" (notamment lorsqu’un personnage communiquant avec les esprits est présent dans le groupe) ou  des "invocations d'une équipe" de champions de la ligue ou de mercenaires anonymes.
En effet la plupart des donjons prennent place dans le passé (chose enfin prise en compte par le gameplay à travers les events "Marcheurs du Temps").
(À la rigueur un appel à une instance via un outil de recherche (I ou H) pourrait être vu, lors d'un RP informel, comme un départ immédiat pour une mission… Des PNJ imaginaires vous informent de telle affaire et vous y conduisent…)


Les quêtes :

À vous de choisir si les régions visitées "comptent" dans l’histoire de votre personnage ou non. Le plus intéressant serait de faire en sorte que oui, mais si vous êtes du genre à gagner de l’expérience le plus vite possible (ou que vous êtes déjà haut-niveau), pas de souci pour écarter une certaine partie du vécu in game, du vécu RP de votre perso. A la condition que cela ne génère pas d'incohérence de masse (retcon de situations RP jouées dans les zones concernées avec des membres, en particulier !)

À vous de choisir aussi si elles sont réalisées "à un moment du passé" ou plus simplement "au présent" – avec les adaptations/interprétations que ça implique pour coller à la ligne du temps (et là je pense au continent Norfendre qui en jeu est techniquement toujours à l’époque de WotLK, donc d’Arthas…).

Notamment, Chevaliers de la mort, vous n’êtes pas tenus de faire compter dans votre background les quêtes des zones de départ, pour lesquels l’histoire est différente pour les Chevaliers de la mort de la Ligue (se renseigner sur les Cavaliers des Terres de l'Ombre).



Interprétation du PvE (joueur contre environnement)


Vous ne pouvez pas vous attribuer le mérite d’avoir tué seul (ou avec un nombre restreint de compagnons) tel PNJ Nommé (cela ne concerne pas les PNJ anonymes donc), ni de vous "approprier" un objet unique du jeu :

Les victoires sur des PNJ uniques du jeu (les boss en particulier) devront donc être traduites, réinterprétées, de façon à laisser la possibilité aux autres rôlistes, et plus généralement aux autres joueurs, d’affronter ce même boss ! (avant vous, comme après vous !)

Il existe donc plusieurs interprétations possibles :
-soit le PNJ est vaincu/mis hors d’état de nuire/mis en fuite sans être techniquement tué.
-soit le PNJ est tué (ou "renvoyé dans le Néant" pour certaines entités) mais reviendra par résurrection, nécromancie, invocation etc. par ses fidèles ou les futurs aventuriers.
-soit le PNJ tué est un anonyme, ou interprété comme un autre que celui présent en jeu, et s’il est techniquement tué il sera remplacé par un successeur.
-pour les instances dans le passé (profondeurs de Rochenoire…) vous pouvez avoir vécu ces évènements à l’époque de l’affrontement, parmi les centaines d’autres joueurs.
-soit il s’agit d’une vision, d’une expérience mystique, d’une initiation au cours de laquelle vous ne tuez pas physiquement un PNJ (qui peut donc être déjà mort, au présent). (Par exemple le combat entre Luke et Dark Vador dans la caverne sur Dagobah, pour ceux connaissent Star Wars)

Pour les objets, la dure réalité est qu’il existe plusieurs exemplaires de celui que vous détenez, malgré sa rareté. Un objet théoriquement unique du lore de WoW (armes légendaires...) peut être donc utilisé en tant qu'apparence approchante ou en tant que réplique.
Dans le cas actuel des armes prodigieuses, qui est une application de ceci, cf. le sujet qui leur a été consacré.

De même vous ne pouvez pas décider d'incarner un personnage officiel ou un personnage qui bouleverserait et contredirait ouvertement le cours de l’histoire (qui est décidée par Blizzard). Il est certes possible de jouer un personnage qui se prétend fils de tel roi ou chef PNJ du lore, mais il faudra accepter que dans leur RP, d’autres personnages voient votre perso comme un vulgaire imposteur.


Interprétation de la géographie dans Warcraft

Et enfin, sur le même principe, s’attribuer des lieux du jeu comme propriété ou chasse-gardée est mal venu, et une source de conflits vains entre rôlistes. Le caractère public des lieux de WoW en monde ouvert devra être respecté par nos membres, et le cas échéant, rappelé aux non-membres. Néanmoins, il est demandé de ne pas polluer inutilement les sessions de RP quelles qu'elles soient : si un lieu est occupé, il vaut mieux l'éviter (voire le boycotter) si les joueurs qui l'occupent ne respectent pas son caractère public et ouvert, ou sont engagés dans un roleplay scénarisé en cercle fermé.

Le QG historique de la Ligue fut le centre herboriste de Baie-du-Butin, et il n’est pas fermé au public et est avant tout symbolique.
Les QG secondaires de chaque faction liguée seront, de toute façon, plus des "lieux de rassemblement" tout-à-fait temporaires, et ne seront pas interdits aux curieux.
Pour du RP en cercle fermé on recommandera l'utilisation d'instances du jeu (donjons...).

Le monde visible en jeu est une simple parcelle de l'Azeroth (et de l'Outreterre / Draenor) qu'on peut imaginer dans l'univers de Warcraft. Chaque élément du décor visible est en fait bien plus grand que sur le simple support du MMORPG. Il suffit de comparer la taille de Lordaeron et sa salle du trône dans les cinématiques de Warcraft 3 à sa représentation dans WoW pour s'en convaincre.
Partant de là, chaque région visitable en jeu n'est elle-même que la maquette d'une région théorique bien plus grande. Il serait inconcevable qu'un continent comme Kalimdor soit "réellement" plus petit qu'un département français !...

​Ainsi il est possible de considérer que tel ou tel RP se déroule dans un endroit non représenté sur WoW, autrement dit : un "lieu fictif", tout en le jouant sur WoW quand-même. Cette pratique s'appelle le phasing RP. Il vaut mieux qu'il ait lieu dans des lieux de la carte vides d'autres joueurs à un moment donné, afin qu'il ne puisse pas y avoir d'interférence entre ce "RP phasé" et le lieu réellement représenté par le jeu.
(À noter que le phasing RP qui s'applique à l'espace peut aussi être appliqué au temps : vous pouvez décider de jouer des scènes qui sont censées s'être déroulées quelques heures plus tôt, ou même plusieurs années avant.)


En résumé :

Respect de l’univers, de l’immersion, et de la cohérence dans l’univers.

Le RP ne peut pas contredire de manière significative le déroulement de l’histoire en cours du monde de WoW - déroulement qui est et restera conçu par Blizzard.


Le mot de la fin :

Pour les nouveaux joueurs ou ceux qui se mettent au RP, sachez que je suis quelqu'un d'assez tolérant, on a le droit de ne pas tout savoir !
Ça sera plus ennuyeux si quand on sait, on ne fait pas quand-même.



Dernière édition par Ajaxandriel le Lun 22 Mai - 19:12, édité 19 fois (Raison : Actualisation (évocations de TRP3, etc.))
Revenir en haut Aller en bas
http://ligueseparatiste.guildjdr.com
Ajaxandriel
Haut-examinateur
Haut-examinateur
avatar

Messages : 804
Date d'inscription : 02/04/2011
Age : 29
Localisation : Ruines de Lune-d'Argent

MessageSujet: Re: [Kirin Tor] La Charte de guilde   Sam 12 Nov - 14:33

Ajout concernant les noms de personnages :

Afin que ce soit clair, voici par écrit une règle jusque là tacite à propos des noms des personnages recrutés, qu'il s'agisse des rerolls des membres ou de toutes-nouvelles recrues.

L'idée générale est de favoriser l'immersion en préservant la continuité entre les noms des personnages-joueurs et les noms des PNJ placés par les développeurs sur notre support de jeu. Bref, la continuité entre les noms fictifs et les noms officiels du lore.

Les noms les plus recherchés sont donc ceux qui respectent les traits culturels de la race du personnage, mais des choses un peu plus excentriques sont possibles dans la mesure où il existe des PNJ officiels eux-mêmes excentriques ou humoristiques (easter-eggs inclus).

Le nom visible en jeu du personnage-joueur doit refléter l'identité réelle du personnage incarné en RP (pas de rerolls TRP chez nous), mais cela peut aussi bien être le prénom, le nom, les deux, voire (si vraiment nécessaire) un simple surnom.

Les noms avec des caractères qui ne sont pas prévus par la création de personnage de WoW bien que présents chez les PNJ  (apostrophe et tiret) sont également acceptés malgré qu'ils soient écrits différemment entre l'interface officielle et l'addon TRP.
(Exemple : Maijill = Mai'jill, Ouraganbleu = Ouragan-bleu).

Les noms "en V.O." (dans des langues étrangères, en particulier anglais, ex: Goldmane) peuvent être acceptés ...à petite dose.

Les caractères acceptés sont tous ceux de l'alphabet latin de l'anglais, ainsi que les accents communs en français justifiés pour la sonorité (é, è).
À ceci s'ajoutent les caractères français usuels (ê, ç, â, ô, û) dans les noms ayant un sens en français (ex: Dévorêve, Maçonnemont, Déflagrâme, Prévôt, Goûtebière).
Le caractère "E tréma" (ë) est recevable pour les prénoms d'elfes thalassiens (de préférence précédé d'un "A" : il est présent dans la V.F. officielle de rarissimes PNJs, Azaël et Raëst).

NB : Une exception a pu être accordée...exceptionnellement, à certains caractères rares non justifiables par des exemples de PNJ (ex : "æ" qui a bénéficié d'une "jurisprudence" grâce à Ajaxandræon et Dælan, en restant lisible comme dans Lordæron...qui est rappelons-le épelé "Lordaeron" dans le contenu officiel) ...Si c'est convaincant et si je suis de bonne humeur. :D


Autrement dit, le but est de s'inscrire dans la continuité avec les personnages officiels et, accessoirement, contrer la mode de ce qu'on pourrait appeler le "pseudo-leetspeak Archimonde", ou encore "kikoolangue" (où foisonnent ø norvégiens, ß allemand pris pour un B, et autres joyeusetés qui à mon sens n'ont pas leur place sur un serveur JdR !)
...Mode qui a déteint chez les rôlistes (notamment d'Hurlevent) avec la tendance agaçante à mettre des accents improbables sur chaque voyelle (merci tonton Tolkien!! :D)...


Si vous souhaitez rejoindre la Ligue mais que malheureusement, votre personnage a un nom qui n'est pas conforme à l'esprit de la charte, tout n'est pas perdu !
Avant même d'envisager le service de changement de nom payant de Blizzard, il existe une méthode assez futée et surtout gratuite, qu'on m'avait donnée et qui pourra vous servir :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://ligueseparatiste.guildjdr.com
 
[Kirin Tor] La Charte de guilde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Ligue séparatiste / Ligue des séparatistes :: Antichambre du Néant distordu (Rubriques hors-roleplay) :: A propos de la guilde-
Sauter vers: